vendredi, août 28, 2009

Harder, Better, Faster, Stronger.


 Je sais, j'ai 2ans de retard, mais j'étais sur une autre planète quand c'est sorti en octobre 2007, et j'aime bien être un postcurseur.

mercredi, août 19, 2009

Self-conscious apricot.

 Ce qui est chiant quand on sort avec un actif, c'est qu'il est actif, même à 21 ans il est difficile de convaincre un garçon qui n'aime pas vraiment ça, ça fait parti du plaisir i guess, mais la frustration prend vite le dessus, et les conneries de la vie ne se dissolvent plus dans le foutre.

Je passe un mois d'aout exécrable, cette sensation de perdre mon temps, et de ne pas savoir quoi en faire, je n'ai même pas envie de fuir, enfin si, mais nulle part, je reste là à essayer de me fondre dans mes murs, et le pire est ce sentiment de culpabilité qui m'envahit, qui m'empêche de dormir, de réfléchir, de rêvasser, d'être. J'ai envie de me plonger dans un projet pour oublier le rien, je pense à ma futur coloc, en espérant que le changement de décors me donnera des envies, des envies de sport, d'amour, de déco, de voyage, de livre. J'ai l'impression que le destin s'amuse avec moi, j'ai envie de retrouver la sérénité que j'ai éprouvé en rentrant d'Inde, cette impression d'avoir fait un choix, un an de sociabilité a balayé tout ça, m'a remis au point de départ, au point où tout est agression, retour dans le jeux, alors que j'en étais devenu un spectateur, ou c'est comme cela que j'aime m'en souvenir, tout signe d'une possible réussite me semble comme un coup de poing, chaque personne qui place le moindre espoir ou confiance en moi me donne des sueurs froides, j'ai envie de me rouler en boule et de disparaître, j'ai envie que tout le monde m'oublie que je puisse m'oublier aussi, oublier mon corps et mon sexe, oublier que je suis là, me retrouver sans moi, j'ai envie de ne plus avoir ce besoin du miroir que sont les gens, chercher à savoir qui on est, parce que le noyaux n'est qu'un caillou, et savoir qu'ils s'en rendront compte tôt ou tard.

J'ai l'impression d'être un poisson rouge, de ne rien apprendre, de juste tourner en rond, de toujours revenir aux mêmes choses, de mettre tellement remis en question que les réponses sont devenues incongrues, s'en est comique... Hop, je reboote. Alors, rouge ou verte la cuisine ?

samedi, août 08, 2009

Un été à Paris.

 Je n'ai plus internet chez moi depuis la mi-juillet et ça devient assez agaçant. J'ai décidé de ne pas partir cet été, à part une semaine chez mon père, avec ma mère revenue de Guadeloupe pour les vacances, où j'ai joué à l'ado, lu des livres et sucé des glaces à l'eau, et j'ai découvert que j'ai encore plus de chance que je le pensais, mais ça je vais le garder pour moi. Je n'ai donc plus internet, heureusement que j'ai un iPhone maintenant, pour survivre. Dans les grandes nouvelles: je vais bientôt déménager, pour un triplex de 140m2 près de la BNF, une coloc à trois, et je suis carrément extatique, mais chaque chose en son temps. Je vois mes amis comédiens, qui ont pleins de projets, et je ne me sens presque pas comme une merde. J'ai aussi débuté une amourette (?) avec un garçon sublime, forcément trop jeune, mais ils le sont toujours, trop jeunes, les garçons qui me draguent, j'ai eu un sentiment de Chansons d'Amour "je suis beau, jeune et breton, je sens bon la pluie, l'océan, et les crêpes au citron...", j'ai l'impression de n'avoir jamais goutté bouche aussi suave, his cherry lips, ses cheveux noirs de jais, ses grands yeux bruns... Pas de comète, restons les pieds sur terre: un mec, un appart chanmé, je ne suis pas près de rebosser ! Mais qu'est ce que je suis bien...

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome