dimanche, mars 26, 2017

A Local Something.


 Je n'ai pas fait grand chose à Trang, c'est toujours étrange de revenir en zone urbaine après autant de temps passé sur une île sans engin motorisé, la petite ville semble sympathique mais je ne savais pas trop quoi y faire, il faisait très chaud, j'ai pris des strawberry smoothies, de chouettes curries bien épicés et un pancake banane/miel au Café 1952, du gâteau chocolat-ganache et jus de fruit de la passion frappé chez Green House, tout semble vraiment pas cher après Koh Kradan, j'ai dormi seul 2 nuits dans un dortoir de 4 lits climatisé pour 350 bahts au mignon A Local Something Hostel, et j'ai été m'acheter de la coconut water "If" et des Snickers au 7-Eleven.

À Hat Yai, à 2 heures de minibus (100 bahts), j'ai voulu m'acheter un maillot de bain, le miens se déchire de partout (c'est vraiment de la merde Hurley), j'ai traversé la ville à pied pour me rendre dans un grand mall, le Central Festival, mais je n'ai rien trouvé, même chez H&M, j'ai fait chou blanc dans les autres shopping centers, je vais devoir me baigner nu. Hat Yai, la plus grande ville du sud de la Thaïlande, est plutôt agréable, très colorée, et comme assoupie, j'aurai pu y passer quelques jours de plus, à trainasser, mais je devais quitter le pays le 26, et je pense revenir depuis le nord de la Malaisie prendre un avion pour Bangkok, à la fin du voyage, c'est plus près (et dans la bonne direction) que Kuala Lumpur ou Singapour. J'ai pris le train pour la frontière (286 bahts en seconde - 4h) que j'ai rejoins à pied, je suis en Malaisie.


Je suis resté dans le budget, 28€ en dessous même, 25€54 en moyenne par jour, et j'ai fait des provisions le dernier jour: dentifrice, brosse à dent, shampoing, anti-moustique, beurre de cacahouète extra crunchy JIF, gel à l'Aloe Vera, pour mon séjour dans les îles.

mercredi, mars 22, 2017

Paradise.


 J'ai été plutôt déçu par Koh Lanta, d'ailleurs je n'ai mis aucune photo de cette île dans ce post, je suis parti après 4 nuits sur la plage de Khlong Nin, celle qui semblait la mieux d'après ce que j'en ai lu en ligne/dans les guides, plage sympa, large et pleine de sable, mais où il manque de l'ombre pour se poser tranquillement et cette impression d'être à l'autre bout du monde sur une île isolée, au loin on aperçoit la silhouette de Koh Phi Phi Leh (l'île de La Plage du film), et j'ai trouvé le collier d'immunité tout de suite en arrivant (ayé la blague sur le jeux télé TF1 est faite). J'ai dormi chez Mama's Bungalow, pour 350 bahts le bungalow en dur avec salle d'eau, juste de l'autre côté de la rue, au calme, en face de The Hut, Mama est adorable et complètement excentrique, je vous conseille d'aller lui donner des sous à elle plutôt qu'ailleurs, où c'est 3 fois plus chère de toute façon. J'ai rencontré un américain, 34 ans, de San Francisco, sur Grindr, avec qui je me suis baladé dans le sud de l'ile, où les plages m'ont fait penser au sud de la France, avec les grillons et tout, en scooteur, en évitant les singes sur la route, le couché de soleil à Bamboo Bay, probablement le meilleur panang curry que j'ai mangé de ma vie, chez Jai-Dee Home, et puis on est parti ensemble en ferry pour Koh Kradan (550 bahts - 1h30), conseillé par un français très sympa, avec qui j'ai passé une après-midi à Bangkok (merci Gurvan !)


Je pense que c'est la plus belle île où j'ai dormi dans ma vie, c'est vrai qu'on est pas vraiment en Thaïlande, à part pour les longtail boats, mais la couleur de l'eau, la vue depuis la plage de sable fin, irréelle de beauté, j'en suis resté bouche bée, à prendre des photos tous les 3 mètres, avec cette impression d'être dans le décors d'un film, que ça ne pouvait pas être aussi beau, que des endroits comme ça étaient générés par ordinateur pour les mettre dans un James Bond. On s'est pris un petit bungalow en bamboo, avec salle d'eau attachée, sur la plage, à 6 mètres de l'eau, au Kradan Paradise Beach Resort, tout au nord de la plage principale, pour 700 bahts (19€), prix imbattable, on a négocié en partant de 1000 bahts en prenant 5 nuits d'un coup, tellement l'endroit est magique, avec les femmes de services qui ne parlaient pas anglais. J'ai fait du masque-tuba, là où l'émeraude devient bleu profond, mangé de bonnes pizza trop chères chez Kalume Village (le thaï y est médiocre), où ils prennent la CB sans commission, ce qui est bien pratique, tous les restos sont bof et pratiquement aux prix européens, j'ai rêvassé à l'ombre des arbres, en écoutant les oiseaux chanter et la chanson Paradise de Anohni, pendant que la mer se retirait complètement du lagon, sur des centaines de mètres, les couchés de soleil sur la très jolie Sunset Beach, pris en photo un phasme géant sur ma terrasse, je me suis fait sucer, beaucoup, dans l'intimité de notre bungalow, on s'est fait des câlins aussi, allongé dans l'eau, il préfère être la big spoon, c'était mignon et éphémère, comme un flirt de vacances, et j'ai enfin fini le Houellebecq pour commencer Doomed de Chuck Palahniuk.


Après 7 nuits mon buddy est reparti pour Bangkok, j'ai voulu bouger au sud de l'île, pour une tente sur la plage à 300 bahts, au National Park accommodation, où ils ont un resto pas chère aussi, mais c'était complet pour le week end, alors j'ai gardé le bungalow pour moi seul, sans réussir à en faire baisser le prix plus finalement le patron m'a fait un prix quand je lui ai dit que je partais le dimanche pour dormir dans une tente, 600 bahts pour les 2 nuits passées, puis 500 pour les 3 suivantes, j'ai été tellement sous le budget durant ces 3 précédents mois que je peux faire un extra quelques jours, je n'étais pas près à retourner sur la terre ferme, ni à camper. Ça sent la fin de saison, le tonnerre gronde au loin, sur le continent, seulement en journée, alors que les éclairs illuminent le ciel la nuit, sans bruit, mais il fait beau ici, sauf les 2 derniers jours, où l'orage et le vent ont finit par arriver en soirée, l'île "ferme" le 31 mars, il est temps que je parte.

Maintenant que Revolut prend 2% au delà de 200€ de retrait par mois, j'essaie de payer pour les gens avec qui je mange au resto et je récupère leurs espèces, je pense que j'en viendrai à demander à des gens que je ne connais pas à l'avenir, si je manque de fond ! Et j'étais persuadé de rentrer à temps pour voter à la présidentielle, en fait je rentre entre les deux tours, je ne sais pas comment je me suis débrouillé, j'ai du lire les mauvaises dates en ligne parce que même dans mon post d'avant départ je précise que je rentre voter, enfin bon, je ne suis pas près d'un consulat, donc pas de procuration possible, tant pis, je serai là pour contrer lepen le 7 mai. Et je pense que si Mélenchon était face à elle au second tour, elle remporterait l'élection, avec les votes LR.


J'ai lu cet article très intéressant, mais aussi très triste, sur ce que c'est d'être homo, ce que ça implique comme traumatismes, et comportements, le fait de le cacher au début, la solitude qui en découle et qui s'imprègne en nous, sans jamais vraiment nous lâcher, la tristesse aussi, comme un voile, le constat est triste mais éclairant, c'est en anglais, c'est .

samedi, mars 18, 2017

All is Full of Love.

[Björk - All is Full of Love]

 Mon humeur ce soir, il est 1 heure du matin, je suis seul dans mon bungalow, j'entends la mer dehors, comme une urgence de revoir ce clip, sans doute l'un des plus beau de tous les temps, anti-hopelessness, avant de dormir, you'll be given love, you'll be taken care of.

dimanche, mars 05, 2017

Chanthaburi.


 A la frontière je me suis pris la tête avec les gars des minibus, parce que je ne voulais pas payer avant le départ, c'est en général la règle en Asie, pour pouvoir choisir une autre option au cas où ils essaient de t'entuber, mais là ils m'ont dit genre "si tu n'es pas content reprend ton sac et barre toi", ce que j'ai bien sûr fait, et je me suis retrouvé sur le bord de la route, un peu plus loin, à faire du stop, parce qu'il se trouve que ces minivans étaient la seule option pour rejoindre Trat, à 90kms de là... Mais bon, 10 minutes plus tard j'ai été pris en stop par 4 femmes "branchouilles", dans une toute petite voiture rouge, qui ont passé le voyage à chanter des tubes locaux et me nourrir de mangue vert avec sucre épicé et de salak (snake fruit), avant de me déposer juste devant ma Guesthouse, tout ça gratuitement avec le sourire, 120 bahts d'économisés, welcome to Thailand !

J'ai eu un visa d'1 mois, comme à chaque fois, je ne sais pas d'où viennent ces rumeurs comme quoi on obtiendrait seulement 15 jours aux frontières terrestres, je dois quitter le pays le 26 mars. Sinon je n'aime plus trop la bouffe thaï de nouveau, je n'ai eu que des curries avec trop de basilic thaï, qui rend le plat super anisé, et je déteste l'anis, ou fade, et puis le reste est bof, et chère, alors que y'a 2 mois j'étais aux anges, les villes où je me suis arrêté pour l'instant ont très peu de restaurants aussi, et sur les marchés y'a rien d'écrit en anglais, c'est compliqué de trouver où manger, on va voir comment ça se passe en allant plus au sud. Trat était sympa sans plus, tout était fermé et la ville semblait en grandes vacances d'août, mais j'ai couché avec un mec de 24 ans philippins foutu comme un mannequin sous-vêtement, donc ça va.


J'ai plus aimé Chanthaburi, la ville des marchants de pierres précieuses, à 1 heure de route vers Bangkok, même si ça semblait aussi mort, la ville est plus sympa je trouve, j'y ai déniché une boulangerie où je me suis goinfré de gâteau au chocolat, et ma chambre avait une terrasse qui donnait sur la rivière (River Guest House - 400 bahts avec clim), j'ai aussi couché avec un petit mignon de 20 ans, dont j'étais le premier "blanc", j'espère que je ne me transforme pas, petit à petit, en un voyageur sexuel. J'ai croisé un vieux français de 54 ans, à Trat, qui ne m'a parlé que des "garçons" qu'il essayait de rencontrer, me disant de profiter parce que j'étais jeune et beau (sic), ça m'a mis mal à l'aise, je ne veux pas venir en Asie pour chasser sur Grindr/Hornet des garçons que mon âge m'empêche d'avoir à Paris, je trouve cela glauque, même si je sens que ça va probablement finir comme ça, j'espère repousser ce moment le plus loin possible. Pour l'instant les jeunes que je rencontre ici me disent que je suis beau, que ma bite est énorme, et que je fais 10 ans de moins que mon âge (les autres touristes me le disent aussi, ça fait toujours plaisir), je ne paye jamais pour rien, ils sont complètement indépendants, et surtout ce n'est clairement pas le but de ma présence ici.

J'ai décidé de me faire toutes les petites villes en chemin pour Koh Lanta, j'aime bien l'ambiance provinciale thaï, et ça me permet de découvrir le pays différemment, pour l'instant je suis à Bangkok. J'ai finalement pris un billet d'avion pour Krabi (Thaï Airways - 43€/30kgs de bagage), pour demain, je me suis dis que j'avais juste envie de plage, et j'ai du mal à faire grand chose en ville en ce moment, rien que de prendre le bus dans Bangkok pour aller à la station de bus du sud pour aller à Phetchaburi me semblait insurmontable, alors je vais directement à Koh Lanta, et peut-être Koh Kradan, qui a l'air magique. Je veux manger du sable et du turquoise pour toujours, jusqu'à ce que je rentre, pour assister à la "quasi" guerre civile, en mai.


Et en bonus, cette citation de Dostoïevski, datant de 1863, vu sur Facebook, où il parle de Paris, pour bien comprendre que ça fait longtemps qu'on nous prend pour des cons: "Le bourgeois aime, jusqu'à la passion, l'inexprimable noblesse. (...) Qu'il ait pris douze mille francs au lieu de quinze cents, cela, c'était même son devoir ! Voler, c'est dégoûtant, c'est infâme, pour un vol on envoie aux galères, même si vous ou vos enfants mouraient de faim. Mais si vous volez par vertu, oh, alors tout vous est complètement pardonné. Vous voulez donc faire fortune et amasser beaucoup d'objets, c'est-à-dire accomplir une loi de l'humanité. Voilà pourquoi, dans le code, on a nettement distingué le vol par mobiles bas, c'est-à-dire, pour avoir un morceau de pain, et le vol par grande vertu. Le dernier est tout à fait garanti, il est encouragé et organisé d'une façon extraordinaire".

Dostoïevski - Le Bourgeois de Paris

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome