samedi, décembre 30, 2006

La vida es un sueno, ou Discussion avec une pornstar amateur.

 NeimaD: -je crois que France 5 est ma chaine préféré
Petit Pois: -je crois que les rideaux sont rouges
NeimaD: -y'a rien de mieux qu'un reportage sur une tribu qui vit à poils un lendemain de cuite
Petit Pois: -l'orange est tombée ce matin sur le tapis de chine
NeimaD: -oui bon ok, changement de sujet abrupte mais y'a une cohérence quand même, et la cérémonie de flagellation des jeunes guerriers de la tribu nu sous la pleine lune était trés sympa
Petit Pois: -à tu bandes?
NeimaD: -toujours
Petit Pois: -oui je vois ca, moi j'ai envie de me faire juter dessus là
NeimaD: -mais ce n'est pas chiant avec tout ces poils ?


lundi, décembre 25, 2006

Noël, et autres billevesées.

 "De même que ce n'est pas à un autre homme intelligent qu'un homme intelligent aura peur de paraitre bête, ce n'est pas par un grand seigneur, c'est pas un rustre qu'un homme élégant craindra de voir son élégance méconnue. Les trois quart des frais d'esprit et des mensonges de vanité qui ont été prodigués depuis que le monde existe par des gens qu'ils ne faisaient que diminuer, l'ont été pour des inférieurs. Et Swann qui était simple et négligent avec une duchesse, tremblait d'être méprisé, posait, quand il était devant une femme de chambre."

Du côté de chez Swann - Marcel Proust (p.189)


Il fait beau, il fait chaud, ça sent bon le beau médecin blond aux yeux bleus Cannois sur ma peau. Sur la plage à part lire du Proust et compter les grains de sable tu peux aussi mater les gars, presque à poils, qui vont et viennent, souvent avec une planche de surf sous le bras (et la greluche qui va avec) et croyez moi ça remplit une journée. Il était beau, il sentait bon le sable chaud (je présume), une vrai pub pour Versace Swin Wear (après les retouches photoshop) et tel Narcisse dans un concours d'haltérophilie il a passé son temps à regarder sa jambe délicatement tendu en un pointé très élaboré ou à étudier soigneusement chaque centimètres carré de sa peau pour y trouver un poils récalcitrant (sans doute), une vrai précieuse hétéro, la superbe black à coté qui l'embrasse de temps en temps laisse peu de doute sur sa préférence pour le broute minous (damned), pas hystérique, précieuse, qui pousse des cris aigus et bats des mains quand il rentre dans l'eau pour signifier qu'elle est fraiche quand même mais délicatement, quand on a le visage de Wentworth Miller et le corps d'un dieu grec on n'a jamais l'air ridicule, je pense qu'à sa place je passerai mon temps devant un miroir en pied à m'admirer en me caressant tranquillement la bite, genre à longueur de journée.

Heureusement que j'avais ça, la journée, parce que l'ordi de ma mère à rendu l'âme quelques jours après mon arrivé donc pas de net ni de série quand il fait nuit (à partir de 17h en gros), on a donc joué au 5000 (jeux de dés lesbien) et regardé l'intégrale de la première saison de Veronica Mars que j'avais envoyé sur dvd à ma mère en début d'année, youpi, ici on ne capte que Canal + en clair (et 2 chaines locales) donc tout n'était pas si terrible (En Aparté, Grand Journal, je vous aime), en tout cas je suis bronzé ça va donc être la fête du slip dès que je rentre, c'est à dire le 28, à 6h20, Orly, merci de prendre un numero. J'ai terriblement envie de voir [la comédie musicale] tirée d'Evil Dead qui se joue en ce moment à New-York. La bite des noirs responsable de la famine en Afrique par Sevran, Johnny le super beauf que tout les français vénèrent si on en crois les politiques qui se barre en Suisse pour ne plus payer d'impôts, Doc Gyneco qui subit un redressement fiscal, Loic Le Meur le roi des blogs (comme tf1 est la reine des chaines de télé), Éric Zemmour (qu'est ce qu'il est con celui la), Steevy ... bah Steevy quoi, je pense que si tu te rendais pas compte que tu étais un gros con pour soutenir Sarko (sans honte en plus) bah voilà quoi, vive l'ump. Journée Mondiale des Droits de l'Homme = mort de Pinochet, hooray ! En solidarité avec ceux qui participaient à l'[Orgasme Mondial Synchronisé] le jour du solstice d’hiver, vendredi 22 décembre, pour modifier "le champ d’énergie de la Terre" et "réduire les dangereux niveaux actuels de violence et d’agression" je me suis branlé.

Et pendant ce temps au Zimbabwe l'espérance de vie des femmes est passé de 65 ans à 34 ans en 10 ans, tout le monde dit merci "à la bite" (pour rester dans l'actualité Sevran) de Mugabe.


En bonus cadeau-d'anniversaire-du-petit-Jesus (prononcer Rézous) : Super Kim Jong-il !




mardi, décembre 05, 2006

Ann Coulter is the dumbest person in the world, ou Déjà 2 jours.

 Putain fait chier sa mère il pleut, mais pas une petite pluie de pédé à la parisienne hein, une vrai pluie où tu t'en prends plein la gueule, une pluie tropicale, toute la nuit, plus une bonne partie de la journée, ajoutez à cela la coupure de courant de 24 heures de lundi et vous obtenez un NeimaD super content de passer 1 mois dans ce pays de merde qu'est la Guadeloupe. Bon j'exagère, c'était plutôt plaisant lundi matin d'aller s'allonger sur le sable blanc et laisser l'eau vert turquoise me lècher la plante des pieds en regardant les cocotiers tout autour (ma mère à déménagé pour un coin nètement moins pourri et à 6 minutes à pied d'une superbe plage), le soleil qui réchauffe mon corps gras de parisien mal nourris, d'ailleurs je me suis mis à faire des séries d'abdos au long de la journée, c'est chiant de se rendre compte qu'on commence à ressembler à un hétéro de 28 ans une fois sur la plage. Avant de partir je voulais vous conseiller de passer voir l'expo photo à Beaubourg qui m'a vraiment plu: [Les Peintres de la vie moderne] mais j'ai pas eu le temps alors je le fais de la connection ADSL que ma mère a eue la brillante idée de prendre, bien sur ça coupe tout le temps, j'espère surtout qu'il va faire beau histoire de ne pas avoir envie de venir sur le net.

Dans le Courrier International de cette semaine il y a un très bon dossier sur Hugo Chavez et sur la Syrie mais à la limite on s'en fout, on y trouve aussi un article sur la femme la plus con du monde: Ann Coulter, une républicaine intégriste bête comme ses pieds et qui fait plein de best-sellers aux USA, quelques idées de cette connasse: tout irait mieux aux Etats-Unis si les femmes n'avaient pas le droit de vote ; en décembre 2001, l'Amérique aurait dû déclarer la guerre à la France ; quant à la peine de mort, elle devrait être rétablie dans le monde entier, elle était également favorable à l'apartheid en Afrique du Sud, et pense qu'être pour l'avortement est aussi grave qu'approuver l'esclavage... Bref elle est con quoi, et vu son succès ça fait vraiment froid dans le dos. Voilà, je vais aller manger une glace à la goyave sur la plage en écoutant Franky Vincent, vive les antilles...



vendredi, décembre 01, 2006

I wanna feel like a



 Je me suis senti con quand j'ai demandé à la gamine ultra lookée devant Magic Circus à combien était la coupe pour mec, je ne sais pas si inconsciemment j'ai voulu faire jeune en utilisant "mec" à la place d'"homme" mais je me suis senti vieux, j'ai eu l'impression de sortir d'un mauvais film des années 80, aussi loin que je me souvienne je me suis toujours senti trop vieux pour faire plein de chose, comme voler dans les magasins, bosser, danser en club, sortir dans la rue, oui je sais ça n'a rien à voir mais bon je suis limité intellectuellement donc faut pas trop m'en demander, je passe mon temps à dire ce qui me passe par la tête, de grandes phrases vides de sens surement qui ont l'air travaillées alors que totalement instantanées, l'autre jour encore le garçon i was dating m'a dit que mon discourt sonnait trop élaboré, trop construit, alors qu'on parlait du film qu'on venait juste de voir, en fait je parle, je parle, je parle en disant tout et n'importe quoi juste pour ne pas être déçu par ce que l'autre a à dire, parce que finalement je suis toujours déçu, alors autant profiter à fond de mes rares interactions directes avec des humains pour me débarrasser de cette envie de communication, c'est ce que j'aime avec les gens, quand on arrive au stade où les silences ne sont plus lourd ou gênant mais deviennent significatifs d'amitié, dans le silence à deux, sans avoir besoin de combler, comme l'amour, juste être là, seul mais avec toi, qu'est ce que je peux raconter comme connerie.


It's the story they told us
When we were younger
About life and love
How our happiness lies in the hands of an other
who'd fly in on the wings of a dove
'cause that's the way the fairy tale goes
Boy meets girl and they wed with roses
That's not the way it seems to be
and i'm pissed that they lied to me
'cause boy meets boy and boy runs away
Or girl meets girl and she's afraid to stay
We end up home alone watching bored tv
not living ever after happily

Jay Brannan - Ever After Happily (2006)



{Petite radio 'Folk' (cliquez en haut sur 'radio'): Jay Brannan - Ever After Happily dispo uniquement sur [son site], Scott Matthew - Surgery qui fait assez vieux Bowie sur la BO de Shortbus, The Hidden Cameras - Boys of Melody qui vient du même endroit que la précédente, Damien Rice - Coconut Skins, et encore une de Jay Brannan - Soda Shop.}

jeudi, novembre 30, 2006

I My HBO.

 Petite news juste en passant, HBO va adapter la BD Preacher qui raconte l'histoire d'un révérend Texan porté sur le sexe et la boisson possédé par une entité mi-ange mi-démon qui lui permet de parler avec la Voix de Dieu (et donc de se faire obéir de tous). Dieu ayant déserté, il traverse les USA avec sa petite amie (une tueuse à gage légèrement cramée de la tête) et un vampire irlandais alcoolique, pour le retrouver et lui demander des comptes. Le tout en écorchant la religion et le politiquement correcte avec un humour noir et violent, j'en bave déjà. Le seul bémol est que le pilot va être écrit par le gars qui à fait Daredevill, mais bon j'ai confiance en ma HBO pour m'offrir une série déjantée et intelligente comme il faut, avec True Blood d'Alan Ball (SFU) basée sur une série de roman de Charlaine Harris où l'on suit les aventures d'une barmaid de Louisiane qui lit dans les pensées et Bill le vampire le tout dans un monde où les japonais ont inventés un sang synthétique ce qui pousse les vampires à se révéler au grand jour, John from Cincinnati de David Milch (Deadwood) sur une famille dysfonctionnelle de Californie dérangée par l'arrivé d'un jeune riche qui veut des cours de surf (ou un truc du genre) et In Treatment de Mark Wahlberg (Entourage) sur un psy qui a besoin d'un psy, je sens que HBO se réveille enfin face à la monté en flèche de la qualité des programmes de sa concurrente directe sur le câble américain: ShowTime (Dexter, Weeds, Huff), le battle d'originalité est lancé ! Bon tout ne sonne pas super bien mais c'est HBO quoi, et ça fait du bien qu'elle propose plein de nouvelles séries vu que The Sopranos, Rome et Deadwood vont se finir cette année.

En attendant à partir du 11 Décembre sur la chaîne SciFi on pourra regarder Peter Krause (Nate de SFU) faire son retour dans [The Lost Room], une minisérie inspirée des jeux en ligne "Escape the room", avec en guest la grandiose comique américaine Margaret Cho.



mercredi, novembre 29, 2006

Ever After Happily.

 Après 4 mois d'attente un technicien bossant pour Neuf est venu chez moi cet aprèm' pour m'annoncer que ma ligne ne supportait qu' 1Giga et que pour avoir la télé il fallait au moins du 8Gigas, donc voila, c'est parfait, j'habite dans le centre de Paris mais Neuf n'est pas foutu de tenir son engagement ADSL, je pète légèrement les plombs, si on récapitule j'ai fais ma demande d'abonnement fin Juillet, j'ai reçu le boîtier Neuf TV mi Août (le colis explosé), chez Neuf on me dis que mon abonnement a été effectué le 6 Septembre, j'ai reçu le modem Neuf box le 21 Octobre, on m'annonce que ma demande de dégroupage à été faite le 9 Octobre (alors que j'ai reçu une lettre de France Télécoms m'annonçant que le dégroupage est effectif depuis début Août), aucun signe de vie sur ma ligne jusqu'à cette semaine mais ça ne marchait pas pour autant, et donc ce technicien aujourd'hui qui m'annonce que tout ça pour rien, entre temps bien sur j'ai du envoyer 250 e.mail et payé plus de 80 euros, le plus drôle dans cette histoire est que vu que ma ligne ne permet pas le haut débit je ne peux même pas me tourner vers une autre compagnie passant par les lignes téléphonique, ma seule option est donc de retourner chez Noos qui me harcèlent depuis que j'ai bloquer le débit automatique à ma banque pour les empêcher de me faire payer un abonnement que j'ai résilié depuis Mai, je pense concrètement que je vais simplement arrêter internet et revendre mon ordinateur.

Ca serait de toute façon logique vu que je vis en dessous du seuil de pauvreté depuis au moins 5 ans, va falloir que je commence à ressembler à un pauvre, en attendant je pars aux antilles pour l'hivers comme tout les ans, décollage le 3 Décembre et retour juste avant le Nouvel An, donc joyeux Noël.


vendredi, novembre 24, 2006

Mais si tu es homophobe connasse, ou Do my hair look ok ?

 - "Je me suis beaucoup exprimée sur le problème de l'homosexualité..."

En Aparté sur Canal+ ce midi christine boutin, elle va comprendre quand cette grue anti-ivg réac que l'homosexualité n'est pas un "problème", qu'elle s'occupe de son cul de catho anti-féministe au lieu de venir nous faire chier avec ses propos d'un autre siècle, et je vais ajouter à mon agacement le nombre grandissant de blog de pédés ump (steevy power !) terrorisés par Ségolène, si vous pouviez éviter de me linker voir d'exister ça me ferait du bien, merci.




"It's like the '60's, but with less hope"



Jeudi aprem', mk2 Beaubourg, j'ai enfin vu [Shortbus] de John Cameron Mitchell que j'ai trouvé jubilatoire, principalement le début pendant lequel les phrases bien trouvées se disputent la vedette avec les images chocs (ou l'inverse), ça commence fort avec cette éjaculation sur un Pollock, et l'auto-fellation auto-filmée d'un beau gosse, puis les larmes se mêlant à son foutre sur son visage, la recherche du plaisir comme un art, comme une vérité, des gens qui se filment, qui se cherchent, qui cherchent un bout de bonheur, qui se rencontrent avec une bienfaisance, une sincérité, et un amour qu'on ne voit que dans les films post-espoir, ce film est un gros câlin, une thérapie de groupe pour te dire que non tu n'es pas le seul à ne rien ressentir ou en tout cas le seul à en avoir l'impression, cette auto-défense du vide par peur du trop plein, cette envie d'orgasme comme unique connexion humaine possible, c'est cru comme une chanson de Damien Rice, les passages musicaux de [Scott Matthew] sont d'ailleurs excellents sonnant un peu comme de vieux Bowie, allez-y ne serait-ce que pour voir [Jay Brannan] se faire chanter l'hymne américain dans le cul, c'est un film qui donne envie de faire l'amour parce que c'est beau, ça donne envie d'explorer un peu plus son cliché personnel, alors ok c'est un conte de fée, ici personne ne juge, c'est un peu facile par moment, personne ne se retrouve seul même si on est tous seuls finalement (gnagnagna), la lumière est belle sur ce qui parait beaucoup plus graveleux à la lumière du réel, le moche est sublimé, c'est du cinéma quoi, une sorte de fable de société, avec une fin heureuse en fanfare (littéralement), parce que y'a qu'une fanfare qui pouvait finir un film comme ça, comme un orgasme avant de reprendre ta vie.

Jesse: - In real life, are you a top or a bottom?
Severin: - This is real life.
Jesse: - Let me put it this way: do you think we should be in Iraq?
Jesse: - You're taking a picture of yourself at Ground Zero: do you smile?


Sinon Robert Altman, Philippe Noiret, les morts célèbre vont toujours par trois, y'a plus qu'à attendre.


mercredi, novembre 22, 2006

Sophisme Architectural, ou Let's go to the mall !



- This is the 90's, why does it look like 1986 ?
- The 80's didn't came to Canada 'til like 93 ...


How I Meet Your Mother - 2x09



"I'm gonna rock your body 'til Canada day !"


[MySpace de Robin Sparkles].

Entendre Jean Nouvel chez Taddeï sur France 3 dire que le musée du Quai Branly est une construction "populaire" (qui plait au public) parce que visité par X personnes par jour comme un gage de réussite de son travail, sans tenir compte du fait que visiter un bâtiment ne veut pas dire qu'on l'apprécie, et même peut-être que certains y viennent pour les œuvres. Du coup se demander si la station Châtelet-Les Halles est une grande réussite architecturale parce que la gare la plus fréquentée d'Europe, vive la logique architecturale. Mais au moins les invités étaient mieux choisis par rapport au thème abordé, la dernière fois que j'ai regardé cette émission ils avaient invité le réalisateur de La vérité si je mens (et autres, à moitié bourrés) pour parler des séries télé, et entendre un gars qui fait de la merde parler de la grandeur du cinéma ça m'a fait doucement rire, chacun étaient là pour défendre sa petite vision et parler "des séries" comme d'une entité unique, sans séparer Hélène et les garçons des Soprano. Ils ont fini dans le cliché le plus total des intermittents bafoués a qui l'on prend les sous de la bouche, à les entendre ils faisaient tous du Godard, ridicule.

J'ai revu American Beauty, film que je n'avais pas apprécié à sa juste valeur lors de sa sortie, et qui vaudra l'Oscar du meilleur scénario original en 1999 à celui qui créera Six Feet Under l'année d'après: le génial Alan Ball (la musique y est d'ailleurs la même). [Wes Bentley] y est vraiment beau, pas que physiquement, son personnage est déroutant, envoûtant, envoûtant comme la beauté adolescente de [Mena Suvari] pour Kevin Spacey, envoûtant comme tout ce film d'ailleurs. Bizarrement en entendant le monologue final : "it's hard to stay mad, when there's so much beauty in the world. Sometimes I feel like I'm seeing it all at once, and it's too much, my heart fills up like a balloon that's about to burst... And then I remember to relax, and stop trying to hold on to it, and then it flows through me like rain and I can't feel anything but gratitude for every single moment of my stupid little life..." j'ai repensé au personnage de [Jim Caviezel] dans The Thin Red Line (juste nommé pour l'Oscar du meilleur film en 98, quand je pense que c'est Shakespeare In Love qui l'a eu, devant La Vie est Belle aussi) principalement aux moments où il vit dans la tribu, la musique des villageois, le paradis sur terre, j'ai pensé à la beauté de ce film et la douceur de ce personnage, comme un ange. J'ai vu ce film au Cambodge, dans une guesthouse en bois construit sur pilotis donnant sur le lac de Phnom Penh, mon premier voyage seul, tous les soirs on matait un film, principalement en connexion avec les massacres des Khmers Rouges en 73 ou la guerre du Vietnam, je me souviens du silence devant ce film, l'émotion accentuée par les pets de beuh qui circulaient, la beauté de ce film qui raconte la guerre comme elle est, dans l'attente et l'appréhension plus que dans les combats cinématographiquement bandants pour les mâles occidentaux, tout dans la finesse de l'image, que l'on regarde comme des sensations filmées.

Je veux être Louise Bourgoin, ou devenir hétéro pour la baiser en live pendant la météo, plus ça va et plus j'aime Le Grand Journal de Denisot tous les soirs sur Canal+, en fait ça dépend vraiment des invités mais y'a toujours Le Petit Journal Actu + Le Petit Journal People de Yann Barthes et Le Petit Papier qui sont globalement toujours très bons et cinglants. C'est en fait la seule émission que je regarde à la télé avec la redif de Tracks sur Arte (y'a aussi la quotidienne de la starac quand je tombe dessus à 2h du mat mais j'en parle pas parce que ça le fait pas trop)

J'ai acheté mon billet pour le concert de [Damien Rice] au Grand Rex le 19 Mars, en fait c'est un cadeau mutuel avec Meilleure amie, on fait ça maintenant, plus simple, on s'offre la même chose et de préférence quelque chose que l'on peut partager (comme la carte Beaubourg), voilà, vous pouvez éteindre votre ordinateur et reprendre votre vie de merde.


mardi, novembre 21, 2006

Frozen Barbie looking for Ken.


Dear Ken,

I'm in pieces. Why the cold shoulder?

Love,
Barbie



samedi, novembre 18, 2006

Pub.



 Voilà, ils l'ont fait, je le veux, par contre j'ai du mal à comprendre pourquoi en France ils ont refait [le packaging] pour le rendre moche, c'est étrange quand même, pourquoi ne pas garder l'original, qui est quand même plus attractif, donc bon va falloir que je retourne aux USA pour me le procurer, on l'y trouve à $179 contre 199€ ici, et aussi s'assurer d'avoir un lecteur dvd compatible zone 1, bon bah y'a plus qu'à.


samedi, novembre 11, 2006

Oh my god ! Do something !!! ou Réveille l'Angelina Jolie qui est en toi.

- Oh my god ! I saw something ! no.. wait... It's just a fly on the screen... Do something !!!
- Oh my god ! Jennifer Lopez is the 5th person to be voted out of the "BigBrother Border Edition" ! Do something !!!
- Oh my god ! Pretty pretty ! I think i saw a bird ! Do something !!!
- Oh my god ! Is that K-Fed trying to sell his body to survive ? Do Something !!!
- Oh my god ! I think Anna Nicole Smith live in that trailerhome ! Leave her alone ! Do something !!!
- Oh my god ! Is that Paris Hilton's vagina exposed ? (again) Do something !!!
- Oh my god ! I just broke a nail doing my civic dutty of delation ! Do domething !!!
...

Ce qui est bien avec ce jeu c'est qu'on ne s'en lasse pas, et ça fait marcher l'imagination, je fais ça 10 minutes par jour pour rester jeune et beau. Allez, tous ensemble, on fait passer le message !




Explication là: [Vert Anus ou Toi aussi fais chier Bush !]

vendredi, novembre 10, 2006

Siempre Coca-Cola.

 [CaptainHook] m'a gentiment envoyé [un article] du Monde Diplomatique pour m'aider dans mon boycotte de Coca-Cola, c'est de suite très facile, mais ils ne font pas que "dépouiller les pauvres du droit à se fournir en eau potable" ou "polluer les sources aquifères" en Inde (et ailleurs), ils commanditent aussi des [meurtres de syndicalistes en Colombie], pas officiellement bien sur hein, ils sont pas cons à ce point, mais y'a des hasards comme ça que même dans Lost ils n'oseraient pas, enfin bon après tout ça notre "temps de cerveau disponible" de petits occidentaux de merde me semble bien désuet, no pasaran !


NeimaD: là c'est Nip/Tuck qui redevient pas mal, je suis étonné...
NeimaD: t'as jamais regardé toi non ?
Lilith:        non Nip/Tuck j'ai jamais trop accroché.
NeimaD: moi non plus
NeimaD: ...

Et c'est là que j'ai réalisé avoir regardé 4 saisons (soit une quarantaine d'heures) d'une série à laquelle je n'ai jamais vraiment accroché et que les gens normaux ne font pas ça... Bon j'ai bien aimé la fin de la saison 2 avec le fils qui sortait avec une trans jouée par la très belle [Famke Janssen] et là ça redevient réellement provocateur et intéressant avec (surlignez pour voir le spoiler 4x09) l'histoire d'amour entre Julia et son aide à domicile nain, c'est quand ils s'attaquent à des tabous de façon surprenante ou non aguicheuse que ça devient regardable. Mais quand même, j'aurais du m'arrêter beaucoup plus tôt que la fin de la saison 2, j'ai l'impression de m'infliger des séries comme ça, que je n'aime pas vraiment, qui m'énervent souvent, que je trouve bâclées ou de mauvais goût (Desperate Housewives, Alias après la saison 2, ...), je ne sais pas si c'est par habitude ou que je n'arrive pas à arrêter une série que j'ai commencé, comme une obligation d'aller jusqu'au bout. Ou juste parce que tout le monde en parle et je me dis que j'ai du louper un truc ? Bizarrement je ne m'impose pas les Bronzés 3 parce que tout le monde en parle, ni l'écoute de James Blunt (dieu merci), mais les séries je n'arrive pas à les stopper comme ça, sans cérémonie, sans un aurevoir. Quand je pense que j'ai regardé Charmed jusqu'au dernier épisode (!) Ca a même été une souffrance tellement chaque saison était pire que la précédente, oui je sais, c'est pathétique, je devrais me suicider mais y'a [Dexter] dimanche soir, et celle là est vraiment grandiose alors, la vie tient vraiment à peu de chose...


Pendant ce temps à Hollywood la très jolie Lindsay Lohan (bourrée) traite Paris Hilton de cunt dans une vidéo totalement inutile donc forcement indispensable, so chic:


jeudi, novembre 09, 2006

Vert Anus ou Toi aussi fais chier Bush !

 Je n’ai plus accès à internet chez moi depuis grosso modo la panne de courant qui a touché 10 millions d’européens dans la nuit de samedi à dimanche, du coup je n’ai pu relayer le grand jeux citoyen du monde de cette fin d'année proposé par l'équipe du Petit Journal de Canal+. Je vous explique:

L'Etat du Texas vient de lancer un site internet où l'on peut observer la frontière américano-mexicaine grâce à des webcam et signaler aux gardes frontières tout mexicain qui tenterait de franchir la frontière illégalement. Le but du jeux est donc d'aller sur ce site et d'envoyer le plus grand nombre de fausses délations, de signaler tout ce qui se passe à l'écran excepté les mexicains clandestins. Enfin un jeu intelligent et citoyen ! L'adresse: [Texas Border Watch.com]

Cette coupure du monde civilisé m'a aussi empêché de vous dire que le Mardi 7 Novembre 2006: les Démocrates ont remporté [les élections législatives de mi-mandat] (le Sénat et la Chambre des représentants), que [Damien Rice] a sorti un nouvel album, que [Britney Spears a demandé le divorce à son redneck de mari], que c'était la [Journée internationale de l'écrivain africain], et que j'ai eu 28 ans.


vendredi, novembre 03, 2006

"Coke, lesbiennes, artistes suicidaires"... ou Le Monopole du Bon Goût.

 Oublié le Caramel Macchiato (expresso/lait mousseux saveur vanille/vrai caramel), je suis passé au Caffé Moka Blanc (expresso/lait chaud saveur chocolat blanc/crème fouettée maison), je gravis les échelons. J'ai même fait mon coming out de Starbucks, mes amis ont plutôt été choqués, genre - mais t'as pas honte ?! et autres - tu as été élevé dans quel pays toi !? Je me suis défendu avec de pathétiques - oui mais c'est trop bon et - je suis faible. C'est toujours mieux que de filer de l'argent à Marlboro... Bon ok je suis une merde.

J'ai passé ce début de semaine chez mon père en banlieue avec ma "soeur" (on a pratiquement été élevés ensemble) qui vit en Ariège (ou un truc du genre) donc que je ne vois pas souvent. Un bon petit retour aux sources, profiter des 25° de cet fin octobre dans les champs et la forêt derrière la maison, manger du fois gras à tous les repas (je vous avais dit que c'était comme le pâté chez moi), fumer des bédos de beuh pure (no nicotine for me, thank you !) devant [Die Nacht/La Nuit #57] sur Arte et triper grave, éclater de rire en parlant des conneries qu'on a pu faire, ou se poser sérieux et parler de son frère schizophrène, de sa famille Vietnamienne, de ma mère dépressive... Que du bon, j'irais bien la voir de temps en temps dans son trou mais le fait que l'église accolée à la maison sonne l'heure toute la nuit (2x3 coups à 3h, etc.), que les lampadaires devant les fenêtres donnent l'impression qu'il fait toujours plein jour et ajoutez à cela les poils de chien partout, le bonheur du pédé parisien quoi. C'est marrant comme toutes ces petites choses ne me dérangeaient pas plus que ça en Inde quand on dormait devant la mosquée de Pushkar.

Je rentre mercredi soir en train de banlieue pour aller manger chez meilleure amie à Pigalle des lasagnes aux artichauts et proposer des solutions pour sauver la planète. - On pourrait proposer quoi pour que les gens arrêtent d'utiliser leur voiture, un truc impossible à refuser... hum, une pute ? Aujourd'hui j'ai traîné du coté du Square du Vert-Galant (Ile de la Cité) avec mon grand Caffé Moka Blanc et le dernier Courrier, sur un banc au soleil, Billie Holiday dans le iPod. C'est réconfortant les habitudes, surtout quand elles n'incluent pas tuer des enfants ou brûler des bus. En parlant de bus, au retour j'ai voulu aller voir [Shortbus] de John Cameron Mitchell (Hedwig and the Angry Inch) au Mk2 Beaubourg mais il ne sort que le 8 novembre.

C'est en ces termes (première parti du titre) qu'on a décrit mon blog dernièrement, avant de me "laisser le monopole du bon goût" (que j'ai volontiers accepté), cartésien comme je suis j'en déduis "Coke, lesbiennes, artistes suicidaires" = Bon Goût. Je décide donc sur ce de casser un mythe:

[Tac-Tac de Coquecigrue*] :
"- Bah mes artistes préférés ne sont pas Patxi & Nolwenn mais Radiohead & Björk.
Mon film préféré n'est pas Crossroad (que je n'ai jamais vu) mais Magnolia.
Mon livre de chevet n'est pas Public mais Beloved de Toni Morrison.
Bah ouais mais si j'en parle sur Coxx* c'est chiant tout ça !!
Je te laisse le monopole du bon goût !"


J'avais rien demandé moi hein. Merci Tac-Tac, il faudra donc à partir de ce jour me demander avant d'aimer quoique ce soit. Pour rester dans cet esprit (et vu que j'ai été "adoubé"), j'estime pouvoir me permettre de poster une vidéo de Justin Timberlake (histoire de casser mon image, huhuhuh). Autant avec SexyBack il se plaçait 3ème dans ma catégorie Artiste International le Plus Surestimé de l'Année (après Madonna et Shakira, juste avant Diddy) mais j'aime bien le clip de My Love (qualité pourrie, à voir sur MTV) donc vous pouvez aimer.





{N'ayant plus de correctrice depuis quelques temps déjà vous pouvez m'informer des fautes par mail, merci.}

dimanche, octobre 29, 2006

Un Grand Caramel Macchiato s'il vous plait ou L'homo-consommatus citoyen.

 J'ai cédé aux démons du capitalisme décomplexé, je me suis mis au Starbucks, c'est mal je sais. Un grand Caramel Macchiato, le Courrier International, un rayon de soleil, un parc et je suis aux anges (ouais je suis facile à contenter.) Déjà éthiquement prendre son café dans une chaîne américaine quand on a grandi au pays des bistrots ça la fout mal, encore plus quand on boycotte McDo depuis l'age de 15 ans (pas bien dure, c'est dégueux) et qu'on essaye avec le Coca (déjà beaucoup plus facile depuis ce post [], même quand on connait les infos séparément, regroupé comme ça c'est flippant), mais d'un autre coté l'expresso dans la majorité des cafés est dégueux. Leur manquent plus que des terrasses sympas dans mon quartier et je tombe amoureux (pour le moment j'assume pas encore alors j'y vais avec une casquette et j'emporte.) Les français se sont vraiment fait bouffer sur ce plan là, Starbucks c'est des bistrots améliorés, ça met juste en valeur l'incapacité de nos compatriotes à optimiser leurs concepts (le minitel/internet, ...) Bref, tout ça pour dire que j'ai arrêté de fumer depuis pratiquement 2 mois alors faut bien que je me trouve une nouvelle dépendance.



C'est con que cette série soit devenu totalement réac et pathétique après des débuts bien marrant. Surement la scéne qui a lancée la mode Starbucks aux USA, à ranger avec la coupe de cheveux de Rachel dans Friends et le Cosmopolitan de Carrie Bradshaw.


Et en bonus un truc de geek totalement hilarant, les Back Dormitory Boys, je sais je débarque 6 mois après tout le monde mais c'est tellement bon, je vous mets mes 2 préférés:



jeudi, octobre 26, 2006

"Et toi tu fais quoi pour les petits chinois ?"

 "Non mais on y est pour rien en Afrique, ils avaient des ressources mais ils étaient pas foutu de les exploiter alors c'est normal qu'on se serve" "Le parc du forum des Halles ils marchent, regarde y'a toujours plein de monde dedans" "mais on vit en démocratie pourquoi faudrait penser aux gens dans le besoin, ils ont qu'a trouver un travail" "moi je m'en fous de l'Afrique tout ce que je veux c'est gagner de la thune" "le problème dans ces coins là c'est quand même une certaine religion"... Ouais finalement le populisme tu peux l'avoir dans un bar de Bastille un vendredi soir avec une bande d'archi, même plus besoin d'aller en Vendée. Je ne sais pas si je dois prendre en compte le fait que c'était un couple franco-serbe qui m'a sorti ces perles ou si ça serait trop cliché. Après ne venez pas me demander pourquoi j'évite les interactions sociales, le lendemain je ne sais jamais si j'ai mal au crâne à cause des 5 pintes de bière ou du nombre de conneries que les gens peuvent sortir sans même une once de honte.


vendredi, octobre 13, 2006

Art Primitif & Mal Bouffe.



Jake & Dinos Chapman
CFC76311561 - 2002


jeudi, octobre 12, 2006

Sexy Back ou Comment prendre sa douche comme un petit pédé:

 1. Mettre à la porte ton plan de la nuit que tu as récupéré au Tango dont tu as oublié le prénom.

2. Mettre une chanson de Justin Timberlake ou de Nolwenn Leroy dans la chaîne hi-fi sur mode repeat par ce que comme ça tu as du bruit dans la tête et tu n’as pas besoin de penser.

3. Se balader dans l'appart en beuglant les paroles la fenêtre ouverte, bien sur, pour que ton immeuble en profite.

4. Faire couler l'eau et pousser un petit cri aigu parce que l'eau est soit trop chaude soit trop froide.

5. Te laver le corps avec un gel/crème hydratant Shiseido et l'étaler en te disant que ça ressemble beaucoup à du sperme.

6. Te laver les cheveux avec le shampoing Jean Paul Gaultier.

7. Te foutre le pommeau de douche dans l'anus pour te faire un lavement.

8. Sortir de la douche en marchant bien cambré au cas où ton voisin passerait devant sa fenêtre toujours en chantant la même chanson.

9. Se mettre de la crème épilatoire entre les fesses et sur le torse.

10. Se foutre devant le miroir en pied du salon toujours à poils et refaire la dernière chorée de Kamel Ouali sur du Madonna que tu as répété avec tes copines pendant une soirée starac.

11. Te mettre la crème "Gueule de Bois" de Nickel sur le visage.

12. Te passer une crème rajeunissante Dior.

13. Te mettre de l'anti-cerne Lierac.

14. Te mettre de l'auto bronzant Estée Lauder.

15. Recouvrir le tout de fond de teint Chanel.

16. Envoyer un baiser vers le miroir avant de sortir de la salle de bain où tu es depuis 2 heures en chantant "Sexy Back", te dire que t'es trop belle et que tu fais vachement jeune pour tes 30 ans quand même.


[Ping-Pong Coxx*]

mercredi, octobre 11, 2006

U just have to love technology.



 Quelqu'un pourrait-il me dire à quel moment Citroën est devenue la marque la plus cool du monde ?

A gauche la pub C4 esprit Transformers - A droite la nouvelle pub C4 Picasso juste sublime.

mardi, octobre 10, 2006

Serial Killer's Morning Routine.

 Le générique de Dexter, un bijou, ou comment pimenter le petit déjeuner. Michael C. Hall est sexy dans ce nouveau rôle, au bout de 2 épisodes je suis déjà accro, en fait je l'étais à la fin du pilot, la dernière image donne envie de s'abonner à vie. Si j'étais l'acheteur des programmes de Canal+ je n'hésiterais pas.





lundi, octobre 09, 2006

La Trahison des Images.




samedi, octobre 07, 2006

Meet Dexter.




 Je crois que je viens de découvrir mon nouvel amour télévisuel (à défaut...). Sur la chaîne Showtime (The L Word - Queer As Folk), qui est en train de rattraper HBO sur la qualité et la prise de risque de ses programmes originaux (Huff - Weeds). [Dexter] est une série sur un justicier/serial killer avec dans le rôle principal Michael C. Hall (David de Six Feet Under) qui, dans un registre totalement nouveau à mille lieux de son précédant, reste brillamment crédible, et arrive même à me faire oublier son personnage du cadet des Fisher que j'ai suivi religieusement pendant 5 ans. Ce show est assez déroutant et vraiment ambitieux (tout ce que j'aime), en espérant qu'ils lui laisseront le temps d'exister. En tout les cas pour le moment le pilot, qui a été réalisé par Michael Cuesta à qui l'on doit le film [L.I.E] (Long Island Expressway) et quelques épisodes de Six Feet Under, a réalisé la meilleure audience de Showtime de ces 2 dernières années. Un seul épisode a été diffusé donc, c'est forcement un peu tôt pour se prononcer, et Showtime a annulée la très bonne série Huff au bout de 2 saisons, mais j'ai envie de croire que je viens de me trouver une remplaçante à Six Feet Under.


vendredi, octobre 06, 2006

Fuck Or Kill.



"i wanna see you boys get down with each other
i wanna see you do your lil nasty brother
just one thing i can't compromise
i wanna see you work it guy on guy"




 [Peaches] avec JD du groupe Le Tigre sur scène hier soir à l'Elysée Montmartre, elle commence fort avec une burqa à paillettes argentées sur la tête, à moitié à poils comme d'hab, en chantant the tent so big in your pants, baby. Elle raconte que Paris ne lui a pas donné d'amour la première fois qu'elle est venu, c'est un euphémisme, elle s'était fait hué par les fans de Björk blaireaux (la majorité il faut bien le dire) à Bercy alors qu'elle en faisait la première partie (il était arrivé la même chose à Goldie au Zénith quelques années plus tôt). Björk avait l'air vénère en arrivant sur scène plus tard, tu m'étonnes, c'est toujours dure de se rendre compte qu'on a un public de merde. Elle invite une artiste qu'elle aime à faire l'ouverture de son show et son public n’est pas foutu de la respecter, ou du moins essayer d'écouter plutôt que de beugler comme des cons qu'ils n'aiment pas. Bref, un bon petit concert, Peaches est une pure performeuse, je suis content que la salle n'ait pas été fashion pétasse pseudo branché 80's méprisant, ils devaient être 3, mais les chansons de l'album The Teaches Of Peaches restent les meilleurs. Et en cadeau totalement hors sujet, un extrait de Devdas avec Aishwaraya Rai qui est juste la plus belle femme sur terre.




vendredi, septembre 29, 2006

"Ils ont l'air super doux ses cheveux, comme ... j'sais pas moi, des poils de bras ?"

 Ce qui est bien quand on arrête de fumer c'est les 150 euros par mois qu'on peut foutre dans autre chose (les trucs de santé c'est de la foutaise), cette semaine je les ai dépensé en fringue, et quand on fait son shopping chez H&M, 150 euros ce n'est pas rien. Je trouve Hilary Swank terrible dans la [pub Insolence de Guerlain], je n'aurai pas cru qu'elle pouvait être aussi grave sexy chanmé sa mère. J'ai fais une page spéciale pour mon [voyage à New-York] de l'an dernier (lien en haut de page aussi). Hier je me pose dans le Square du Temple avec un bouquin et le Courrier International avant d'être rejoins par des potes, un groupe à coté discute, un des gars dit Gabrielle est la mieux foutu - elle est waow Eva Longoria, un autre lui répond qu'il trouve que Susan est la plus bandante, et je me dis que oui si tu es nécrophile. En pleine rue deux vieux s'éclatent la gueule devant moi, pas en même temps hein, à tour de rôle, c'est plus marrant, on passe donc le reste de la journée à attendre le 3ème en buvant des bières à diverses terrasses. Aux Templiers en face du Carreau du Temple vers 15h - Ils sont bizarre les gens dans le coin. - Non c'est juste qu'il y a plein de vieux. Au Little Bar (anciennement AOC) vers 17h - Putain regarde ces deux gars là on dirait K-Maro. - Ouais, c'est très lesbien comme look... Au Bistrot Beaubourg à 20h - Ouais tu avais raison c'est vraiment la journée des mal sapé. - Tu parles fort quand même... A La Perle sur les coups de 22h - Tu crois qu'ils sont français à la table là ? - Non, j'pense pas, ils ne portent pas de rayures. Râhh, les journées passées à raconter que d'la merde sont les meilleures.


vendredi, septembre 22, 2006

"NeimaD est la plus insuportable reine des connes."

 Et il pleut. J'ai passé quelques jours chez mon père en banlieue, et comme à chaque fois que je me réveille dans un espace plus grand qu'un placard (cf mon appart) je réalise l'impacte de l'environnement sur mon psychisme, je suis métaboliquement fait pour vivre dans plus de 100 mètres carré. Pas envie de bouger jusqu'à l'Androgyny pour ma séance de gym mensuelle ce soir, à la place je comate devant le dernier Grey's Anatomy (3x01) et Survivor, je pense sérieusement à me faire greffer un écran plasma dans la main (pour mettre à la place du baobab). Dans un autre genre de news j'ai arrêté de cloper depuis une petite 15zaine de jours, je ne vois pas trop de différence sur ma santé (dont je me fous un peu) mais par contre économiser 150 euros par mois ne fait pas de mal quand on a plus aucun revenu (ça fait du 1825 euros par an coco). Pour célébrer le grand retour de [America's Next Top Model] (saison 7) j'ai fais un petit montage de leur première séance photo, je n'ai toujours pas vu le premier épisode mais j'aime beaucoup le thème du shooting totalement approprié:



Le problème est que j'ai beau être la reine des connes je ne suis même pas top bonne, c'est con, la vie est trop injuste ect... Tant qu'à être une pouffe écervellée j'aimerai bien ressembler à celle là:




mercredi, septembre 20, 2006

"Oh my god ! They killed Kenny ! You bastards."

 "Bref, une révolution technologique, avec à la clé l’avènement de la télévision haute définition et de la « télévision mobile personnelle », censée exploser dans les années à venir. Mais une révolution dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences, à commencer par le coût pour le téléspectateur du futur, ce qui a amené le législateur à prévoir d’ores et déjà un fonds d’aide au renouvèlement du matériel audiovisuel pour les familles les plus démunies (fonds doté de 70 millions d’euros). Jusque-là, rien de franchement révoltant : après tout, c’est le progrès en marche."

Extrait d'un [article] de Laurent Bailly dans Télérama sur l’octroi d’une chaîne supplémentaire à TF1, Canal+ et M6 lors du passage intégral de l’analogique au numérique.

Je ne sais pas vous mais moi, contrairement à ce journaliste, je trouve révoltant de prévoir un fond de 70 millions d'euros pour aider des gens à acheter une télé à partir de 2008 alors que certains crèvent la dalle aujourd'hui. Hier soir au journal de 20h, je ne sais plus sur quelle chaîne, je suis tombé sur un reportage qui montrait un couple avec 3 enfants vivant à Nice depuis 5 ans avec boulot et appartement sur le point d'être expulsés pour l'Iran (je ne sais plus à quel moment Arnaud Klarsfeld est devenu un gros con, quand il s'est fait largué par Carla Bruni ou lors de son passage dans l'armée israélienne). Y'a des gens qui sont entrain de vivre comme des animaux à Cachan en banlieue parisienne, en 2006, en France, 4ème pays le plus riche du monde. Dans Paris on voit une tente de SDF tout les 5 mètres. On vit dans un pays où les "banlieues" sont laissées à l'abandon parce que des connards surdiplômés (comme quoi ça ne veut rien dire) ont décidé de faire des économies sur la police de proximité, sur les équipements sportifs, les pions dans les lycées, l'entretient global. On a un abruti de ministre de l'intérieur qui donne une légitimité à une secte dangereuse (la scientologie) en recevant Tom Cruise officiellement juste pour frimer et à qui le contribuable paye des vacances aux USA pour faire sa campagne électorale genre je suis reçu par Bush moi alors qu'il a fait la photo en lousdé dans le bureau de la sécurité parce que W. avait mieux à faire que de recevoir ce nain (au propre comme au figuré), c'est d'un pathétique. Et dire que ce gars serra peut-être notre futur président, remarquez ça ne changera pas grand chose. Chirac avait promis en 1995 une "présidence modeste", finalement entre 1995 et 2003 le budget de l'Elysée aura connu une hausse de 580 % (!) et les dépenses du chef de l'Etat et de ses services sont passés de 3,3 millions d'euros lors de la dernière année de Mitterrand à 31,9 millions d'euros l'an dernier (source [Le Monde]), le tout en demandant aux français de faire des efforts parce que "la France vit au dessus de ses moyens", tu m'étonnes.

Alors oui franchement je suis révolté par le blocage de 70 millions d'euros de fonds pour que des blaireaux regardent des merdes à la télé numériquement, putain, pays de merde.


mardi, septembre 19, 2006

Don't fuck me I'm famous (I must have STDs) ou Cachez ce vagin que je ne saurais voir !

 Ca devient gerbant de voir le con de Lindsay Lohan tout les 3 jours, elle est jolie, je l'aime bien, je pense même qu'elle a du talent, et voir ses seins ne m'a jamais dérangé mais j'aimerai bien qu'elle apprenne à garder son [vagin] privé. Je lis en VO le livre Closer de Dennis Cooper, je suis fan. Je continu à regarder [The Wire] aussi, j'en suis à la saison 3. Je me pose devant, la nuit, en mangeant du tartare de boeuf et des cornichons. C'est sympa d'y voir Leo Fitzpatrick, qui y joue une version jeune-adulte de son personnage de Telly (le "héros") du film Kids de Larry Clark, quelques acteurs de Oz, Methode Man du Wu-Tang, et Aidan Gillen (le "tombeur" de la version anglaise de Queer as Folk). Ce dernier d'ailleurs s'en sort mieux que son pendant américain de QAF Gale Harold très mauvais tirant sur le ridicule (et ce n'est pas le seul: voir la fille du gouverneur, la collègue asiat qui jouait dans Urgence, ...) dans le nouveau Drama FOX qui ne fera pas long feu dommage y'avait de l'idée [Vanished], une série traitant d'un enlèvement, tout comme sa rivale [Kidnapped] de NBC, qui elle se payent de vrais acteurs au moins (Jeremy Sisto - Billy de Six Feet Under - entre autres). Toujours sur NBC, je pense que je vais me laisser embarquer par [Studio 60 on the Sunset Strip], série sur les coulisses d'une émission à sketchs du genre Saturday Night Live qui semble bien parti pour en foutre plein la gueule au politiquement correct (suffit de voir la scène de pétage de plomb en live du Pilot) et qui lance le retour de Matthew Perry (Chandler de Friends).

ABC de son coté propose un paquet de nouvelles séries, dont parmi les plus alléchantes on trouve: [Men In Trees], une sorte de Sex & The City rencontre Northern Exposure (Bienvenue en Alaska) avec Anne Heche (ex-girlfriend d'Ellen DeGeneres), vraiment sympa ; [The Nine], 9 personnes trouvent leur vie bouleversé par une prise d'otages de 36 heures avec mention pour la jolie Kim Raver (la meuf de Jack Bauer) et John Billingsley qui joue toujours le rôle du psycho ou du pauvre gars et toujours avec brio ; [The Knights of Prosperity], série nawak sur une bande de looser qui projette de cambrioler l'appartement New-yorkais de Mick Jagger, avec Mick Jagger donc ; et [Travelers], un ami vous fait endosser un attentat terroriste, qui malgré le coup du complot (putain encore, j'ai décroché du genre avec Prison Break) a l'air vraiment bien rythmée, bien jouée et haletante.

Après dans les déceptions pressenties il y a [Brothers & Sisters], peu d'info (suffit de voir le site officiel ), et malgré la présence de Rachel Griffiths (Brenda de Six Feet Under, pour qui je regarderai sûrement), j'ai l'impression en visionnant les [extraits] que 1) Calista Flockhart (Ally McBeal) est devenu une [Bogdanov] 2) Que de faire une série sur une famille républicaine qui n'est pas une comédie satirique ne va pas me plaire (voir 7th Heaven) 3) Que Rachel Griffiths est là pour jouer la démocrate de service 4) Que même les acteurs ont l'air de se faire chier à jouer un truc aussi mal écrit... Mais bon, je n'ai pas encore vu le pilot, qui sera diffusé le 24 septembre, donc j'attends pour me prononcer. Et [Heroes] de NBC dont je n'ai vu que la première parti du pilot, mais ça ressemble à un Comic Book de base: cliché, pas beaucoup de profondeur, c'est X-Men en série télé, pas mon truc.

Pas grand chose d'autre, à part peut-être [Jericho] de CBS mais seulement parce que j'adore les scénarii catastrophes du genre t'es dans un blède perdu au milieu de nulle part, y'a Bush à la télé qui te dis qu'il pense aux générations à venir, et là tu vois au loin une bombe nucléaire exploser et tu te dis que voila, c'est arrivé.


vendredi, septembre 15, 2006

Beauf Is Trendy ou La Bite à Mickey.

 Je sais que ce n'est pas déviant-correct mais j'aime bien le [Palais de Tokyo]. A chaque fois que je m'y rends je passe un bon moment. C'est branchouille, c'est hystérique, un peu trop m'as tu vue, ça pue le fric et les soirée à l'Etoile, c'est rempli de petits mignons à mèche un peu trop beaux, de vielles chirurgie-plastiquées habillées trop jeune, de gamines en jogging John Galliano imprimé couverture du Herald Tribune avec talon aiguille Roberto Cavalli, plus intéressés par le buffet gratuit que par l'ampoule qui ne s'allume qu'une fois par an d’Alighiero e Boetti (faut pas louper) ou des photos "du ciel étoilé le jour précédant des bombardements militaires" de Renaud Auguste-Dormeuil (voir Nagasaki, Londres ou Caen). Qui pourrait leur en vouloir, c'est justement le plaisir de cette forme d'art, n'en avoir rien à foutre. Etre là pour ce qu'il y a autour, quand l'espace et le vide entre deux œuvres devient aussi important que l'oeuvre elle même. C'est l'apogée du cynisme de l'art contemporain. La majorité des oeuvres en sont uniquement parce qu'exposées, si ont les sort de là elles perdent leur sens, perdent leur statut, voire leur intérêt, c'est le plaisir de la mise en scène et en général elles me font rire, pas d'un rire moqueur (je me contente d'un jeté arrière du sourcil droit) mais d'un rire de gamin devant une connerie, comme devant du Duchamp. Vive l'art nawak et jetable qui fait râler les grincheux. Hier soir je suis donc allé au vernissage (toujours gratuit les vernissages) du programme [Cinq Milliards D'Années] comprenant plusieurs expos par thème et artistes en solo. Y'a eu un Ballet de Mini-motos et le Concours International de Sculpture à la Tronçonneuse pour démarrer le tout (ouais je crois qu'on peut en déduire que "Beauf Is Trendy"), j'ai beaucoup aimé Flying Tape de Zilvinas Kempinas où une bande magnétique de cassette audio vole dans les airs à l'aide de ventilos (faut voir pour comprendre), et l'expo Une Seconde Une Année qui présente "des oeuvres qui s’activent de manière totalement aléatoire". C'est léger, marrant, la bouffe et la bière sont gratuites (ouais ok seulement quand tu y vas avec ta pote journaliste), ça ferme à minuit, y'a le metro, que demander de plus.

Dans la boutique en partant j'ai vu le [Mickey Sexy 'avec une grosse bite quoi' d'André] (le gars qui fait [Mr.A] et autres formes d'art urbain dans les rues de Paris), il coûte 1500 euros... Putain c'est fou ce que j'achèterais comme conneries si j'étais riche.



jeudi, septembre 07, 2006

'Cause I'm Virginal, I'm trying something new: Closing up my legs.

 Et je continue, petite parodie de la chanson Beautiful de Xtina Aguilera par l'équipe de MadTV, pour ceux qui comprennent l'anglais. J'en posterai sûrement d'autres, ils ont un sacré stock. De Britney à Lost, en passant par Sluts And The City, ou Newly Weds (télé réalité de MTV sur le mariage de Jessica Simpson et Nick Lachey) avec l'épisode dans lequel Jessica Simpson se demande si le thon c'est du poisson ou du poulet (véridique).


Madtv - Christina Aguilera Beautiful



Aujourd'hui je me suis réveillé à 5h du mat. J'ai passé ma matinée a regarder des conneries, comme les premières de saison (Season openings) de House MD et Nip/Tuck. J'ai bien l'impression que le docteur Troy va virer pédé cette année, comme le laisse présager les captures d'écran de minets à poils de la saison 4, yummy. Les Arctic Monkeys viennent de recevoir le Mercury Prize, l'une des principales récompenses de la musique britannique, Antony And The Johnsons l'ont reçut en 2005, Je ne pourrai être plus d'accord. En écrivant ce post j'ai l'impression de traduire de l'anglais la moitié de mes pensés, je vais bientôt parler comme Van Damme. Je n'ai toujours pas de Neuf Box, heureusement que chez Noos ils mettent du temps à fermer ma ligne net. Je vais profiter de ma journée pour régler ma situation avec mon ancien boulot. Bref, ma vie est passionnante.


mercredi, septembre 06, 2006

Cup of tea ou La Reine de Saba.

 Ca fait un bout de temps que je m'amuse sur YouTube, mais maintenant que je suis inscrit je peux poster un clip en deux clics donc je vais pas me gêner. Un petit morceau de bonheur, comme ça, cadeau, du Erykah Badu grande époque, en live. J'étais parti pour vous mettre [son duo] avec Will I Am sur du Sergio Mendes mais finalement y'a rien de mieux que ses vieux morceaux. La vidéo est de bonne qualité mais le son est bas donc va falloir monter le volume. Enjoy.

Erykah Badu - Tyrone (Live)


mardi, septembre 05, 2006

He banged me so hard i broke a nail !

 J'ai totalement oublié de vous en parler mais un "Coxxien*" a emménagé en dessous de chez moi. Enfin un gars qui croit surement que le nawak c'est d'écouter Britney quand t'es un mec de plus de 25 ans quoi. Il a passé le mois d'août à mettre Madonna à fond. Tout les jours. Le même album, Music. Heureusement que ce n'était pas son dernier. Je lui donne un point pour ça. Mais quand il s'est mit à écouter Justin Timberlake Sexy Back en boucle je me suis dis que finalement je pouvais comprendre l'envie de passer à tabac un homo (ou une pisseuse de 12ans, au choix). Dans les news qui vont changer ta vie tu peux enfin voir Laguna Beach (la vie d'une bande de merdeux friqués Californiens) et Making The Band 3 (ou comment transformer des pouffes en stars avec le blaireau bling-bling P Diddy) que j'avais mâté à [New York], sur MTV France, qui a enfin décidé d'exploiter le potentiel ethnologique de sa grande soeur américaine, hooray!. Et comme le fait dire Chuck Palahniuk à un de ses personnages dans Choke, "Why do i do anything ?" she says. "I'm educated enough to talk myself out of any plan. To deconstruct any fantasy. Explain away any goal. I'm so smart i can negate any dream." Donc what the point of even pretending.


dimanche, septembre 03, 2006

Sodomie proactive.

 Après un pacs lesbien mouvementé sur la pelouse du vergé des parents de l'une des mariées, à écouter du Lisa Ekdahl, dans les Hampton en Normandie, le week end dernier, je suis revenu sur Paris pour ne pas faire grand chose, une bouffe par ci, une bière par là, un premier prime de starac en vidéo, [The Wire] saison 1, on m'a proposé de passé le mois d'octobre à New York, je pourrai en profiter pour passer voir mon mignon à Boston, mais j'ai quand même bien envie d'aller au Vietnam, j'écoute posément l'album de Sergio Mendes re-travaillé par Will I Am des BEP avec Erykah Badu et Jill Scott (entre autres), je n'ai pas rêvé en reconnaissant Lindsay Lohan en [couverture de Jalouse], j'étais bien content de ne pas voir Madonna ou Mylène Farmer en concert fin août, j'ai envie d'aller habiter à Manchester, je me décompose tranquillement, la vie pue.

En cadeau honteux un sublime montage karaoké chinois sur le couple Shane/Carmen de The L Word :



lundi, août 28, 2006

Rage.

Keny Arkana - La Rage du Peuple


 "La rage du peuple,
Ok, on a la rage, mais c’est pas celle qui fait baver, demande à Fab, la vie claque comme nos semelles sur les pavés, la rage de voir nos buts entravés, de vivre en travers, la rage gravée, depuis bien loin en arrière, la rage, d’avoir grandi trop vite quand des adultes te volent ton enfance, "PAH!" Imagine un mur et un bolide … La rage, car impossible est cette paix tant voulue, la rage de voir autant de CRS armés dans nos rues, la rage de voir ce putain d’monde s’auto-détruire et que ce soit toujours des innocents au centre des tirs. La rage, car c’est l’homme qui a créé chaque mur, s’est barricadé de béton, aurait-il peur de la nature ? La rage car il a oublié qu’il en faisait partie, désharmonie profonde, mais dans quel monde la colombe est partie ? La rage, d’être autant balafrés par les piquants des normes, et puis la rage, ouais la rage d’avoir la rage depuis qu’on est môme !!


Parce qu’on a la rage,
On restera debout quoi qu’il arrive,
La rage d’aller jusqu’au bout et de là où veut bien nous mener la vie.
Parce qu’on a la rage,
On pourra plus se taire ni s’asseoir, dorénavant on se tiendra prêts parce qu’on a la rage, le cœur et la foi.

Parce qu’on a la rage,
On restera debout quoi qu’il arrive.
La rage d’aller jusqu’au bout et d’là où veut bien nous mener la vie
Parce qu’on a la rage,
Rien ne pourra plus nous arrêter, insoumis, sage, marginal, humaniste ou révolté.


La rage parce qu’on choisit rien et qu’on subit tout le temps, et vu que leurs choix sont bancals et ben tout équilibre fout le camp. La rage, car l’irréparable s’entasse depuis un bout de temps, la rage, car qu’est-ce qu’on attend pour se mettre debout et foutre le boucan, la rage, c’est tout ce qu’ils nous laissent, t’façons, tout ce qui nous reste, la rage, car combien des nôtres finiront par retourner leur veste. La rage, de vivre, et de vivre l’instant présent, de choisir son futur, libre et sans leur grille d’oppression. La rage, car c’est la merde et que ce monde y adhère, et parce que tous leurs champs OGM stérilisent la terre, la rage, pour qu’un jour l’engrenage soit brisé, la rage, car trop lisent « vérité » sur leur écran télévisé. La rage, car ce monde ne nous correspond pas, nous nourrissent de faux rêves pour placer leurs remparts, la rage, car ce monde ne nous correspond pas, où Babylone s’engraisse pendant qu’on crève en bas.

La rage, d’y croire et de faire en sorte que ça bouge, la rage, d’un Chirac, d’un Sharon, d’un Tony Blair ou d’un Bush. La rage, car ce monde voit rouge, mais de grisaille s’entoure, et parce qu’ils n’entendent jamais les cris lorsque le sang coule, la rage, car c’est le pire que nous frôlons, la rage, car l’occident n’a toujours pas ôté sa tenue de colon, la rage, car le mal tape sans cesse trop, et que ne sont plus mis au goût du jour tant de grands savoirs ancestraux. La rage trop de mensonges et de secrets gardés, l’élite de nos états riches de vérités pouvant changer l’humanité, la rage, car ils ne veulent pas que ça change, hein ? préférant garder leur pouvoir et nous manipuler comme leurs engins, la rage, car on croit aux anges et qu’on a choisi de marcher avec eux, la rage parce que mes propos dérangent, Vois aux quatre coins du globe la rage du peuple en ébullition, la rage, ouais la rage, ou l’essence de la révolution.

Anti-capitaliste, altermondialiste, ou toi qui cherche la vérité sur ce monde, la résistance de demain, inch allah, à la veille d’une révolution mondiale et spirituelle, la rage du peuple, la rabia del pueblo, parce qu’on a la rage, celle qui fera trembler tes normes, parce qu’on a la rage, la rage a pris la populace, et la rage est énorme."

La Rage du Peuple - Keny Arkana (2006)




mercredi, août 23, 2006

Bienvenue au pays de Christian Vanneste et de Christine Boutin (UMP).

 "Ces derniers mois SOS homophobie enregistre un accroissement significatif des signalements d'agressions homophobes. Agressions verbales permanentes, mais allant aussi jusqu'au meurtre. Quelques cas recensés du 21 juin au 21 juillet 2006 :


21 juin - Lens.
Dans un square, un homme est molesté, insulté et menacé de mort par deux individus. Personne ne viendra à son secours. "vous êtes homo, c'est normal que cela arrive" profère un témoin.

24 juin - Paris.
Dans le métro, deux lesbiennes se font insulter puis frapper pendant 15 minutes par un individu. Quelqu'un tire le signal d'alarme mais le conducteur ne juge pas utile d'appeler de l'aide.

24 juin - Paris.
Dans un café sur le passage de la Marche des Fiertés, plusieurs individus éméchés s'attaquent à un groupe de filles. La plus touchée a les dents cassées et aura 8 jours d'arrêt de travail.

Nuit du 28 au 29 juin - Lyon.
Un homosexuel se fait agresser dans un lieu public alors qu'il était avec son copain. Après avoir volé son argent, l’agresseur a simplement dit : "j'ai envie de tuer un pédé" et a asséné deux violents coups de couteau, au ventre et à l'épaule de la victime.

6 juillet - Parentis.
Un homosexuel d'une soixantaine d'années se fait défoncer le crâne à coup de crosse de fusil par un voisin. Aux dernières nouvelles, le pronostic vital est incertain.

6 juillet - Un village près de Narbonne.
Un homosexuel a été frappé à plusieurs reprises dans une épicerie par un individu qui l’avait vu embrasser un ami au bal du village. Quelques jours après la plainte, la victime croise l'agresseur qui lui profère : " je te retrouverai".

10 juillet - Saint Etienne.
Une bande de jeunes homophobes va casser du pédé sur un lieu de drague : voitures endommagées, coups et blessures. La police, appelée au cours de l'agression, déclare qu'elle ne se déplace pas à cet endroit.

13 juillet - Ivry-sur-Seine.
Un cocktail Molotov a été jeté dans l’appartement de deux homosexuels qui avaient auparavant reçus des coups, des insultes homophobes et des menaces de mort.

20 juillet – Bagnolet.
Deux lesbiennes se font violemment agresser dans la galerie marchande parce que "deux nanas ensemble c’est de la merde". Bilan : interruption temporaire de travail de 15 jours.

21 juillet - Vitry sur Seine.
Bruno Wiel, un comptable parisien est agressé au parc des Lilas à Vitry sur Seine, lieu de drague homosexuel, il est roué de coup, retrouvé nu, couvert d'ecchymoses et le visage tuméfié, il est dans le coma. Il souffre d'un traumatisme crânien et thoracique grave.



Loin de se sentir coupables après les faits, les agresseurs demeurent persuadés d’être dans leur bon droit en s’en prenant à des homosexuel(le)s qu’ils considèrent comme des êtres inférieurs et dangereux confortés en cela sans doute par les discours haineux de certains relais d'opinion, qu'ils soient politiques ou religieux."


[SOS Homophobie]

dimanche, août 20, 2006

Crétin.fr

 Jeudi 16 Août, dans ma boite aux lettres, une enveloppe de La Poste avec un avis de passage colissimo datant du 10 Août, bizarre pourquoi m'envoyer une lettre si ils sont bien passé, j'arrive au bureau de Poste de Beaubourg pour m'entendre dire qu'ils ne sont jamais venu chez moi, que le colis a été directement mis en dépôt, le gars a du mal à le trouver et fini par me le tendre éventré, merci La Poste, je sens qu'on peut toujours vous faire confiance. C'est un colis Neuf Telecom, je me dis chouette je vais pourvoir enfin utiliser mon nouvel abonnement, seulement voilà c'est le décodeur télé, toujours aucune trace de la Neuf Box alors que j'ai reçut des lettres comme quoi je suis en dégroupage depuis le 10 août, je téléphone (0,34 centimes d'euros la minute depuis un fixe) depuis mon portable pour tomber sur une conne qui devait être physiquement difforme pour avoir une prononciation si mauvaise (encore une histoire de quotas sûrement), elle me dit que je n'ai pas commandé de modem, et là j'hésite a lui dire hey connasse comment je fais pour utiliser Neuf Telecom si j'ai pas la neuf box ? mais me retiens et lui demande juste de m'en envoyer une, comme c'est la journée je me décide à téléphoner à Noos car bien qu'ayant envoyé un recommandé le 19 Mai pour résilier mon abonnement (résiliation effective fin Juillet) j'ai tout de même été débité de 40euros80 en Août, après m'avoir envoyé de service en service sans même me laisser le temps de préciser que j'en viens je fini par tomber sur un pas trop débile qui me signale que selon l'ordinateur je n'ai pas résilié mon abonnement (j'ai bien fait de garder le recommandé), qu'ils ont changé mon numéro d'abonné (alors que j'ai le même depuis début 2002 et comme par hasard au moment où je me désabonne) ce qui rend l'accès à mon compte et mes factures sur le site de Noos impossible, et qu'il lance la procédure de remboursement mais que j'ai moins 2 jours pour rendre le décodeur dans un centre à pétaouchnok. Tout ça pour dire que si tu as un QI négatif et est corporellement top bonne, avec un peu (beaucoup) de maquillage tu peux devenir Paris Hilton, sinon, si tu es moche, il te reste commercial dans les télécoms.



mercredi, août 09, 2006

"Howie and I have something in common, we're both attracted to me."

 Tout le monde est parti en vacances, je m'éclate en regardant Sharon Stone jouer une déjantée glamour dans l'excellente série [Huff], qui a malheureusement été annulée après 2 saisons, Angelica Huston y fait une belle apparition aussi, sinon je regarde [Big Brother 7 : All-Stars] de CBS, le concept est bien différent de celui du Loft ou de Nice People vu que c'est les participants qui s'éliminent entre eux, c'est beaucoup plus technique et machiavélique. Le Spin Off de [Laguna Beach] (dont la saison 3 arrive mecredi 16) nommé [The Hills] est terminée, j'attends la saison 2 de [Weeds] avec impatience, je passe le temps avec [Sinchronicity] de la BBC3 avec le très séduisant personnage bisexuel de Jase joué par Daniel Percival (accent anglais + gueule d'ange = je suis amoureux), [Entourage] saison 3 et le graveleux mais parfois désopilant [Lucky Louie] de HBO. Rien de bien passionnant alors je vais poster une photo du très beau [Sean Faris] pour détourner l'attention.




mercredi, août 02, 2006

Coxx* petites bites ou Nos amis les people 5.

 3h25, je me réveille après avoir rêvé que je mange de la dinde façon Thanksgiving dans une famille amérloque, envie de femme enceinte, impossible de me rendormir, je me goinfre de rosette devant l'ordi et vais faire un tour sur [Coquecigrue*] où je vois une série de post sur Nos amis les people [1-2-3-4], je n'ai rien de mieux à faire alors je me lance dans un grand exercice de mémoire, j'ai surement dû en oublier.


Sharon Stone et Naomi Campbell sur le plateau de Nulle Part Ailleurs à Cannes, encore Sharon Stone dans la rue toujours à Cannes, Michel Denisot, Philippe Gildas et une bonne partie des présentateurs de Canal+ dans leur bureaux temporaires du Martinez, Helena Christensen dans l'ascenseur du Martinez, Catherine Deneuve et Nadia Farès dans le hall, Nicole Kidman à coté de moi en déscendant les marches du Palais des festivals après la projection de To Die For de Gus Van Sant, Johnny Depp à la sorti d'une conférence de presse, David Caruso, Patricia Arquette et Nicolas Cage dans le dos du quel je me retrouve compressé après la projot de Kiss of Death de Barbet Schroeder toujours à Cannes sur les marches, Bjork dans les studios de Canal+ à Paris, Keanu Reeves à la terrasse du Féria Café place du Bourgtibourg, Guillaume Canet quand je bossais au Cab, Béatrice Dalle remettant élégamment ses collants dans les toillettes du Gibus avant de rejoindre Joé Star, Romain Duris dans la rue, à l'aéroport avec Olivia Bonamy et au Bains en train d'essayer de se tapper Cécile Siméone, Audrey Tautou et sa soeur au Lac Toba Nord-Sumatra en Indonésie avec qui je passe 3-4 jours, plus plusieurs fois à Paris pour des bouffes, Henri Salvador dans un PMU du 7ème, Nicolas des WhatFor qui vient me draguer quand je travaillais de nuit dans un hotel de la rue des Ecoles, Michal et Elodie Frégé dans cette même rue, Paxi derrière le BHV, Pierre Palmade qui me commande une vodka/orange à 11h du mat à l'Open Café, Jean-Claude Dreyfus avec sa cour dans un bar de la rue Saint Martin, Miou-Miou place des Voges la semaine dernière, Jack Lang, Michel Blanc, Pascal Greggory, Quentin et Steven des Alliage dans le Marais, Paco Rabanne qui achète un journal à coté de Beaubourg, Bruno Solo dans mon bureau de vote la seule fois de ma vie où j'ai été obligé de voter à droite, Henry Chapier avec un gamin de 15 dans un bus rue de Rivoli, Damon Albarn de Blur qui me rentre dedans au Queen, Alain Gossuin dans mon lit et dans le sien, le groupe Air, Gerry Halliwell, Serge July, Christine Ockrent, une des blondes des Feux de l'amour, Christophe Dechavanne, la famille Giscard d'Estaing au Café de L'Esplanade aux Invalides, Steevy présenté par un ami au Banana le lendemain de son éviction du Loft, Nicolas Escudé et pas mal de gars de télé réalité de l'année 2002 au Trésor, je bouffe avec toute l'équipe d'acteur du film Nos Vies Heureuses dont Jean-Michel Portal avec qui je discute en fumant une clope (tournage sur lequel j'ai bossé), Brigitte Fossey à Orly, Marc Lavoine à Roissy, l'équipe de France de Football (Zidane, Lizarazu, ...) et Aimé Jacquet dans le siège de la FIFA le lendemain de la final de coupe du monde de 98 où je bossais pour TF1, Jean-Paul Gauthier au Queen, le groupe Morcheeba avec qui je vais boire du champagne après un de leur concert à la Cigale, Juliette Binoche et Benoît Magimel dans le rue Saint Martin je crois, Véronique Sanson bourrée rue Mazarine, Bertrand Canta et le chanteur des Silmarils à un concert de PJ Harvey, sans doute le plus célèbre acteur indien Shah Rukh Khan dans Bryant Park à New York, les Saïan Supa Crew près du parc André Citroen, M Pokora, Kamel Ouali, Thierry Mugler en bas de chez moi, des gars du Wu-Tang Clan aux Bains douche (Methode Man et ODB je crois), Vincent Cassel sur le tournage d'une pub japonaise place des Voges, Robert Hossein en sortant du théatre, Amélie Nothomb avec son mec dans le métro ligne 1, Yehudi Menuhin dans un parc à Rio, Charlotte Gainsbourg avec poussette rue Saint Honoré, Ariel Wizman à l'Urgency sur la péniche Concorde Atlantique, Aurélien Wiik présenté par une copine après l'avoir croisé rue Vielle du Temple, Donald Trump devant la Trump Tower sur la 5ème avenue à New York, Ophélie Winter au volant d'une Z3 boulevard Sébastopole, Sinclair chez Kiliwatch rue Tiquetonne, Karl Lagerfeld qui dîne à la table d'à coté au George en haut de Beaubourg, Luca de la starac chez moi quand c'était mon voisin, Zazie sur son scooter rue Réaumur, Nicolas Duvauchelle rue Montorgueil, Mick Jagger et Liane Folie au Mathis Bar rue de Ponthieu, Sandrine Kiberlain rue Etienne Marcel, Alain Chabat dans le 18 ème, Catherine Deneuve (encore) au concert de Bjork au Grand Rex, le Top Model d'Elite Nadine Strittmatter chez elle et à plusieures soirées avec d'autres mannequins figurant dans des pubs Armani ou L'Oréal, Mathieu Lecerf au Troisième Lieu, Rupert Everett au Ciné Cité UGC les Halles, le chanteur de Kyo devant l'Elysée Montmartre, Gaspard Ulliel chez un marchand de vin du 1er, Antony Hegarty de Antony & The Johnsons au bar de la Maroquinerie avant son concert ...



lundi, juillet 31, 2006

Freaky Friday Night au Pulp ou I love bananas.

 Lazy summer, je ne fais pas grand chose de mes journées, en début de semaine je suis allé faire un tour à Paris Plage avec une copine qui faisait un reportage photo, on a pris la navette entre la plage rive droite et la plage rive gauche, il devrait être obligatoire aux parisiens de prendre un bateau sur la Seine au moins une fois par an, putain cette ville est magnifique. Vendredi soir je vois triple piqué, j'aime traîner avec lui, j'aime baiser avec lui, je suis au téléphone avec mon père quand il arrive chez moi, je raccroche, il m'embrasse, on est debout devant la cheminée, on se déshabille mutuellement, je le suce penché en avant, il s'amuse à me tirer les cheveux, il me dit qu'il aime me voir sourire, il se mets à genoux et me suce longuement, on fait l'amour avant d'aller au resto, il a une sublime cambrure, il se redresse au moment où je jouis en lui pour jouir aussi, il est beau quand il jouit, on devrait toujours baiser avant de faire quoique ce soit, les "préliminaires", la bouffe, la conversation, tout est meilleur après. Plus tard je file écouter [Freaky] mixer à l'[Androgyny], Coco lui a spécialement fait un montage photo de Lindsay Lohan en projot, malheureusement il n'avait pas fini de télécharger Mean Girls (le film qui me l'a fait kiffer ma race, avec le fait qu'elle porte si bien du Chanel, Girl power). Devant le Pulp je retrouve Bradshaw (qui est réapparue dans ma vie la veille après 8 mois sans nouvelle), bonne petite soirée malgré la petite forme de Bert, les Puff Royal avant lui étaient vraiment bonnes, j'y croise des ex, des potes, y'a mon crew lesbien donc tout va bien, je bois des Gin/Grenadine à la chaine, et fini par me tirer pendant l'excellent set de Ninox quand Nothing vient s'affaler à coté de nous et se mets à lécher les cordes vocales d'un gamin école de commerce genre chemise blanche dans le pantalon à pince, j'ai l'estomac sensible. Sur le chemin du retour on passe rue Saint Denis avec Descartes et C., deux copines lesbiennes blacks, C. voulant voir les putes, on se pose chez moi, on discute Tribu KA, Dieudonné, guerre au Liban, avant de finir sur les coups de 8h du mat à regarder de vielles pubs Calvin Klein Eternity avec Christy Turlington sur [YouTube].

Samedi je me fais tellement chier que je m'inscris sur [DList], une sorte de MySpace gay, j'y discute avec des homos amerloques, en fait je regarde surtout les photos, tout ces beaux gosses bien foutu, je fini même par faire une séance de sport en me disant que finalement ce n'est peut-être pas si superficiel que ça de faire du sport, ça donne pas mal d'arguments. En cliquant sur les profils je trouve le blog des [Twisted Boys], 2 petits gars en Ohio qui partagent avec nous leurs ébats gratuitement en téléchargement, j'adore l'altruisme homo. Et en bonus, si vous êtes en manque depuis l'arrête du Loft, ou en manque de vidéos amateurs vous pouvez aussi aller faire un tour sur le [YouTube Porno] pour voir des petits pédés genre [Brent Corrigan] se branler ou s'auto-sucer devant leur webcam, voilà, ne me remercier pas, c'est tout naturel.



samedi, juillet 22, 2006

Reality is an illusion created by lack of alcohol.

 Hier soir, au bar des Ginettes Armées:

 - Oh putain ...
- C'est quoi ce truc là ?
- Une capote ump ...
- Mais c'est pas des cathos ceux là ? La famille, les enfants, le pape ?
- Elle est rose en plus, clairement destinée aux gays.
- Attends c'est collector !
- Tu crois qu'ils ont fait des trous dedans histoire qu'on se refile le sida ?
- Faut que je lise la notice pour voir si ils te disent pas de te la foutre sur le doigt pendant que tu baises ...
- Au moins quand tu l'utilisera tu pourra littéralement dire l'ump t'a enculé...


jeudi, juillet 20, 2006

Triple piqué sous 40° à l'ombre.

 10/07/06:

"- C'est sympa la déco de ta salle de bain !
- Oui, j'ai essayé de rendre Beyrouth 90 comme style."


 Comme chaque été je m'offre une amourette sans possibilité de lendemain, il est beau, vraiment beau, un nez parfait, une bouche dessinée mais masculine, une belle peau, un regard sombre et malicieux, bien au dessus de ma "ligue", j'aime regarder son corps quand il s'endort, nu, couché sur le ventre, la tête contre ma cuisse, il a un dos superbe, des fesses rebondis, les cheveux noirs et bouclés, on parle art, littérature, musique, il est de la [génération câlin], j'en profite, j'avais besoin de douceur.

Pendant ce temps là c'est la guerre au Liban depuis le 12 juillet, je suis allé chez le coiffeur aujourd'hui, et il part vivre à Boston mi août.


vendredi, juillet 14, 2006

Tomate cerise sur anus.

 Paris la nuit, sur le sol un slip et une chaussette gisent abandonnés, sur les murs Cindy de la Nouvelle Star balance ! habillée et maquillée comme une pute en solde, on mange des fraises après l'amour, l'un 23, l'autre 22, yeux bleus, yeux noisettes, la peau douce, lèvres dessinées, petit nez, beaux, il parle de théâtre, l'autre d'art contemporain, la moitié du périmètre d'un cercle, une figure de patinage artistique, mais ce n'était pas la même nuit, la journée il fait trop chaud de toutes façons, on boit du champagne pour fêter, fêter quoi, fêter le fait d'être là, on fait des tournois de baby-foot, sur les quais on regarde passer les bateaux pour touristes aux noms ridicules en prenant des poses de tableau, j'ai choisi La Jeune Fille à la Perle de Vermeer, je crois que c'est un escargot pirate, la pelouse est brûlée, les chiens courent partout, je regarde des photos de tribus africaines disparues, je suis avec d'autres gens, les mêmes souvent, on partage l'ivresse, sur le chemin du retour Descartes et moi refaisons le monde, il fait doux, je traîne, c'est là que j'ai vu la chaussette, avant d'aller me coucher ou de rédiger des pages [Wikipedia] ou d'en compléter [d'autres], regarder voler les flocons de pop-corn, ou avant, ou après, je ne sais plus quand je suis devenu potentiellement un amant plutôt qu'un mari, il faudra que tu me parle de tes voyages. Oui, il faudra. Bons anniversaires mes princesses.


vendredi, juillet 07, 2006

The pride of a father for his gay son.

 Mercredi matin direction Orly pour récupérer ma mère arrivant de Gwada, je passe la semaine avec elle chez mon père en banlieue, ça fait du bien de se retrouver dans la baraque de mon adolescence, d'avoir de l'espace et un grand jardin, quand je pense que c'est dans le salon de 50 mètres carrés avec baies vitrées donnant sur le jardin sans vis-à-vis que j'ai décidé d'emménager dans mon placard parisien, ça fait mal au cul. Je passe mon temps à bouffer et bouquiner de vieux Fluide Glacial au soleil. En soirée, devant un verre de vin, on se lance mon père et moi dans une de nos grandes conversations sur la politique, le monde, la façon de voir ce monde, la monté prometteuse de la gauche sud américaine, la taxe sur les billets d'avion de Chirac pour aider l'Afrique, la perte de repère sur ce qu'est l'Europe et la vision humaniste que je pouvais en avoir, du "combat" perdu d'avance face à la Chine et du besoin de trouver des solutions alternatives, tout ça pour finir sur les différences gauche-droite et la position de la classe politique sur le mariage et l'adoption homosexuelle.

C'est la première fois que j'en parle avec mon père, de l'homosexualité en général et de la mienne en exemple vécu, il me raconte que le fils d'un ami de la famille lui avait parlé de sensations qui le troublaient, de sensations anales qui lui faisaient se poser des questions. Mon père me parle alors du "choix" de l'homosexualité, il est étonné quand je lui dis être uniquement actif, dans mes fantasmes de petit garçon j'ai toujours eu l'envie d'embrasser mes petits camarades plutôt que les petites filles, dans mes désirs l'homme a remplacé la femme depuis le début, ce n'est pas uniquement physique, je l'ai toujours su, ça n'a jamais été un choix (si on enlève toutes connotations religieuses de bien et de mal). Je prenais notre bonne relation pour du on n'en parle pas donc il n'y a pas de problème, il me dit que ça ne l'a jamais dérangé que je sois pédé, qu'il n'en a jamais rien eu à foutre, il me dit que les non-dit sont aussi importants que les mots pour lui, il me dit même être fier que je sois différent, que je ne colle pas à la norme famille trop tôt-carrière-empreint-pavillon de banlieue, que je remette en question le modèle dominant, qu'il en a toujours été admiratif. Il me raconte que dans certains repas arrosés où l'ambiance devenait beauf et les discours limites il lui est arrivé de dire d'un coup "attention, je ne tolèrerai aucun propos homophobes", sans plus d'explication, entraînant un silence, comme une petite provocation, et estime n'avoir de compte à rendre à personne, que quand ses amis ou collègues lui parlent de leurs enfants, de leurs projets de mariages, de leurs carrières, et finissent impérativement par lui demander alors et ton fils il fait quoi ? il est content de répondre avec un sourire narquois que son fils glande et profite de la vie, que je suis un marginal. On parle de Bowie, de la chanson Walk On The Wild Side de Lou Reed, de la libération sexuelle de Mai 68, du mouvement Queer, des différentes façon de vivre son homosexualité, et je vais me coucher à 3h du mat, un sourire au lèvre, me répétant les propos de mon père, le fait qu'il soit fier que je sois pédé, et je me dis que je suis fier de l'avoir comme père.


{Pour rester dans le thème je pique [10 reasons why gay marriage should be illegal] chez [Coquecigrue*] avec un lien vers la vraie source bien entendu.}

vendredi, juin 30, 2006

The rose has teeth in the mouth of a beast, ou Bobby Brown et Whitney Houston dans ton cul.

 Du foot, du foot et toujours du foot, c'est cool la coupe du monde, les bières en terrasse devant les matches, les 3-1 surprise face à l'Espagne, c'est l'été, il fait chaud et mon nez ne me pose pratiquement plus de problème, la nuit quand je ne sais pas quoi foutre (ou qui) je passe m'acheter des clopes aux Templiers sur Rivoli (j'essaye de ne plus fumer en journée) et vais m'en fumer une sur le pont D'Arcole en écoutant Don McLean, y'a plein de couples partout, des gays, des hétéros, c'est joli, ça me manque un peu, de toute façon je n'ai jamais vraiment été en couple dans la rue, ça m'a toujours un peu gêné les PDA (Public Display of Affection : démonstrations d'affection publiques), je trouve cela impoli, et je suis quelqu'un de poli, alors j'évite, la lune était rouge, un fin croissant rouge au dessus du Louvre, Paris est vraiment une belle ville, j'ai bien aimé comment elle a été filmé dans l'un des derniers épisodes de la saison 6 de The Sopranos, quand Carmela (Edie Falco) dit à Ro (Sharon Angela) en se baladant dans les thermes Gallo-romaines de Cluny près de la Sorbonne: "This city is so old, you think about all the people who have lived here, generation after generation, hundreds and hundreds of years, all those lives. God, it's so sad... I mean, it isn't sad, i don't know. It just makes you think, just makes you look at yourself differently. There was this one night in the hospital when it was very touch-and-go with Tony, he came out of the coma for a minute and he said, "Who am i ? Where am i going ?" at the time i didn't know what he meant, but coming here, i feel the same way. Isn't that odd?" et elle se met à pleurer. Le poids de l'Histoire, le fait de vivre dedans, et les remises en questions que cela intime. L'été, dans mon immeuble, j'entends mes voisins faire l'amour, des mugissements sexuels, prolongés et montant en puissance, jusqu'à l'orgasme, c'est l'homme que j'entends le plus (oui j'ai des voisins hétéros), et je commence vraiment à me demander si je ne suis pas un peu frigide.



Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome