mercredi, mars 16, 2011

Fukushima.

 "Mon ami, seuls les imbéciles et les débauchés se portent mal. Tu me connais: occupé du matin au soir, sobre, donc bien portant."

La Guerre et la Paix - Léon Tolstoï (p.171)

 Je me promène aux Tuileries, c'est presque le printemps, je me pose au bord du petit bassin, je regarde les enfants pousser de petits bateaux en bois aux voiles bariolées, carré sur une chaise, le visage tourné vers le soleil, je sors d'hibernation, un petit peu, de mon cocon, ne pas penser à la Libye, au Japon, à Tchernobyl, à la mort, juste respirer un coup, et attendre demain.

Je n'ai jamais vraiment été contre le nucléaire civil, j'ai manifesté quand j'étais ado, au coté de Greenpeace, contre les essaies nucléaires de Chirac dans le pacifique, l'année anniversaire des 50 ans de Hiroshima et Nagasaki (il est vraiment toujours à coté de la plaque le gouvernement français), mais le nucléaire civil je me disais que ça polluait moins que les autres source d'énergie fossile, et puis après tout Tchernobyl se trouvait dans un pays du tiers monde, où des gens jouaient avec des technologies qu'il ne contrôlaient pas, mais nous on sait, ici il n'y a pas de danger, parce que chez nous tout est toujours mieux hein. Et puis Fukushima, comment la connasse qui dirige Areva peut elle sortir aux infos, avec un grand sourire, que chez nous les nouvelles centrales sont hyper méga à la pointe et qu'il n'y a aucun danger, alors que nos centrales sont vielles et en piteuses états, que la plus récente a été construite il y a plus de 10 ans, il ne s'agit pas d'un accident nucléaire dans un pays pauvre, cette catastrophe se déroule dans le deuxième pays le plus riche du monde, dans une centrale étudiée pour résister aux tremblements de terre et aux tsunamis, dans un pays bien plus à la pointe technologiquement que la France, avec l'aide des experts du monde entier, et ils n'arrivent pas à arrêter ce désastre, comment croire aujourd'hui que le nucléaire soit une solution pérenne, et que nos bras cassés de dirigeants seraient capables de régler quoique ce soit en cas d'accident. Comme je le disais au début, je n'étais pas défavorable au nucléaire civil, parce que j'ai cru les publicités EDF, et la propagande de l'état, maintenant on a la preuve du lavage de cerveau collectif, dans l'état actuel des choses nous sommes incapable de gérer le nucléaire, et il faut en sortir, le plus rapidement possible.

lundi, mars 14, 2011

津波.


 Images terrifiantes du tsunami du 11 mars au Japon, juste le bruit des sirènes, juste le bruit de l'eau, les craquements, le silence, et la fin du monde.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome