vendredi, août 31, 2012

Asylum.

 Can't wait...

mardi, août 28, 2012

DogDays.

 

mercredi, août 08, 2012

Most of the medals might as well say ‘Congratulations on wasting your life perfecting a worthless skill.’

 Je sais pas trop comment je vais, je déteste tout le monde, je reste enfermé chez moi, j'ai l'impression d'être le petit vieux qui ne supporte plus le moindre bruit que fait ses voisins, je regarde les JO, j'en suis toujours au même point, j'hésite entre trouver un petit boulot sans aucun stress et me faire une petite vie comme maintenant à regarder des séries mais avec un peu plus de sous, ou profiter que ma vie ne va nul part pour repartir en Asie en louant mon appart, ou me forcer à écrire et essayer de gagner des sous pour m'acheter un appart plus grand en sachant que je vais détester ce chemin là, rien n'a avancé depuis 2007 (avant mon trip en Inde) sauf que j'ai + de sous sur mon compte et moins de propositions sur NPND, où je ne vais plus d'ailleurs parce que le cul me dégoûte... Ca va plutôt bien quoi.

C'est ce que j'ai répondu spontanément quand un pote m'a demandé par e.mail comment j'allais. Ca m'a foutu le cafard d'écrire ça, alors j'ai baissé les lumières, allumé ma lampe Living Color Philips, en rouge, et j'ai mis ma chanson de quand j'ai le cafard, Substitute for Love de Madonna, c'est la chanson que j'ai envie d'écouter quand je broie du noir d'un coup, comme je faisais quand j'étais ado, sauf que j'avais 20 ans, des fois c'est l'album Berlin de Lou Reed, en position foetale sous les draps, mais ça c'est quand je vais vraiment pas bien, ou Praying for Time de George Michael, je me suis fait un bol de soupe Potiron-Châtaigne, j'ai regardé un épisode de Louie dans lequel il explique que sa vie est pourrie, pour l'instant ça pourrait être n'importe lequel des épisodes, mais c'était la fin de saison 1 et c'était pas grave parce qu'il avait des enfants, c'est merveilleux les enfants, ça donne un sens à votre vie, c'était beaucoup plus cynique que ça mais ça revenait au même, sauf que moi j'en ai pas des enfants, et j'en aurais probablement jamais. J'ai regardé un épisode de Mad Men, pour penser à autre chose. Les séries ont définitivement remplacé mon besoin de m'évader dans un roman, c'est moins classe forcement, c'est plus facile de regarder des images qui bougent que de lire des mots et d'imaginer. J'avais regardé la fin de saison 2 de Boardwalk Empire juste avant de répondre à ce mail, cette fin de saison était une tuerie, littéralement, ça serait peut-être bien que je vois un psy, ce blocage à conformer est peut-être une pathologie, ne serait-ce que cette incapacité à choisir, décider, je ne deviendrai pas un total ermite pour le moment, j'ai encore la velléité d'une vie sociale et sexuelle, enfin je crois, mais vendre mon temps me parait toujours aussi incongrue, je préfère m'ennuyer, et imaginer ce que je ferais avec 190 millions d'euros, comme n'importe quel beauf, mais en mieux. Je n'ai pas réussi à dormir après, comme depuis 2 mois, je tourne en rond dans ma tête, et me passe en boucle mes échecs, alors je rallume la lumière, hier j'ai bouquiné, Damned de Chuck Palahniuk, que j'ai commencé y'a bien trop longtemps, et j'ai finit par m'endormir, cet après midi il fait beau, j'ai mis le dernier Cat Power Sun, et ça va bien, comme toujours.

lundi, août 06, 2012

Pussy Riot.

 J'avais bien aimé son sitcom Lucky Louie sur HBO il y a quelques années (putain j'ai vérifié sur mon blog, ça date de 2006, et je faisais exactement la même chose que maintenant), sans plus, mais après avoir lu des avis positifs sur le net du genre "je ne comprends pas que Louie et Community ne soient pas nommés aux Emmys" j'ai décidé de regarder son show diffusé sur FX qui en est à sa troisième saison, et je me pisse dessus depuis, je ne pense pas avoir déjà autant rigolé out loud pour une comédie, ou peut-être Little Britain, je conseille: Louie. L'épisode 5 de The Newsroom a été le pire jusqu'à présent, on aurait dit un mauvais épisode de Noël d'une série des années 90, avec une happyending irréaliste et facile. Je pense que Sorkin doit décider entre faire une géniale série plus intense sombre et sérieuse, comme on les aime sur HBO, ou bien une série grand publique, un soap un peu médiocre et clownesque dans un univers des infos télé en carton pâte, il ne peut pas faire les deux, et pour le moment c'est mal parti. J'ai envie d'aimer ce show, parce que je sais que Sorkin peut faire beaucoup mieux, et surtout moins caricatural et attendu, il suffit d'appliquer ce qu'il prêche dedans, un peu plus d'exigence et d'honnêteté. Sinon j'ai un petit guilty pleasure dont j'ai un peu moins honte, alors je vais le citer ici: The L.A. Complex, un show canadien sur des gens qui essaient de réussir à Los Angeles, c'est pas si mauvais que ça, une sorte de Melrose Place (première génération) un peu plus réaliste, très bien pour l'été. Je ne me souviens pas avoir jamais autant suivit les JO, le temps est médiocre alors c'est pas mal pour glander tranquille à la maison.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari