samedi, janvier 23, 2016

There's a world out there, and it's calling my name.


 Sur Koh Chang, après avoir passé les 3 premières nuits au nord de White Sand Beach, où il n'y avait que des familles allemandes et des russes, dans une chambre très médiocre, d'une guesthouse genre backpackers de la vielle époque (300Bth - Pen's Bungalow), j'ai croisé un pote sur Grindr, celui chez qui j'avais été passer 2 semaines à New York, en 2005, alors que je ne le connaissais pas. On s'était revu à Paris, quelques fois, mais surtout fin janvier, à Bangkok, quand j'y étais revenu plus tôt à cause de mon accident de la route à Yangon. Je l'ai rejoins et on a partagé un bungalow avec une super vue sur Lonely Beach, au sud de l'île, pour 400 bahts chacun (10€), un vieux bungalow tout confort en bois sur pilotis, à flan de colline, entouré par la jungle et les singes agressifs, au Siam Beach Resort. On a regardé des épisodes de la série docu de Netflix Making a Murderer sur son ordi, mangé de bon pumpkin currys au Magic Garden, de l'ananas le matin sur la terrasse, bu des shakes fruit de la passion/kiwi, glandé sur la plage en racontant des conneries, fait faire des massages à 250Bth (je conseille chez Rika, sur la rue principale avant le pont) J'ai commencé le tome 2 de Vernon Subutex aussi, en écoutant Currents de Tame Impala, que j'aime encore plus à chaque écoute, c'était bien cool comme coupure, je me suis vraiment senti en vacances. Avant de rentrer dans le froid, prendre le métro, reprendre le boulot, tout ça... Ah non, c'est vrai, au temps pour moi !


On s'est pris un AirBnB au métro Saphan Khwai, à Bangkok, avec une petite piscine au 23ème étage, pour 30€, et on s'est baladé dans le quartier hipster de Ari, c'est sur que ça m'a changé de la rue Rambuttri, vers Khao San Road, où je vais d'habitude, mais j'aime bien mon quartier touristique quand même. Juste un après midi, puis j'ai pris un vol pour Singapour, le lendemain matin.


Je pars aux Philippines le 2 février, en attendant je vais faire du shopping et manger du McDo ici, ou alors faire un petit tour en Malaisie, on verra bien si j'ai le courage. Charter-setter Life.

jeudi, janvier 14, 2016

The stars look very different today.


 Au delà d'Angkor, la semaine à Siem Reap a été chouette, j'ai trouvé un petit hôtel médiocre à 6$50 sur Agoda (Home Sweet Home), c'est une ville ultra touristique mais plutôt agréable, avec ses supermarchés remplis de produits français hors de prix, j'y ai mangé des croque-monsieurs, des penes carbonaras aux champignons noirs, de la quiche lorraine/salade verte, j'y ai revu un couple d'anglais que j'avais rencontré au Laos et de nouveau à Kampot, j'ai rencontré des gens dans la rue avec qui j'ai été faire le tour des (2) bars gays, c'était rigolo, j'ai cru avoir dépassé mon visa mais en fait non, j'ai organisé un peu la suite de mon voyage. Et j'ai acheté un t-shirt avec le drapeau cambodgien dessus, c'est le deuxième souvenir que je me prends, après le sarong traditionnel Manggarai sur Flores.


Le Cambodge était vraiment un pays cool, où j'ai bien profité de la bouffe (~10€/jour), et le fait de dormir aussi souvent en dortoir m'a permis de réduire le budget (5€70/jour). Du coup, malgré le visa et l'entrée d'Angkor, je finis à 21€91 en moyenne par jour, ce qui en fait le pays où j'ai le moins dépensé depuis le début. Maintenant c'est parti pour 10 jours sur une plage de Koh Chang en Thaïlande, avant de prendre un vol Bangkok-Singapour (27€) le 23, pour ensuite rejoindre les Philippines.

J'ai pleuré, un peu, au réveil, en écoutant Space Oddity, Starman, et Lazarus, puis sous la douche, avec The Rise and Fall of Ziggy Stardust, c'est triste d'être dans un monde où Bowie n'est plus. Look up here, I'm in heaven. Merci d'avoir enrichi ma vie.

mercredi, janvier 13, 2016

Bayon.


 J'ai pris un jour de congé, avant de reprendre mes visites, à juste traîner à la terrasse de La Boulangerie Café, et surtout dormir. Pour mon 3ème jour j'ai reloué un scooteur électrique, un peu plus gros, pour 10$ la journée, il n'avait plus celui de vendredi, et je suis parti à 5h30 voir le lever de soleil sur Angkor Wat. Il y avait beaucoup de monde, j'ai mi mes écouteurs et me suis coupé du monde, chose que j'arrive assez bien à faire, et j'ai quand même réussi à apprécier ce moment. J'ai ensuite passé 3-4h dans le temple même, à observer les bas reliefs, monter au sommet et profiter de la brise, juste déambuler dans les couloirs.


Ensuite je suis allé au Bayon, dans l'enceinte d'Angkor Thom, le temple aux centaines de visages de pierre magnanimes et apaisants, et aux libellules jaunes, avant d'aller déjeuner.


J'ai continué par le pyramidal Baphuon et sa façade ouest en forme de bouddha couché, les petits temples Phimeanakas et Preah Palilay, les Terrasses du Roi Lépreux et des Eléphants.


Avant de retourner au Bayon, prendre quelques photos dans la lumière de fin d'après midi, et puis le coucher de soleil devant Angkor Wat, pour lui dire au revoir.

mardi, janvier 12, 2016

Banteay Kdei.


 Le deuxième jour j'ai loué un petit scooteur électrique, pour 8$ la journée, les motos étant interdites pour les étranger dans le site d'Angkor, et c'était très chouette d'être entièrement libre. Il n'a pas fait aussi beau que le premier jour, pourtant j'ai été encore plus subjugué, j'en ai eu les larmes aux yeux, à plusieurs reprises, un petit syndrome de Stendhal, en écoutant Björk, et surtout son Black Lake, plusieurs fois, le live de Portishead, The xx, Sufjan Stevens... La lumière moins vive donnant un aspect plus gothique, désolé, et mystérieux encore.


J'ai fait le "petit circuit", commençant par le petit Prasat Kravan, et ses jolies reliefs sur briques, avant de passer à un de mes préférés, le Banteay Kdei, où il n'y avait presque personne, les sculptures y sont assez bien préservées, les murs couverts de lichen ont une couleur verdâtre irréel, on se croirait dans un conte de fée. J'ai ensuite jeté un œil au bassin du Sra Srang, avant d'attaquer le Ta Prohm. J'ai attendu une heure que la foule se disperse, à l'heure du déjeuner, pour entrer dans l'enceinte du temple, dont j'avais gardé le meilleur souvenir. En arrivant j'ai vraiment été rebuté par le monde et le parcours tout tracé, mais ça reste un bâtiment hallucinant, avec ses multiples cours intérieures qui donnent une impression de labyrinthe, ses arbres qui sont entrés en fusion avec la pierre, au point où l'on ne sait plus lequel soutient l'autre, les couleurs qu'ont pris les pierres avec les différentes mousses et attaques du temps, tous ces visages de nymphes sculptés, qui te regardent avec bienveillance, un sourire en coin, les seins nu, ou le visage défiguré par les pilleurs indélicats, l'aspect global Indiana Jones/hors du temps qui te fait retomber en enfance, dans un monde légendaire, perdu dans la jungle, féérique, et inquiétant. Comment a t'on pu abandonner un tel endroit ?


J'ai continué avec le cubique Ta Keo, qui n'a jamais été achevé mais qui du coup a une allure très "masculine", avec son assemblage de pierres nues, le petit Ta Nei, qui est dans l'état où le Ta Prohm était lors de ma précédente visite, à l'abandon, les 2 très petits mais jolis Chau Say Tevoda et Thommanon, qui se font face, de chaque côté de la route, juste avant d'arriver dans l'enceinte de la ville royale d'Angkor Thom, dont les portes, aux 4 coins cardinaux, ornementées de visages imposants de pierres grises, à la fois sereins et dominateurs, sont peut-être les plus belles réalisations. J'y suis juste passé, m'arrêtant rapidement au Bayon, et ensuite, en ressortant par la porte sud, au temple principal de cette immense ville abandonnée du 12-13 ème siècle, Angkor Wat, le symbole du pays, pour m'y balader un peu. Mais je garde ces 2 pièces majeures pour le 3 ème et dernier jour de ma visite.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome