mardi, mai 30, 2006

U wish ou "25".

 Pendant que [certains] fantasment leur mère (non je n'ai jamais couché avec ce gars) je crois bien que chez free ils viennent de supprimer mon compte, donc plus de photos sur ce blog, plus de radio, plus de WannaPlay non plus, et vu que ça me gonfle de renommer post par post les urls des images, et que de toute façon je n'ai plus d'espace où stocker, ce n'est pas près de changer.


vendredi, mai 26, 2006

Comment donner de la profondeur aux clichés ou I don't do sex, sorry.

 J'ai envie de voir Babel (parce que) ; Southland Tales (parce que Donnie Drako) ; Marie-Antoinette (parce que Sofia quoi) et Paris je t'aime (parce que Paris je t'aime) ; d'aller au Grand Palais voir l'exposition d'Art Contemprain ["La Force de l'Art"] ; voir les rénovations effectuées au [Musée de l'Orangerie] ; et plein d'autres trucs (ce blog me sert de pense-bête). Elle est vachement bien comme ça la tour Saint-Jacques, très [Christo style] dans son emballage blanc de rénovation (photo à venir), y'a [bass] qui a posté aussi (mon dieu!). Jeudi j'ai attaqué ma salle de bain (encore) et ça commence à prendre forme, je me suis remis au café et ça fait vachement de bien, je saute comme une puce, j'ai envie de faire plein de trucs, le soir je suis allé au théatre avec madame Lucifer de [Coquecigrue*] voir Ste Jeanne des abattoirs de Bretch au [Théâtre du Nord-Ouest], je conseille, c'était vraiment pas mal, bonne mise en scéne, très bon texte sur la fracture sociale ou comment donner de la profondeur aux clichés, à remetre dans son contexte pour aprècier, et voir les connections avec aujourd'hui, vraiment bien, de la caricature réfléchie. En rentrant je regarde les 2 épisodes du final de la saison 2 de Lost, j'étais tout excité devant mon écran, pas mal de reponses/confirmations, les réponses sont ailleurs et principalement à chercher du coté de la [Hanso Foundation] (recherche en Parapsychologie plutôt ésotérique), je suis content que l'on n'ait pas affaire à une série Abre Los Ojos ou sur le purgatoire, faut arrêter de vouloir des réponses à tout pris et se laisser emporter par l'éxcitation du voyage. J'écoute les Arctic Monkeys en boucle, je mange des bananes, j'ai envie de partir en voyage, la vie est belle.


mercredi, mai 24, 2006

"J'ai vu un truc moche alors j'ai pensé à toi."

"It’s ever so funny, I don’t think you’re special I don’t think you’re cool.
You’re just probably alreyt, but under these lights you look beautiful
But I’m struggling, I can’t see through your fake tan
And you know it for a fact that everybody’s eating out of your hands

What do you know?
you know nothing
But I'll still take you home"

Arctic Monkeys - Still Take You Home




 La pub CIC avec le gars qui débarque dans une banque et demande ce qu'ils proposent pour les "jeunes actifs" m'exaspère, le jeune en question semble sortir d'un reportage d'époque de l'INA sur un meeting UDF de Giscard, je ne me souviens plus du slogan mais c'est un truc du genre "parce que les choses bouges" (sic), y'a vraiment des boites de pub qu'auraient bien besoin d'un rajeunissement. Dans les news super utiles je conseille un [site de Lost] où ils retranscrivent les "chuchotements" que les rescapés entendent dans la jungle, c'est pas mal instructif et effrayant. Vendredi dernier, après une soirée "Au Service de Sa Majesté" chez des potes et une bonne série de photo jeunes cons rockeurs anglais dans les chiottes, on s'est arraché en taco à la fête annuelle de l'école d'archi de Charenton, comme [la dernière fois] c'était énorme, on est rentré gratos déjà totalement bourré à la vodka et le nez bien poudré, on a volé un cubi de vin rouge, j'ai pas enculé de lapin cette fois-ci, ni emballé un hétéro devant sa copine, je me souviens plus trop ce qu'on a foutu d'ailleurs, sauf du retour à tituber dans la rue et raconter nawak dans le taxi, et que ce fut terrible, tout ça pour passer le lendemain à commenter des clips d'Olivia Ruiz sur VH1 en trouvant ça pas si mal, l'alcool c'est mal. Mais vive la coke. Je vais sûrement bosser en journée maintenant, c'est cool, c'est pas comme si j'avais une vie avec ce putain de pollen, je sais pas si c'est ça qui me coupe toute libido mais c'est pas plus mal, ne plus penser avec sa bite, j'ai arrêté la barbe aussi, j'avais l'air d'un roumain (no offense, c'est juste une expression), je crois que je vais me teindre les cheveux en noir, pour éviter d'être attaqué par le charbon (privat joke littéraire). Les touristes que je rencontre à l'hotel me demandent si c'est la guerre, tous ces militaires et flics partout, je réponds non qu'on a juste un mini bush au ministère de l'intérieur qui veux nous faire vivre dans la terreur pour qu'on vote pour lui. Quand je regarde dans le miroir je vois un homme maintenant, plus un garçon, ça me fait pas peur, je me demande juste qu'est ce que je vais bien pouvoir foutre avec moi-même comme dirait Dusty Springfield, je suis le dernier pas en couple, l'autre jour sur msn un petit mec de 18 ans que je me suis tapé une ou deux fois m'a demandé si j'étais avec quelqu'un, je lui ais répondu non je vois pas l'intérêt d'être avec quelqu'un juste pour être avec quelqu'un et que comme je rencontrais personne d'intéressant je restais célibataire, il m'a demandé et moi je suis pas intéressant ? bah non justement, il me faut plus qu'un petit cul serré pour avoir des fourmillements dans le bide, je lui ai pas dis ça hein, il a conclu en me signalant que c'était quand je voulais même si il a un mec en ce moment, c'est cool, j'adore les pédés, je sais au moins que je pourrai me noyer dans le sex au besoin, même si je trouve cela tellement années 90 la décadence bourgeoise du j'existe parce que j'baise. En attendant ta mére elle pue la frite et la mienne va se faire opérer du coeur, et je bois du Yop à la fraise en me disant que de temps perdu.



mardi, mai 16, 2006

Give a shit, adopt a Geek.

 Je suis un geek, j'ai 24 heures par semaine où je suis payé à ne rien foutre, littéralement, donc je regarde des séries télé pour passer le temps, quand ça me saoûle de bouquiner sur une chaise de bureau inconfortable, voici donc mon bilan "télévisuel" de l'année (toutes ces séries en VO bien sûr).


Surprises:

-How I Met Your Mother: c'est juste drôle et ça fait du bien, pour un fou de Drama comme moi ça fait des pauses rythmées, pas trop longues et sympas, coup de cœur de l'année.

-The Shield, c'est une surprise pour moi, je n'avais pas trop envie de matter cette série, moi les trucs sur les méchants flics ça me saoûle vite mais finalement c'est excellent.

-Big Love, j'ai regardé parce que HBO et Chloë Sevigny, ça fait du bien les séries qui prennent leur temps quand même.

-Weeds, j'adore Mary-Louise Parker, le pilote était énorme, j'ai donc été un peu déçu par les épisodes qui l'ont suivi (un peu comme Dead Like Me), moins fucked up, mais la série prend son envol avec le temps.

-My Name Is Earl, vraiment hilarant, sujet original, enfin une série présentant l'univers white trash américain d'aujourd'hui (britney & co), une série où tout le monde n'est pas trop beau ou trop lisse.

-The I.T. Crowd, trop court mais qu'est-ce que c'est bon.

-Rome, j'ai trouvé ça un peu chiant au début mais en milieu de saison ça devient captivant.


Déceptions:

-Commander in Chief, Geena Davis qui vient s'ajouter à la liste des actrices du grand écran qui se mettent à la télé, la série est bien mais sa diffusion rend impossible de s'y attacher (trop de coupures), du coup elle est supprimée, un beau gâchis.

-The L Word, la saison 1 était vraiment terrible, la deux ne semblait servir qu'au militantisme sans véritable scénario, la trois est pathétique, ils devraient rester dans le pseudo-branchouille lesbien et éviter de jouer aux grandes séries, j'ai rigolé pendant l'épisode qui était pourtant une tragédie tellement c'était minable...

-Nip/Tuck, je n'ai jamais été un grand fan de cette série qui ne fait que provoquer pour provoquer sans réel esprit critique mais la fin de la saison deux avec Famke Janssen était vraiment bien donc déçu par ce n'importe quoi de saison 3, même la réalisation était risible à plusieurs reprises.

-24, toujours pareil, ça lasse.

-Deadwood, c'est bien, le sujet est bien, très bien joué, ça se regarde mais c'est d'un chiant quand même...

-Prison Break, quoi ? encore ? le début est sympa, Wentworth est beau, mais le coup du complot ça me gonfle.

-Related, déjà en voyant le générique je me suis dit que ça allait être une grosse merde, c'est juste plat finalement, on aurait attendu mieux de la part des créateurs de friends et sex in the city. (sauf Callum Blue excellent)

-Alias, heureusement que ça s'arrête.


On prend les mêmes...:

-House, rien à dire, Hugh Laurie est brillant, c'est excellent, et encore mieux sans une trame sous-jacente comme dans la saison 1 avec le "vilain méchant" qui rachète l'hôpital.

-The Sopranos, la saison 5 était brillantissime, le début de la 6 est excellent, la seule série qui arrive au niveau de Six Feet under pour moi (avec Oz et carnivàle).

-Veronica Mars, aussi bon que la première saison, le mythe de la blonde de 15 ans au lycée qui sauve le monde... le final est un peu torché genre on donne toutes les réponses vite fait parce qu'il risque de ne pas y avoir de saison 3 en lançant vite fait une petite ouverture mais pas vraiment intriguante.

-Grey's Anatomy, c'est frais, c'est drôle, ils s'amusent avec les clichés du genre et du coup tu ne sais jamais vraiment ce qu'il va se passer.

-Medium, Patricia Arquette quand même, cette série est vraiment bien, pas de gros changement entre les deux saisons.

-Lost, début de saison chiant mais bien rattrapé sur le milieu.

-Desperate Housewives, je n'avais pas aimé la saison 1, je n'ai pas aimé la deux mais je l'ai trouvée moins détestable, ce n'est pas pour rien que c'est la série préférée de Laura Bush.

-South Park, toujours très bon.

-America's Next Top Model , je kiffe, c'est mon guilty pleasure...


My love:

-Six Feet Under saison 5, cette série est vraiment un régal proche de la perfection, cette saison est un peu dense, du coup plus agréable à regarder un épisode par semaine, mais le plaisir reste le même. Chef D'Oeuvre. Rest In Peace.

dimanche, mai 14, 2006

I'm single & happy, you know.

 "If you're going to read this, don't bother. After a couple of pages, you won't want to be here. So forget it. Go away. Get out while you're still in one piece. Save yourself. There has to be something better on television. Or since you have so much time on your hands, maybe you could take a night course. Become a doctor. You could make something out of yourself. Treat yourself to a dinner out. Color your hair.

You're not getting any younger."



Choke - Chuck Palahniuk (Incipit)



 Deux week-ends de suite que je passe à [La Flèche D'Or], pour voir une copine jouer avec un groupe bordelais samedi dernier et la Méchante Soirée vendredi soir, c'est bien cool comme endroit, j'aime le coté ancienne gare réaffectée, et la bouffe y est bonne en plus, ils ferment la "terrasse" un peu tôt et c'est un peu loin de chez moi mais bon on peut pas tout avoir. Autre news: je veux le nouvel appartement de meilleure amie (bon celui de son mec mais c'est pareil), un duplex de 80 mètres carrés à Pigalle avec parquet clair dépareillé, escalier hélicoïdal en acier au milieu, baignoire à pied dans la chambre, terrasse qui donne sur la Tour Eiffel à gauche et le Sacré Coeur à droite, douche avec vue et pommeau de la taille d'une pastèque, bref je la hais, je veux sa vie, ayé c'est dit. On a commencé [The Shield] avec Victor (private joke) entre balades dans Paris et autres séances de bronzage sur le canal St Martin, et ça déchire pas mal, j'avais envie d'un truc un peu trash après Six Feet Under, la musique est terrible, j'adore Claudette, et j'ai hâte de voir Glenn Close arriver. Sinon j'ai maté aussi [The I.T. Crowd], série anglaise totalement déjantée, [Grey's Anatomy] qui est bien sympathique pour le moment, et [8Th & Ocean], télé réalité/docu de MTV sur de jeunes models à Miami (oui je ne fais que regarder des séries télé c'est con quand même mais je suis payé pendant que je le fais). Je sais plus trop si j'ai envie de passer 6 mois en Inde à la rentrée, ma salle de bain n'avance pas et je pense plutôt me faire le Vietnam 2 ou 3 mois, faut que je change de boulot (oui je sais je stagne), j'ai surtout envie de changer d'appart. La vie est cool en ce moment, j'ai pas envie d'être en couple, limite pas trop envie de baiser, je traine avec le lesbian crew, j'ai repris de la coke, je bouquine, j'essaye la barbe mais ça ne me va pas vraiment, c'est pas grave on s'en fout, j'ai pas spécialement envie de plaire, je suis entre deux âges, j'attends de pouvoir jouer les 30naires épanouis.

jeudi, mai 11, 2006

Protect me from what I want.



 In da Spring Radio/iPod: The Married Monk - Tell her tell her < The Dandelions - On The 54 < Arctic Monkeys - From the Ritz to the Rubble < Placebo - Protége-Moi (feat. paroles par Virginie Despentes et vidéo par Gaspar Noé) < Kanye West - Heard Em Say (feat. Adam Levine of Maroon 5 et vidéo par Michel Gondry).




mercredi, mai 10, 2006

I guess I see you next Lifetime.

 Je marche dans une rue de terre, légèrement en pente, tous les bâtiments sont en torchis couleur sable, la lumière est sépia comme une vielle photo un peu surexposée, je suis serein, heureux, je suis chez moi, j'ai l'impression d'être en Inde, tout semble poussiéreux, les bruits sont étouffés, j'arrive sur une immense place qui surplombe une vallée, je crois voir vaguement les montagnes au loin mais la lumière est trop vive pour vraiment distinguer, je crois que je les devines. Sur le coté il y a un bassin peu profond, très grand, comme une fontaine ronde en pierre très ancienne, asséchée depuis longtemps, des gens sont assis sur le bord, d'autres marchent tranquillement, il y a des arbres autour, de grands arbres, ternis par la lumière, leurs feuilles brillent dans le soleil comme des milliers de petits miroirs et font un bruit de frottement mélodieux quand des bourrasques de vent soulèvent la poussière, l'air est sec, il fait chaud comme un printemps dans l'Uttar Pradesh, c'est la sècheresse depuis quelques temps déjà, des années peut-être. La vie est comme au ralenti, j'avance doucement, je souris, je ne me vois pas, je vois directement par mes yeux, j'ai l'impression d'être quelqu'un d'autre, d'êtes une femme, de voir par ses yeux, de sentir ce qu'elle sent, j'ai l'impression que c'était il y a longtemps. Un immense serpent taillé dans la pierre est disposé, comme endormi, dans la fontaine, je tourne la tête vers la droite et vois que le bassin continu en tranché, des arbres en rang sont disposés de chaque coté, au moment où j'avance pour me mettre à l'ombre j'entends galoper derrière moi, je me mets à courir, je sens qu'il faut que je me cache, je le sais, j'essaye d'atteindre l'arbre le plus proche, je les sens tout près, trop près, tout le monde court, comme au ralenti, j'ai peur, je vois cet arbre devant moi et me dis que c'est ma seule chance, ça ne dure que quelque seconde, je sens qu'il est trop tard, j'ai l'impression de connaître cette menace depuis toujours, je ne suis plus que réflexes, quelque chose me frappe par derrière, quelque chose de rapide qui fonçait sur moi, un homme à cheval, je le sais, je le vois dans ma tête comme si je les avais déjà vus auparavant, ces hommes, des barbares, je suis entrainé par sa vitesse, et d'un coup c'est le noir complet, la dernière image que je vois est cet arbre à quelques mètres de moi, cet arbre que je n'atteindrai jamais.


mardi, mai 09, 2006

Just a Piece of your Cake.

 "I shine my flashlight onto the red-haired, freckled-faced boy waving at me to come and eat peaches. Even thought my thing is glued backwards and there's a Tampax stuck inside me, he's waving me into his treehouse, where we can hold each other as tightly as possible and be split apart together."

The Heart Is Deceitful Above All Things - JT Leroy (p.151)



mardi, mai 02, 2006

The Heart Is Deceitful Above All Things.

 Je me suis rendu compte en relisant mes archives suite à un commentaire sur Bradshaw que je n'avais rien écrit sur ce blog depuis au moins 5 mois, l'envie n'est juste plus là, j'ai juste raconté deux-trois conneries, c'est plutôt ironique de dire cela ici alors que justement... mais bon d'un autre coté j'aime bien lire de ce que je faisais il y a un an alors je vais me forcer.

Ces derniers temps j'ai pas mal trainé avec la même personne, ça fait 2 mois, on n'est pas ensemble mais c'est cool d'avoir quelqu'un, on se regarde l'intégrale de Six Feet Under, souvent les mercredi et dimanche dans la nuit, on s'est même fait les 9 premiers épisodes de la saison 4 en une nuit, je redécouvre avec lui et suis content de voir que ça lui fait le même effet qu'à moi, cette création artistique (je trouve le terme "série" réducteur dans ce cas) d'Alan Ball est juste parfaite ; de son coté il m'a fait lire les 3 tomes du Combat Ordinaire de Larcenet que j'ai beaucoup aimé, je connaissais ses dessins par Fluide Glacial ou Psychopathe je sais plus trop mais là c'est vraiment du bon. Je lui ai montré mon film préféré aussi, A la verticale de l'été de Tran Anh Hung, un véritable chef d'oeuvre franco-viet, qui me remplit de plénitude à chaque visionage, le zen à l'état pur, la douceur de vivre, mon matin parfait avec la pluie de mousson en fond et Lou Reed en boucle dans la moiteur du sud est asiatique, There is joy in repetition ça c'est clair, la photographie est sublime. On mate plein de films affalé sur mon lit, la main dans le calçon l'un de l'autre, ou alors juste lové, jusqu'à pas d'heure: Kids de Larry Clark, Hedwig and the Angry Inch de John Cameron Mitchell, Gummo de Harmony Korine et d'autres dans la même veine, celle que je kiffe vraiment. Pour rester dans cet univers j'ai fait un tour à la librairie [Les Mots à la Bouche] (j'aime bien leur filer ma thune même si leur site net est vraiment atroce) pour m'acheter quelques livres en anglais, j'ai pris Mysterious Skin de Scott Heim (dont j'ai adoré la mise sur écran de Gregg Araki), Dorian de Will Self (sur les conseils du mignon libraire) et j'ai commencé en dévorant The Heart Is Deceitful Above All Things du Milli Vanilli de la littérature J.T.Leroy que j'ai pratiquement fini en une nuit, on a fait un tour chez [Colette] pour la toute petite expo des photos du film Wassup Rockers de Larry Clark que je n'ai toujours pas vu, je n'ai croisé qu'une [vache] dans les rues pour le moment et elle était beaucoup plus petite que ce que j'imaginais, je me suis énervé sur la connerie des officiels français incapables de garder une collection d'art comme celle de François Pinault pour de la paperasserie, j'ai bien envie d'aller voir le [Palazzo Grassi] du coup, j'ai pris des pots en terrasse, c'est la saison, j'ai envie d'être blond et bronzé, Paris c'est quand même terrible au printemps.


Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome