jeudi, octobre 15, 2009

Eyes as Candles.


 Ci-dessus, des photos de l'anus du bout du monde, de ses hémorroïdes, et de son supermarché Coles. Après mes 3 jours de visite expresse des sites à voir: Uluru, Kata Tjuta, de jolis rochers, posés comme par magie au milieu d'une terre plate et désolée, puis Kings Canyon, en groupe de 24 (...) je me suis larvé au bord d'une piscine digne d'un motel d'une route secondaire texane, mais propre, pour 3-4 jours de rien à Alice Springs. C'est assez intéressant comme coin. La ville, avec son KFC, sa promenade central nommée The Mall, son K-Mart, et ses clodos, pardon, Aborigènes à chaque coin de rue. Elle me fait étrangement penser à la ville de Buffy la Tueuse de Vampire, Sunnydale, on sent qu'on est pas loin de la bouche de l'enfer, avec ses mouches qui veulent absolument vous rentrer dans le nez, les yeux... Ou alors à un grand relais routier, comme dans les livres de JT Leroy, un monde à part, où l'on ne pose pas de question, où les gens ont échoué, laissés sur le bas coté par la vie, des rednecks étranges, alcooliques et sympathiques, mais à la frontière (c'est bizarre traduit borderline). Il y a une certaine poésie désespérée, écrasée par la chaleur (39° à mon passage), et des petits hétéros de 21 ans qui sortent de prison et aiment bien te mater la bite pas discrètement du tout dans les urinoirs, mais ça c'est une autre histoire. Maintenant je suis de retour à Melbourne, pour quelques jours, puis je vole pour Sydney, et enfin, rentrer à la maison.


jeudi, octobre 08, 2009

Melbourne 2009.


 Le centre, Fitzroy, Collingwood, St Kilda, Chapel Street, le port, le musée de l'image ACMI, les bords de la Yara... en 24 photos.

lundi, octobre 05, 2009

La plus belle pour aller danser, ou You're So Vain.

 Je me sens vieux, je ne plais pas aux jeunes, ce n'est qu'une illusion, sur le net j'y arrive encore, à séduire, avec quelques photos bien cadrées, et un peu de bagou, mais dans la vraie vie je suis un 30tenaire qui rêve encore qu'un jour il sera beau, jeune et riche. Dans la réalité je suis un vieux chômeur pas vraiment attirant, j'essaie de ne pas y penser quand je sors, je joue sur la personnalité, je souris, je fais des blagues, mais ça ne change pas grand chose. Ce soir on est sorti dans un club gay de Commercial Road à Melbourne, et je n'ai pas supporté que le garçon que je "convoitais" préfère le pote avec qui j'étais, un pote de 25 ans, ça n'a peut-être rien à voir, mais ça m'a fait mal, encore quelque chose que je vais devoir gérer avec les années, ne pas être celui qu'on choisi. Je me sens vieux, je me suis toujours senti vieux, mais là je commence réellement à le devenir. C'était un petit jeune de 18 ans, je sais, j'ai un problème avec la jeunesse, je cherche cette innocence, celle que j'ai perdu trop tôt, et je ne l'a retrouverai jamais. J'ai juste envie de disparaître, me rouler en boule dans un coin, et ça pour rien, pour un petit affront à mon égo, j'aime être la plus belle de la soirée, même si ce n'est jamais le cas, j'en souffre et je vais en souffrir dans les années à venir. Son visage tourne dans ma tête, je n'arrive pas à fermer les yeux sans le voir, son sourire, il n'était même pas vraiment beau, et je l'aurais oublié rapidement si il n'était pas venu voir mon pote, qui ne s'intéressait pas du tout à lui. J'ai un coeur d'artichaut, je veux qu'on m'aime moi, qu'on me choisisse moi, je ne veux pas partager, c'est con mais ça me fait mal d'y penser, je n'arrive pas à dormir, ne plus y penser, ne plus se rejouer dans la tête les soirées de la veille, c'est mon nouveau leitmotiv, pas sûr que ça soit suffisant à la longue. Je veux rentrer chez moi, je suis trop vieux pour ces conneries, je veux juste vieillir en paix loin de tout jeux de séduction, j'ai besoin d'une castration chimique si je veux pouvoir survivre au delà de 31 ans. Sleep the pain away.

On écrit des trucs vraiment pathétiques quand on rentre de soirée bourré, heureusement que je n'ai pas posté ça... ah merde.

jeudi, octobre 01, 2009

Are you from 1989 ?


 Je suis à Melbourne depuis une semaine maintenant, et c'est une ville vraiment sympa, malgré le froid, et la pluie, et le fait qu'il n'y ait rien à y foutre. Je m'ennuie un peu. Je crois que c'est une de ces villes où il fait bon vivre, mais pas vraiment à visiter. On a passé une soirée dans un bar de cow-boys gays où j'ai fait du taureau mécanique, les gens sont vraiment sympa ici, même les drag queens, c'est pour dire. Ce week end on va se promener sur la Great Ocean Road, et la semaine prochaine je vais faire un tour dans l'outback, voir Uluru (le gros rocher rouge) et le Kings Canyon, c'est étrange de se savoir à l'autre bout du monde, littéralement. Je bois des mocha en surfant sur internet, je me balade dans Fitzroy, Collingwood et Chapel Street près de la plage de Saint Kilda, je lis Dorian de Will Self, je mange plein de Quarter Pounder with cheese and bacon, je bois des bières au bar de la backpackers en écoutant du vieux rock genre des années 90 en regardant du Criquet à la télé, des gars bourrés montrent leur bite dans la rue, plein de gens sont habillés comme en 1989, j'aime bien les murs, je suis en Australie quoi.


Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome