mercredi, décembre 28, 2016

Baan Dam.


 Je suis passé en coup de vent a Chiang Mai, 2 nuits dont celle du réveillon, et le 26 au matin j'ai pris un bus pour Chiang Rai, à 3h20 au nord est. J'ai réservé un lit en dortoir, parce que la description du lieu fait par Travelfish.com était grandiose, bah c'est relou quand même les dortoirs, et la piscine ressemble plutôt à un bassin pour poissons qu'autre chose, mais pour 2 nuits ça a été (Mercy Hostel - 250B/6€) Je n'ai pas trop aimé Chiang Rai, dès le premier soir je me suis baladé au night bazar, et c'était plein de touristes genre en groupe ou famille, la plupart français, genre voyage organisé "hors des sentiers battues" mais bien dans les clous, la ville est pleine de restaux chic branchés aussi, y'a même un café à chat, et sinon des bars à putes partout.


Le lendemain, j'ai passé la journée avec un suisse, habitant à Taipei, rencontré à l'hostel, on a visité le très kitch mais finalement assez joli Wat Rong Khun ("White Temple"), puis le musée Baan Dam ("Black House") qui est un très chouette et étrange endroit, sorti de l'esprit de l'artiste thaïlandais Thawan Duchanee, et qui vaut vraiment la peine d'être visité, il a réinterprété l'architecture Lanna, typique de la région, en y apportant une esthétique tribale indonésienne et africaine, des statues Balinese, une touche de modernité européen, et pleins de bites en bois partout. On a aussi vu 2-3 temples dans le centre ville, avant de manger au night bazar.


Si la "piscine" de mon hostel en avait été une je serais sûrement resté une journée de plus, mais j'ai pris un bus pour Chiang Khong, à la frontière, à 2 heures de là, que j'ai traversé, le visa m'a couté le prix officiel cette fois-ci (30$), et je suis maintenant à Huay Xai, au Laos.

lundi, décembre 26, 2016

Freedom.


 Quand tu es un jeune gay, en banlieue, dans les années 90, avant internet, tu te raccroches à ce que tu peux pour avoir l'impression d'appartenir, et George Michael est un symbol de cette époque pour moi, Freedom est sans doute la chanson (et le clip) qui m'a le plus marqué, il chantait le fait d'avoir un secret, de ne pas être celui que les gens pensent, le besoin d'être quelqu'un d'autre, et la liberté qui en découlait, c'est la chanson que je me passais en boucle, en attendant que ma vie commence. Et puis cette liberté sexuelle, I Want Your Sex, Faith, Too Funky, Outside, Fast Love, j'ai aussi l'image des clips qui passaient en boucles sur MTV, Papa Was a Rolling Stone, Spin the Wheel, entre ceux de Björk et des Smashing Pumpkins. Quand j'ai eu dans les 20 ans, on se faisait des soirées où on ne passait que son best of, avec (the person formerly known as) meilleure amie et d'autres potes, à danser comme des malades, c'est une des périodes les plus heureuse de ma vie quand j'y pense, et il en a été la bande son nuit, pendant que Lou Reed et Bowie occupaient mes matins. Plus tard, j'ai pleuré plusieurs fois sur son Praying for Time, qui décrit bien le monde actuel, et qui est la chanson que j'écoute quand je suis triste, pour lâcher prise, avec Substitut for Love de Madonna.

2016 à bien fait sa pute, on a commencé l'année avec la mort de Bowie, pas encore remis du 13 novembre, quand on a commencé à ne plus y penser Prince nous a quitté, le Brexit, puis le traumatisme de Nice le 14 juillet, Trump, Alep, Berlin, (...) et on "finit" (il reste encore quelques jours) par la disparition de George Michael le jour de Noël, Last Christmas. J'ai lu sur internet, quelque part, que 2016 a été comme un mauvais film avec une excellente bande originale, je suis d'accord, en espérant que 2017 soit plus douce, ce qui semble mal barré.

vendredi, décembre 23, 2016

Mae Hong Son.


 La route entre Pai et Mae Hong Son est vraiment belle, j'ai été un peu frustré de ne pouvoir faire des photos par moment, surtout dans la lumière du matin comme ça, quand la vallée en contre bas est recouverte d'une brume féerique. Mais avec tous ces virages je n'aurais sûrement pas trop aimé le voyage à moto. Quoique.


Mae Hong Son est une chouette petite ville, bien plus agréable que Pai je trouve, enfin c'est différent, il y a quelque chose à voir ici, je suis content d'être venu jusque là, on s'y sent au bout du monde. J'ai loué une Honda Dream 125cc une journée (180B), pour monter voir la frontière myanmaraise, et les petites routes de montagne au alentour, c'était sympa mais pas aussi beau que la route depuis Pai, je n'y ai pris pratiquement aucune photo, et sinon je me suis juste baladé à pied en ville, autour du lac, au temple en haut de la colline pour le couché de soleil, ou en écoutant Palace allongé sur mon lit.


J'ai dormi dans une toute petite chambre, dans le centre (300baths - Kiang Doi House 2), avec salle de bain séparée mais 3 fenêtres dans des directions différentes, j'ai mangé raisonnablement bien au Salween River Restaurant, siffloté Cranes in the Sky de Solange, en regardant les montagnes et la lumière changer sur les toits des temples au bord du lac, buvant de la coconut water, et j'ai pesté contre mon appareil photo, qui ne réussit pas du tout les photos de nuit, mais en faite ça va des fois.


Un petit séjour sympa, avant de prendre un bus pendant 6 heures jusqu'à Chiang Mai, le jour du réveillon.

lundi, décembre 19, 2016

It's Over, It's Over, It's Over, It's Over, It's Over, It's Over, It's Over.


 J'ai pris un mini van pour Pai, à 3h30 de Chiang Mai, une route pleine de virages (merci Nautamine), et me suis posé dans une hutte ultra basic en bamboo, avec futon et salle d'eau commune, au KK Hut Guesthouse, pour 8€50 sur Agoda (280baths/7€50 sur place, pour 2, seul j'aurai du payer 180...), j'ai changé les 2 nuits d'après, suivant la catastrophique première, où je me suis réveillé au milieu de la nuit plein de douleur dans le dos, pour un bungalow en béton avec salle d'eau et matelas, à 300baths, je suis trop vieux pour jouer au hippie. J'ai réservé avant d'apprendre que mon budget avait légèrement augmenté, mes parents, qui ne me donnent jamais d'argent, ont décidé de me filler 1000 balles pour mon voyage, ce qui me donne 30€ par jour, grand luxe, enfin je vais en garder la moitié pour le billet d'avion et ajouter le reste à mes calcules, on va dire 26€50 par jour, au lieu de 23, ce qui va me permettre de me faire des hôtels plus sympa. Du coup j'ai pris 3 nuits dans un bungalow en bois avec une jolie vue sur les montagnes et un jardin, pour 2 fois le prix (600baths - Phu View Guesthouse) plus près de la rivière et de la ville, quand KK Hut a été complet pour le week end. J'ai beaucoup dinner au Na's Kitchen, pratiquement tous les soirs, sans doute parmi les meilleurs curries que j'ai mangé de ma vie, avec le gay roumain/bruxellois que j'ai rencontré a Chiang Mai et qui est devenu un pote, on s'est baladé en scooteur (130baths/24h), voir des chutes d'eau médiocres et un canyon poussiéreux original.


J'ai couché avec un amstellodamois de 23 ans, blond aux yeux bleus, c'était mignon, il était mignon, un corps ferme et bronzé par les îles de Thaïlande, avec des testicules douces et rosées, je n'ai pas "envahie" les Pays-Bas, il m'a dit "next time maybe" avec un sourire aguicheur, mais c'était un joli moment numéraire, la beauté de la jeunesse, capable de transformer les rencontres salaces en minutes de tendresse. Et j'ai passé le week end à me préserver du froid (20°), en lisant, emmitouflé dans mon hamac, Proust, quand les nuages ont pris possession du ciel, en testant Palace, Arthur Beatrice, et Andy Shauf pour mon album du moment. Pai est sympa, les paysages sont jolis sans plus, mais bon, rien d'exceptionnel, et c'est un peu trop "nouveau hippie"/ teuf pour moi. Après avoir longtemps hésité, a peut-être aller au Laos plus vite, je continue vers la frontière du Myanmar, à l'ouest, Mae Hong Son, vu que je suis à côté, et que le soleil est revenu, 3 heures de bus à 8h30 demain matin, j'ai besoin d'être encore plus loin de tout.


Pendant ce temps là, Alep est rayée de la carte, sa population massacrée, et tous le monde s'en fout, on peut même lire des gens dire que c'est pareil que les bombardements de la coalition et défendre les russes, on ne détruit pas des hôpitaux et des écoles avec des gens dedans, quand ça arrive, par erreur, j'ose encore croire, avec les drones américains cela fait scandale, on ne réduit pas en cendre une ville entière en empêchant les habitants d'en sortir, les russes et leur alliés du régime syriens éradiquent l'opposition politique et civil a un régime dictatorial, comme Poutine l'a fait avant en Tchétchénie, en empêchant par Veto même les observateurs de l'ONU, c'est un barbare sanguinaire. "La guerre avale toutes les couleurs et met du noir à la place." Je me demande ce que vont trouver comme excuses Fillon, LePen et Mélenchon pour continuer à recevoir des fonds de leur ami russe, je sais en tous les cas que je ne voterai jamais pour eux. Je n'en peux plus de ce cynisme ambiant, qui veut faire croire que tout est pareil, qui conduit à l'élection de Trump et au Brexit, qui empêche tout discernement et analyse raisonnée du monde, qui pousse même les gens de gauche à défendre des gars qui imposent l'effacement du corps des femmes de l'espace publique avec des linceuls noirs, au nom d'une doctrine qu'on ne "devrait pas stigmatiser" alors qu'elle est puante et arriérée, comme le catholicisme, ces femmes sont soit des victimes au même titre que les femmes battues, soit de fières militantes de l'oppression religieuse. Et qui de l'autre côté défendent la liberté des femmes de vendre leur intimité parce qu'une minorité infime de prostituées revendiquent le vivre bien ? Non mais qui suce des bites de vieux moches pour 30€ et le vit bien ? Enfin bref, peut importe, talking doesn't cook rice, let's keep on dancing.


lundi, décembre 12, 2016

A Thousand Horses Running Wild in a City on Fire.


 J'ai mis pas mal de temps à me débarrasser de mon décalage horaire, plus que d'habitude je crois, c'est pourtant la première fois que je n'ai pas eu trop chaud à Bangkok, la température était juste bien, mais j'étais réfractaire à tout, même écouter de la musique. Je me suis quand même bougé, en bateau, voir la nouvelle plus haute tour de la ville, la MahaNakhon, surnommée la pixel tower, et bien bof bof, j'ai pris 2 photos moches, suis allé me faire faire un massage avec un français rencontré sur Grindr, qui lui résidait au Méridien, et suis rentré en taxi a Rambuttri, au New MyHouse Guesthouse, dans ma chambre à 250baths (6€50), écouter les chiens hurler au milieu de la nuit.


Arrivé à Chiang Mai je me suis installé dans un hôtel tout neuf, genre pas encore finit, trouvé sur Agoda, négocié à 500baths (Nanya Hotel - 13€) avec piscine, dans la vielle ville, où 3-4 chambres étaient occupées, j'étais seul au dernier étage, j'avais envie d'être tranquille plutôt que dans une guesthouse pleine de jeunes. J'ai passé la première nuit avec un mi-thaï mi-singapourien, un petit gars très mignon et sympa, de 18 ans (!) qui était venu me draguer sur Grindr, on a commencé par se balader en ville avec une amie à lui (son alibi pour passer la nuit dehors), et on est ensuite rentré se faire des câlins dans mon grand lit tout blanc, j'ai proposé de lui payer le petit dej le lendemain mais il a refusé, on a été visiter quelques temples ensuite, et il est rentré chez lui en Uber. J'ai toujours du mal avec l'idée de ressembler à un vieux blanc avec son petit micheton, mais c'est dur de résister à des garçons très mignons qui te désirent, et puis pourquoi le devrais-je, il n'y a pas d'échange d'argent, rien de malsain, à part peut être un fantasme local sur les occidentaux, et dans ma gêne du post-colonialisme paternaliste ? J'en sais rien, ça serait bien que j'arrête de me poser la question. J'ai lu un peux À l'Ombre des Jeunes Filles en Fleurs de Proust, au bord de l'eau, j'ai écouté Mac DeMarco et Cass McCombs, regardé des films débiles à la télé, je me suis abonné aux 3 mois gratuits d'Apple Music pour pouvoir écouter le nouveau Childish Gambino, j'ai mangé pleins de curries différents chez Cooking Love, bu des fruits shakes passion/kiwi ou mango/coco, me suis baladé avec 2 homos Est-européens, fait les marchés de nuit du samedi et dimanche, je me suis fait masser par des aveugles et au Chinola Massage (que je recommande), pour l'instant je suis en vacances plutôt qu'en voyage.


J'ai l'impression de reprendre le voyage non là où je l'ai laissé, plein d'excitation en Corée du Sud, mais vers le milieu des 11 mois, quand j'étais trop fatigué pour vraiment faire grand chose, certains jours ça va, je me balade et j'apprécie, mais je reste aussi beaucoup dans ma chambre, à rêvasser, écouter de la musique, et tourner en rond sur internet, c'est peut être juste Chiang Mai qui n'est pas exceptionnelle, ou mon envie d'hiberner devant des séries dans ma chambre qui n'est pas assouvie, je suis quand même content de ne pas subir ce pic de pollution à Paris, et profiter des 28° au bord de la piscine. Revolut a des taux de merde en Thaïlande, et pratiquement personne ne prend la carte de toute façon, je change mes euros pour l'instant, je verrai comment me débrouiller sur le reste du voyage. Je pars à Pai demain, passer quelques temps dans les montagnes.

mercredi, novembre 30, 2016

Halfway to Nowhere.


Chelou - Halfway to Nowhere

lundi, novembre 28, 2016

Broken Hearts. Make it Rain.

 Pour faire un bilan de Transparent saison 3, ils devraient vraiment se concentrer sur les parents, ce sont eux, Jeffrey Tambor et Judith Light, qui apportent des moments de grâce, leurs enfants sont juste horribles et insipides et ne devraient pas avoir leurs histoires personnelles, juste servir de figurants pour les réunions familiales. Je m'étais un peu ennuyé vers les épisodes 3 et 4 de The People v. O. J. Simpson: American Crime Story, mais j'ai finalement enchainé la suite avec délice ces derniers jours, c'est quand même bien foutu, et le jeu d'acteur est brillant. Et je kiffe de plus en plus Westworld, l'intrigue s'étoffe, Thandie Newton et Rachel Evan Wood y sont grandioses, ça va être dure d'attendre 2018 pour la saison 2. J'ai acheté des petites boites, 2 trousses en maille, des sac sous-vide pour vêtement, et un nouveau parapluie chez Muji, des médocs contre la diarrhée #VoyageJetsetGlam, une multiprise au BHV, je deviens un professionnel du voyage, on m'a offert une bougie 'Chocolat Chaud' aussi. J'ai trouvé quelqu'un pour mon appart, je ne comprends toujours pas les gens qui posent des lapins, ou pire, qui te confirment, hyper motivés, qu'ils le veulent, te donnent rendez-vous 2 jours plus tard pour signer un papier et tout, et disparaissent dans la nature, ça ne coûte rien un "désolé mais j'ai trouvé autre chose", ce n'est peut-être qu'avec moi, je sais pas, mais ça me confirme mon envie de me barrer d'ici. J'ai mis des sous sur mon compte Revolut afin d'utiliser ma MasterCard pour payer ou retirer de l'argent sans aucun frais là-bas, a part ceux des banques locales (ils sont encore à la bourre chez N26 et je n'aurai pas le compte avant de partir, en plus ils ont mis des frais pour les retraits hors zone euro, mais la carte reste gratuite pour ceux sur liste d'attente), j'ai suspendu ma ligne Sosh, je me suis pris un vol Bangkok-Chiang Mai le 5 décembre (22€73 - Thai Lion Air), j'ai envie d'être dans le Nord vite, et j'ai tellement hâte de manger Thai, maintenant que j'aime ça. En attendant je me goinfre de Crunch et d'Amandine aux Poires en dansant sur Childish Gambino, Take on Me de A-Ha, ou Hold On, le génial nouveau The xx, dans mon caleçon-pyjamas Muji.


Je ne m'imagine pas voter pour quelqu'un comme Fillon, qui habite son château de famille et veut détruire notre modèle social, en réduisant les aides aux plus pauvres et supprimant les taxes (ISF) pour les super-riches, un cathos tradi qui a voté contre la dépénalisation de l'homosexualité et est assez ambiguë sur l'avortement, soutient de ces fils de chiens de fachos de la Manif Pour Tous, ça me semble inconcevable, je ne suis pas convaincu que le front républicain tiendra.



Petit Top des albums que j'ai le plus écouté pendant 2016 en bonus, vu que je serai loin de Photoshop en cette fin d'année, je me réserve le droit de le changer dans le futur si un super album sort en décembre, comme hypothétiquement le nouveau Childish Gambino, ou un opus surprise de Lana Del Rey.

dimanche, novembre 20, 2016

Bum Bum Bum.


 Je pars 5 mois, j'atterris à Bangkok (456€ aller/retour sur Ukraine International Airlines, avec juste un petit arrêt à Kiev, et en lisant les avis en ligne je regrette déjà), je vais me balader dans le Nord de la Thaïlande, surement au Laos après, peut-être tester d'autres iles du Cambodge, retourner aux Philippines, et/ou finir sur Kapas, avant de rentrer, le 1er Mai, enfin j'en sais rien, on verra, j'y vais en mode fuite du monde réel et vacances. J'aimerai bien passer l'été prochain dans l'Himalaya Indien/Népalais, ou alors en Europe de l'Est, c'est pour ça que je rentre si tôt, pour faire mon devoir et voter à la présidentielle aussi (*joie*), et puis l'Asie du Sud Est devient trop chaude à cette saison. Il faut que j'arrive à rendre ces départs et retours plus simple, ma vie ici est bien terminée, je n'ai que 4-5 amis que je vois en coup de vent, j'ai plus de contacts avec eux par Facebook de toute façon, j'ai dû baiser 2 fois et demi, et me faire sucer 4 ou 5 fois en 6 mois. Juste pour m'enfermer et regarder la télé, revenir 1 ou 2 mois par an est suffisant, plus longtemps ça devient glauque et je déprime.

En ce moment je cherche quelqu'un à qui louer mon appart, sur des groupes Facebook, et je me retrouve face à mes propres préjugés. J'ai du mal à répondre favorablement à des jeunes femmes voilés dont le fil d'actualité est rempli de citations en arabe ou/et sur Dieu, ça me bloque, je pense à Jawad, le loueur "qui savait pas", et je me sens con, je me demande à quel moment les "affinités" et les "aprioris racistes" se confondent, en même temps, si je tombais sur un profil plein de petits Jesus et de citations de la bible j'aurais la même réaction. J'ai eu ça aussi avec une vieille brésilienne dont la page était un enchainement de photos de meubles à vendre "par un ami", et je me suis dis que je n'aimerais pas y voir les miens. Je suis plus enclin à louer à une étudiante qu'à un homme aussi, cette impression qu'une jeune fille serra plus soignée, voire plus honnête, la misogynie à la vie dure, sinon j'ai majoritairement des réponses d'italiens et d'espagnoles, il est là "le grand remplacement" ma bonne dame. Finalement, en lisant un peu mieux, "l'assurance" Visa Premier dure bien 6 mois, mais par contre "l'assistance", donc les frais médicaux et rapatriement au cas échéant, ne couvre bien que les 3 premiers mois, je vais devoir me reprendre l'assurance Chapka CAP Aventure à 59€/mois. J'ai rempli mon NeiPad mini 4 128Go de séries, sûrement pour rien, je commence ma valise, en me disant de ne pas trop emporter, et ça serait bien que je trouve un nouveau maillot de bain.

mercredi, novembre 16, 2016

Flabbergasted.

 J'ai l'impression que ça continu, comme une mauvaise blague, ça ne semble même plus réel, après la guerre, les déplacements de populations, les attentats, l'extinction de la faune mondiale, le Brexit, maintenant la pire personne possible vient d'être élu à la tête de la première puissance mondiale, en promettant de renier l'accord de la COP 21 sur le climat, d'empêcher les musulmans et les français (oui oui) d'entrer aux USA, de construire un mur géant au sud, d'arrêter le financement des programmes de l'ONU sur le réchauffement climatique, de faire payer les interventions des USA aux pays membre de l'OTAN, en bref ce n'est pas juste un désastre local, c'est globalement une catastrophe pour la planète entière. La prochaine étape est probablement Marine Lepen présidente en France. Il faut que je sorte de ce cauchemar, que je retourne rêvasser dans mon monde parallèle, loin là bas, où il fait chaud. Je pars le 30 novembre.

Je n'aime pas trop la saison 3 de Transparent, autant j'avais adoré la 1, trouvé que la 2 se regardait un peu le nombril et avec son fil rouge sur la mémoire des génes faisait un peu thèse universitaire new-age, qui voulait trop expliquer la culture queer plutôt que de raconter une histoire, mais restait une bonne série qui avait un peu perdue son chemin. Dans la 3 les personnages sont encore plus imbuvables et auto-centrés, ça ne raconte globalement rien, juste une accumulation de situations sans liens les unes avec les autres, qui se veulent "spirituelles" ou pleines de sens, mais sont globalement ridicules, et tout ce fatras religieux, ce n'est plus une série sur la transition sexuelle d'une personne et des conséquences pour son entourage mais une série prétentieuse sur l'égo surdimensionné d'une famille détestable, riche, à coté de la plaque, et juive de Los Angeles. J'ai adoré la saison 1 de la série anglaise Fleabag par contre, que je me suis binge watché un dimanche après midi, sous la couette, loin du froimide de novembre, je pense que c'est la meilleure façon de la regarder.

vendredi, novembre 04, 2016

Weary.

 Vivre dans un pays c'est un peu comme suivre une série télé, il y a une continuité, une mise en contexte, et j'ai l'impression d'avoir manqué une saison, je me sens encore plus en décalage, enfin de ce que j'en vois sur Facebook, je n'ai pas de vraie vie. J'évite de regarder la télé, je ne supporte plus les discutions politiques, je préfère voir Bastien se balader en caleçon dans Secret Story, le son coupé, je ne l'allume que vers l'heure de 28 minutes en général, des fois je regarde Quotidien, quand ça ne parle pas de politique, et je zappe souvent quand ça devient trop guignolard/de mauvaise fois, et C dans l'Air, quand ça ne parle pas primaires de la droite ou déboires du PS, je n'arrive pas à croire qu'on a tous accepté que Marine au second tour était un fait acquis. J'écoute en boucle l'album de Solange, je suis tellement content de m'être acheté cette chaine HiFi, je ne pourrais pas survivre sans, je regarde Westworld, avec plaisir, mais sans l'excitation que je peux ressentir quand le générique de Game of Thrones commence, et j'ai installé les Sims 4 sur mon MacBook Pro de mi-2012, il souffre un peu, mais semble l'accepter pour le moment.

Depuis que j'ai décidé de rester un peu je suis moins tendu, j'ai envie d'hiberner, tranquillement, dans mon clapier, je ne vais pas attendre "l'envie" de partir, je vais attendre le besoin impératif de fuir, comme quand je repousse le sommeil pour attendre ce moment où l'on a plus le choix, où les yeux se ferment d'eux même, et que l'endormissement devient une jouissance.

mercredi, octobre 26, 2016

Sometimes I don't wanna feel those metal clouds.

 Le début de cette saison 6 de American Horror Story était sympa mais pas génial non plus, par contre le twist de l'épisode 6 est grandiose, il aurait dû arriver plus tôt je trouve, ne faire que 3-4 épisodes avant aurait suffit à présenter les protagonistes. La nouvelle saison de Black Mirror sur Netflix est vachement bien, c'est globalement angoissant, comme les 2 premières saisons sur Channel 4 en Grande Bretagne, et ça laisse un gout amer dans la bouche et l'envie de se jeter d'un pont, mais ça reste de la grande télé. J'adore This Is Us, déjà de commencer le pilot par une chanson de Sufjan Stevens était un bon point, y'a eu une reprise de Damien Rice aussi, le sujet est un drama assez classique, sur des trentenaires avec crises existentielles, nés le même jour, mais je ne sais pas, ça m'a touché, peut-être le fait d'avoir leur âge et de n'avoir rien accomplie de ma vie, et la "révélation" de fin du premier épisode était plutôt bien trouvée, je passe mon temps à chialer devant, mais joyeusement. C'est devenu insupportable les interludes parlées sur les albums en ce moment, y'en a une entre chaque chanson sur A Seat at the Table, le dernier sympathique opus de Solange, album que je trouvais pas super original, un peu comme du sous Jill Scott, mais qui me cajole en ce moment, sur celui de Frank Ocean y'en avait que 2 à supprimer, c'est sympa à la première écoute, mais après ça parasite plus qu'autre chose, bizarrement cela me dérangeait moins sur l'album To Pimp a Butterfly de Kendrick Lamar, alors que chacune reprenait la précédente pour la poursuivre. J'aime bien le single Le Lac de Julien Doré, mais pas trop l'album, c'est devenu le nouveau Cabrel, il a 12 mots de vocabulaire, qu'il chante toujours avec la même intonation, exagérée, dans un ordre différent, il est devenu sa propre caricature. J'ai super envie de la nouvelle console Nintendo, la Switch, je me vois déjà jouer à Zelda pendant des heures et de tomber dans les abimes du temps, il va me falloir cette nouvelle immense télé Samsung que j'hésite à m'acheter. L'application ARTE : Notes on Blindness, qui permet en réalité virtuelle de se plonger dans le monde de la cécité est fascinante. Je pense au clip de Michael Jackson pour Earth Song quand je regarde les infos, vous saviez que les girafes sont en voie d'extinction et les éléphants de disparition ? Que l'une des plus grave sécheresse depuis 35 ans se déroule en Afrique et pourrait entrainer 40 millions de personnes à souffrir de la faim ? Que la Russie a un missile capable de raser la France en quelques secondes ? ...

Pour répartir en voyage il va falloir que j'en ai envie, je ne vais pas me forcer, même si je n'aime pas trop être ici, je sais que c'est cette inaction qui me fait tourner en rond dans ma tête, me rend morose, comme ces coups de blues que j'ai eu à Singapour, ce n'est pas spécialement Paris, je ne peux pas rester trop longtemps au même endroit, dés que j'ai fait le tour de ce qu'il y a à voir je ne sais plus quoi faire et ça m'angoisse, sauf en bord de mer, quand je peux laisser le temps disparaitre en regardant l'horizon, je vais laisser venir, on verra bien. Et je me suis rendu compte que l'assurance voyage qui vient avec la carte Visa Premier était de 6 mois et non 3, comme j'en était persuadé vu que c'est le cas pour la Visa classique, ce qui fait que j'ai dépensé 177€ pour rien la dernière fois, ça sera ça d'économisé sur le prochain.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari