mercredi, décembre 22, 2010

We Want War.

 Je ne vais pas aux Antilles cette année, je reste sur Paris, je n'ai pratiquement pas envie de partir, j'ai trouvé ma méthadone, je regarde Pékin Express avec le Lonely Planet India à coté de moi. Je me suis fait quelques expos aussi, j'ai rattrapé un peu de mon retard, à Beaubourg j'ai bien aimé Armand, Nancy Spero, les Elles, un peu moins Mondrian, mais ce qu'il a fait avant ses carreaux blanc, bleu et rouge est vachement mieux, et l'expo Art Brut Japonais à la Halle Saint Pierre est vraiment bien, compulsivement bien. Je me suis acheté The Legend of Zelda: Twilight Princess pour ma Wii, sur le Amazon anglais, ils sont moitié prix, j'y passe des heures, comme quand j'étais gamin, sur la NES ou la Super NES, j'adore les passages en Loup dans le royaume de l'ombre, les esprits de la nature qui font penser à ceux du dessin animé Princess Mononoke de Miyazaki, et le personnage qui ressemble à un des avatar des Gorillaz, le jeu est peut-être un peu trop facile par moment, je viens de commencer en même temps, mais je suis complètement rentré dedans, le temps disparait, je rêve de chevaux et d'araignées géantes, j'attends la livraison de Mario Kart, youhou.


These New Puritans - We Want War

lundi, novembre 29, 2010

I'm too school for cool.

 Berlusconi "incapable et inefficace", Merkel qui "manque d'imagination", et Sarko "susceptible et autoritaire"... Oui, c'est bien ça, merci bien WikiLeaks. La chanson All Of The Lights de Kanye West me fait penser au Wanderlust de Björk, les cuivres, la rythmique, ça serait marrant de les voir bosser ensemble d'ailleurs, il y a vraiment de très bonnes musiques sur l'album My Beautiful Dark Twisted Fantasy. Quand le fils de mes voisins, qui doit avoir dans les 20 ans, visiblement pédé, a fêté son anniversaire, il y a déjà quelques semaines, il a fait un karaoké, et tout le monde criait sur Tenue de Soirée ou Partenaire Particulière, dire que c'était déjà ringard à l'époque, les jeunes ont vraiment mauvais goût. J'ai vu mon coiffeur, enfin celui d'avant que je ne me coupe les cheveux tout seul parce qu'il ne bossait plus chez Magic Circus, sur M6, dans le truc sur les meilleurs coiffeurs de France, c'est cool, je sais où il bosse maintenant. J'adore le Hat Project des MarshBro. Et oui, ce post est globalement un résumé de mes statuts Facebook du mois.

jeudi, novembre 18, 2010

Purple.


Synesthesia

mardi, novembre 16, 2010

Τηλεόραση.

 En voyant Shane/Katherine Moennig, en guest dans Dexter (s05e05), faisant clairement un clin d'œil à The L Word, j'ai eu un gros coup de nostalgie, de la série, mais aussi de ma vie de l'époque, ma vie de lesbienne, c'était bien marrant quand même, cette période pleine de nawak et de bière, où j'aimais bien dire que d'la merde tout le temps avec plein de gens, chose qui me fait grandement chier maintenant, je suis un peu nostalgique du moi de l'époque en fait, j'étais beaucoup plus adaptable et enthousiaste, et je répondais encore au téléphone. Je me suis fais la saison 3 de Mad Men en une nuit, c'est globalement moins bon que les 2 premières, un gros stop dans l'émancipation de Betty, Joan et Peggy, un manque de subtilité par moment, beaucoup trop de temps passé sur les amourettes de chacun, la fascinante insipidité de January Jones, et un gros doute sur le jeu de Jon Hamm. Mais les 3 derniers épisodes sont géniaux, surtout celui qui met en scène la mort de Kennedy, et un cliffhanger énorme, d'ailleurs la 4 commence très bien, avec un bon coup de fraicheur. The Walking Dead, la nouvelle série de la chaine de Mad Men, AMC, sur un monde post apocalyptique plein de mort-vivants, est bien flippante, comme il faut. Je suis toujours impressionné par la qualité du jeu et des dialogues de In Treatment, la saison 3 vient de commencer, avec un patient en moins par semaine, je suis fasciné par la justesse du tout, et celui que je préfère cette année est Jesse, à la fois insupportable et extrêmement touchant, par contre Paul m'agace un peu.

Et en bonus, le rap du white trash sud africain que j'ai oublié de vous poster y'a quelques semaines, j'adore leur accent.


Die Antwoord - Zef Side

samedi, novembre 13, 2010

Teenage Dream.


Glee - Teenage Dream

lundi, novembre 08, 2010

Meditations in an Emergency.

 "One day you're there and there's less of you and you wonder where that part went. If it's living somewhere outside of you and you keep thinking maybe you'll get it back and then you realize it's just gone."

Peggy - Mad Men S01E13


Je suis devenu accro à Mad Men, je viens de finir la saison 2, qui est absolument géniale. Je fais de la Wii Fit tous les jours, quand je n'en fait plus j'oublie combien ça fait du bien, de fatiguer un peu son corps, de le déplier, plutôt que de rester inerte dans son lit, je respire mieux, j'ai envie d'écouter de la musique, de lire, de rêver, par contre pas de sortir de chez moi. Il y a pourtant plein d'expos que j'ai terriblement envie de voir. Pour fêter Diwali, sorte de nouvel an Hindou, aussi appelé Fêtes de la Lumière, que j'avais passé au Népal en 2007, j'ai mis des bougies sur le bord de ma fenêtre pour attirer Lakshmi, la déesse de la fortune/beauté/sagesse/lumière/courage/richesse, tout ça quoi, je me suis tapé un népalais très mignon aussi, dans la foulé, on ne sait jamais, la dernière fois j'ai eu un super boulot pour tf1.

Et 32.

jeudi, octobre 28, 2010

Can you pay attention to my hands mister ?


 Mon cœur fond...

vendredi, octobre 22, 2010

[ Empreintes Génitales. ]


 

jeudi, octobre 21, 2010

Connards de CRS, Pays de cons.



 Voilà comment on crée de toute pièce des "casseurs", pour les journaux, des images de jeunes au milieu de fumigènes, qui semblent agressifs, et des crs qui chargent, voilà comment notre chère gouvernement, par les ordres donnés à ces abrutis de crs, radicalise un mouvement pour le rendre impopulaire dans les médias, parce que les gens sont cons et facilement manipulables, la preuve ils ont voté pour un nain psychopathe, quand je vois ces images ma peur se transforme en haine, notre pays est dirigé par une bande d'incompétents hypocrites dangereux, qui mettent le feu au pays pour leurs intérêts politiques personnels, entre le "débat" sur l'identité nationale, le racisme affiché, le rapprochement de plus en plus flagrant avec le front national, ils instrumentalisent les jeunes pour empêcher le débat démocratique, j'ai une haine profonde pour ces gens, et ceux qui votent pour eux, putain de pays de merde.

lundi, octobre 18, 2010

Pedophile Christmas.

 Je pense que la boite de prod installée dans mon immeuble fait de la grosse daube. Après avoir croisé, dans mon hall, Michael Youn et M Pokora, maintenant je tombe sur des ex de Secret Story quand je descends les poubelles en jogging, c'est quand même rigolo de voir en vrai des gens qu'on a vu vite fait dans une télé réalité, ils se sentent sûrement content d'eux, alors que c'est cocasse et plutôt ridicule, t'as envie de leur dire "arrête ton char je t'ai vu à poils sous la douche", même si c'était pas les plus moches (QI d'Einstein et Martin le millionnaire), et que j'aimerai bien avoir leur thune (et leur corps). Breaking Bad est diffusé sur Arte, c'est cool de voir des séries bien barrées enfin arriver sur nos chaines en clair. Maison Close, la nouvelle série Canal+, est vraiment bien foutue, malgré quelques maladresses dans le pilot (lumière extérieure, la musique qui se veux décalée genre Marie Antoinette de Sofia mais diffusée sur le plateau, ce qui donne une impression bizarre, le choix même de cette musique, et le fait qu'il manque des scènes extérieures de Paris), c'est vraiment bien, le 2ème épisodes est même meilleur que le premier, les dialogues, la lumière, je suis fasciné par le personnage de la mère maquerelle, les comédiennes sont excellentes, bref, du très bon. Les jeunes homo américains se suicident, les mineurs chiliens sortent de leur trou, la France se révolte, les lycéens français se font flashballer ou tabasser par ces connards de CRS, j'arrête pas de baiser en ce moment, ça passe le temps, je reprends du bide à force de glander devant la télé, en quelques heures j'ai envie d'aller dans les Rocheuses de l'est canadien, au Mali, à Taïwan, en Jordanie, prendre un brise glace dans l'Arctique, traverser la Russie, retourner à Tokyo, ou dans l'Himalaya, France 5 et Arte sont en fait sponsorisés par des agences de voyage.

Et en bonus, merci X Factor, pour cette impression de pedophile christmas.


jeudi, septembre 30, 2010

Banane, ou Futile Devices.

 Boardwalk Empire, que j'attendais depuis un bon bout de temps, puisque j'en parlais déjà en janvier, est enfin arrivé, bah c'est vachement chiadé et cool, du très bon Scorsese. Je suis content du retour de Glee (même si l'épisode s02e02 spécial Britney n'était pas génial) et Dexter (même si le premier épisode n'a pas vraiment donné de direction à cette saison 5, c'était plutôt les conséquences directes du final de la précédente). Christophe Maé chante vraiment comme une chèvre. La dernière pub Hépar est d'un chic, au début je trouvais étrange que le feux d'artifice parte du haut de l'écran, j'ai compris avec le slogan: La joie d'avoir un bon transit ! L'eau qui vous fait chier comme un feu d'artifice, c'est d'un distingué.

Le nouveau Sufjan Stevens, The Age of ADZ, envahie ma chambre, c'est exactement ce que j'avais envie d'entendre en ce moment. J'ai réinstallé ma chaine Hi-Fi, cela change tout à la façon d'écouter de la musique, c'est beaucoup plus envoutant, le son se diffuse partout, flotte dans les airs, comme de la fumer. Il fait nuit, j'ai un peu froid, mon nouveau radiateur doit arriver lundi. J'ai décidé de prendre mon temps avec ma vie, de la laisser suivre son cour un peu, cet article des Inrocks que j'ai mis en lien dans mon dernier post m'a relaxé, pas que ce soit le mode de vie qui me convienne, mais ça me donne une perspective différence de possibilités, il m'a donné envie de prendre du temps sur moi, écouter ce dont j'ai envie plutôt que de culpabiliser sur ce dont je suis censé avoir envie, me recentrer, j'ai juste envie qu'on me laisse manger ma banane peinard, et ça se passe plutôt bien.


Katerine - La banane

dimanche, septembre 26, 2010

SunRainday.

 Je mange toutes formes de Kinder en trainant devant la télé, j'écoute la pluie ou Architecture in Helsinki Places Like This, je bois du thé vert au miel, j'ai passé le début de l'après midi à la Grande Galerie de l'Evolution, au Jardin des Plantes, avec bestie et son fils, cet endroit est magique, la prochaine fois on ferra la galerie de Paléontologie et d'Anatomie Comparée, qui m'a marqué quand j'étais enfant, avec ses bocaux remplis de squelettes de fétus déformés, ou de mouton à deux têtes. Une bonne journée à se balader, en passant par l'Ile Saint Louis, se rappeler que Paris est bien chouette quand même, j'adore le dimanche. Je me suis fait des stocks de gâteaux Gerblé aux raisins, de jus de pomme bio, et de pâtes d'amandes en barre quand j'étais en banlieue, tout est entre 25 et 40% moins chère là bas, c'est étrange de retourner dans un Leclerc, tout est grand, on te vend tout 3 pour le prix de 2, en pack, j'ai la même impression que quand je suis dans une station d'aire d'autoroute, d'être en exploration, de regarder Strip-Tease ou Confessions Intimes, j'adore ça. J'ai passé le week end chez mon père, donc, se réveiller avec les rayons chauds du matin sur soi, juste ouvrir la fenêtre, et rester là, baisser son caleçon, se branler au soleil, doucement, longuement, se sentir comme un ado, plein de vie, plein de sève, avoir envie de semer au vent, si j'étais en couple je crois que je serais prés pour vivre à la campagne, mais on sait bien que ce n'est pas prés d'arriver, je lis sur l'Amérique et L'Islam, sur le vieillissement du Japon, j'ai envie d'écouter Morcheeba et d'avoir 15ans. C'est étrange, depuis mon retour de Chine je suis incapable de manger gras, l'idée d'un Quick ou d'une Pizza Hut m'écœure, alors que j'adorais cela, me sentir exploser, beaucoup de chose ont changé, ces dernières années, j'ai du mal à me reconnaitre par moment, plein de petites choses, et des grandes, je ne suis presque plus contemplatif, les films d'auteur chiants me font chier, je déteste la politique, aller faire la fête en clubs branchouilles, boire de l'alcool, et je décide ouvertement de ne plus avoir un avis sur tout, c'est étrange, j'essaie de savoir ce que j'aime, j'ai l'impression d'avoir eu 3 vies, bien distinctes, dont les souvenirs sont flous, comme avec un livre qu'on a lu il y a longtemps, et recommencer sur rien à chaque fois, enfin, une impression de rien, alors que je construis plus que l'on ne croit.

Et ça fait du bien de se rendre compte que je ne suis pas tout seul, que je suis juste le fruit de notre société.


mardi, septembre 21, 2010

Ouaf.


OK Go - White Knuckles

 

samedi, août 21, 2010

Blog Thérapie.

 Pendant que la Russie brûle le Pakistan se noie, et la France s'étouffe en regoûtant à ses pastilles Vichy son passé vichyste. Je suis dans le jardin, j'absorbe les rayons du soleil, Arcade Fire chante les banlieues, au loin quelqu'un scie du bois, je regarde les libellules, je me demande pourquoi je ne vois que les aspérités quand tout est doux autour. il a mis en moi comme un poison que je dois évacuer, une sensation amer, qui sert la gorge, et noue l'estomac, jamais longtemps, juste quand j'y pense, je ne dois pas le laisser s'étendre, grandir, je dois le laisser sortir, respirer un grand coup, regarder autour de moi, en refusant de voir j'ai arrêté de regarder, les petites choses, j'ai mangé une partie des problèmes de quelqu'un d'autre, de ses angoisses, le voir disparaître en étant impuissant.

Cette moitié d'année n'a pas été heureuse, même si j'en garde de bons souvenirs, bizarrement, j'étais bien dans mon déni, heureux dans la comparaison, comme se dire qu'on a de la chance quand on voit le bagage des autres, sans se rendre compte qu'on a les pieds dans la vase, tout cela est recouvert d'un voile noir désormais, j'ai retrouvé ma liberté, ne plus se sentir drainé par des gens qui se noient, retrouver un peu de légèreté.

J'ai été confronté à 3 personnes radicalement différentes pendant cette histoire, quelqu'un de cool et posé, qui en connaissait suffisamment sur moi par ce blog pour savoir comment feindre des intérêts communs, savoir quoi me dire. Dés mon arrivé dans la maison, tout a changé, littéralement, au moment où j'ai posé mon dernier carton et que la porte s'est refermé derrière moi, il est passé de quelqu'un d'enjoué plein d'envies et de projets, à quelqu'un de taciturne, qui dénigre chacune de mes idées mais ne propose jamais rien, je me suis retrouvé seul à essayer d'améliorer les choses, l'état de la maison, à m'investir, donner du positif, en ayant en retour que du dénigrement, rien de bien précis, plein de détails qui pris séparément n'ont pas de porté, mais qui ensembles rendent l'atmosphère toxique, vers la fin je ne pouvais le croiser sans avoir des haut-le-coeur, je me disais que cela venait de moi, que je devrais prendre du recule, le voyage en Chine avait cette fonction. Je savais déjà qu'il passait son temps à me vomir dessus dans mon dos, à monter en épingle des détails pour me faire passer pour un connard, il me disait par e.mail qu'on réglerait les problèmes et que tout allait bien alors qu'il avait déjà pris la décision de me virer et attendait juste le moment le plus détestable pour le faire, j'essayais de mon coté de juste ne pas me noyer dans leurs histoires, son couple, prendre mes distances, essayer d'avoir les idées claires, fuir son besoin de contrôler et descendre les autres pour se sentir bien. Donc ce voyage, et cet e.mail qui me disait que je devais "virer de chez lui", sans discussion ou explication, comme si j'étais la source de tout ses problèmes, comme il l'avait fait avec son ancien coloc, et le ferra quelques semaines plus tard avec son mec. Il plaisantait souvent en disant que la chambre que j'occupais rendait les gens froid et distant, il n'a jamais vu que le dénominateur commun à toutes ces histoires c'est lui, qu'il cherche à détruire les gens pour se sentir exister. Il a donc commencé à me harceler pendant mon voyage, me disant qu'il allait jeter mes affaires pendant que je n'étais pas là, pendant que j'essayais de discuter il montait les gens contre moi, cherchant à me pourrir la vie, essayant de retourner la situation, me reprochant ce que lui me faisait subir, et jouant les victimes de l'autre coté, comme il le fait tout le temps. Moi j'étais sur la Grande Muraille, et je trouvais tout cela ridicule. Il a continué à mon retour, en jouant sur le fait qu'il avait encore ma caution, cherchant à me faire peur, me pousser à bout, me donner l'impression que tout venait de moi, je n'ai jamais été confronté à un tel plaisir à aggraver une situation, une vraie jouissance à essayer de nuir. J'ai eu des poussées amères par moment, l'impression qu'il s'en tirait trop facilement, un sentiment d'injustice, pas que pour moi, qui m'ont poussé à écrire ce post (lien), petite vengeance mesquine, qui était nécessaire mais dont je ne suis pas fier pour autant, même si tout est vrai. Je sais qu'il a perdu beaucoup plus que moi. J'ai mis tout cela derrière moi, et le fait d'en reparler avec quelqu'un a tout fait remonter à la surface, j'ai eu besoin de m'en laver, quoi de mieux qu'un blog pour le faire. Il va certainement chercher à se venger, je pense sérieusement qu'il est machiavélique et dangereux, écrire ici exorcise le peu d'angoisse que cela pourrait me donner, je refuse d'avoir peur.

Le soleil se cache derrière les arbres maintenant, il a rougit ma peau, Damon Albarn parle d'un empire de fourmis, je me sens repu, plein de chaleur, léger, le chapitre est clos.

vendredi, août 20, 2010

Snif Ouin Ouin.

 Cela fait tellement de bien de juste cracher à la gueule de quelqu'un comme lui l'a fait continuellement pendant des mois, sans recule ni remise en question, balancer la vérité crue et mesquine. Globalement, à part de petites montés de rage envers fils de pute/Gargamel (pour ceux qui le connaisse vous noterez la ressemblance) qui se transforme vite en pitié, toute cette histoire me fait sourire, le pathétique de la situation, le pathétique de sa situation, tout ce qu'il touche se transforme en merde, c'est l'histoire de sa vie, il devrait en faire un documentaire pour France 3.

De mon coté la vie est redevenue comme avant, je passe mon été au lit, avec ou sans ce garçon formidable, qui me ressemble tellement que ça en est inquiétant, entre le Rosa Bonheur et le ciné en plein air, à regarder Rizzoli & Isles en streaming ou le ciel orageux, emmitouflé dans ma couette de meuf Habitat (je me sens dans une page déco de BIBA par moment). J'essaie de me balader dans Paris, sans raison, mais je ne suis plus du tout contemplatif, je pense à partir 6 mois en Inde, si je ne trouve pas de boulot intéressant dans les mois à venir, retourner aux sources, pour l'instant je laisse la vie redevenir douce.


jeudi, août 19, 2010

Furoncle.

 Je pourrais vous en dire un peu plus sur mon ancienne collocation, maintenant que tout ça est passé, et que face de bite ou "le grand moche ?", comme l'appellent les gens qui ne connaissent pas son prénom pour le décrire, est complètement sorti de ma vie. Je n'ai jamais vu un mec aussi crade, il y avait dans l'appart des traces de soupe à la tomate et de café partout sur les murs et le sol, des traces de merde dans les chiottes où il n'y avait même pas de siège, sa chambre ressemblait à un camp de lépreux accro au coca light, je pense que les vitres n'avaient pas été lavées depuis son arrivé, et globalement ça ne ressemblait à rien, comme lui. Ce mec est obsédé par les bloggeurs, c'est un de ces geeks sans vie qui phantasme celle des autres, ancien obèse sans charisme décrit comme "le plus mauvais coup" qu'ils n'ont jamais eu par ses ex, il passe son temps enfermé dans sa chambre à regarder Colombo et Faites Entrer L'Accusé, en soignant ses infections urinaires, ou étalant des crèmes La Prairie à 167€ le pot sur son visage huileux. J'étais obligé de faire brûler de l'encens tout les jours pour couvrir ses odeurs, même son chat passait son temps à pisser sur ses affaires, et son frère m'a dit lors de notre première rencontre qu'il devait être "le fils du facteur". Il était visiblement obsédé par moi (et le pote qui nous a présenté), après avoir passé 5ans à lire mon blog il a viré son ancien coloc comme une merde pour pouvoir habiter "avec NeimaD". Il crée des situations qui mènent aux conflits, pour ensuite jouer les victimes, un vrai psychotique. Avant de partir en Chine je me disais déjà qu'il fallait que je trouve un plan B, vivre avec quelqu'un d'aussi instable et négatif (et moche) est impossible. Je me suis vite rendu compte qu'il ne cherchait qu'à vampiriser les gens autour de lui, à répéter mots pour mots les arguments des autres, leurs expressions, leurs goûts, leurs musiques, rien ne vient de lui, il est totalement transparent et insipide, la personnalité d'un bout de gruyère. La seul chose qu'il ait pour lui est un grand appart qu'il gruge aux HLM de Paris, triste monde. Plus j'y pense et plus c'est exactement le profil type du gars dans les films d'horreur ou les séries policières, celui qui découpe les gens après avoir violé leur cadavre... Bon bah maintenant si on me retrouve découpé en petits morceaux vous saurez qui c'est.

samedi, juillet 31, 2010

Wasted Hours.

 Je me demande si je n'aurais pas besoin de me faire démarabouter, après le plus de boulot, l'appart, l'iPhone, voilà qu'un coup de surtension chez mon père a fait imploser ma télé et mon réveil/dock iPod, juste au moment où je réemménage dans mon studio du centre. La cuisine est installée, j'ai même trouvé le bon turquoise que je voulais pour les murs, le coin salle de bain aussi, idem pour le coin lit, j'ai même fait l'électricité. Je dois encore finir un bout de mur (ou laisser la brique apparente, je ne sais pas encore), choisir et poser mes carreaux de ciment dans le coin anciennement "cheminée", poser des étagères pour mes bouquins, et tout serra bon. J'ai perdu mon statut d'intermittent à la fin du mois, les temps vont commencer à être durs. J'écoute le nouveau Arcade Fire The Suburbs en trouvant des excuses pour ne pas sortir, j'ai l'impression de passer mon temps au Leroy Merlin à acheter des vis, je n'ai aucune envie de bronzer, j'ai besoin de dormir.

lundi, juillet 19, 2010

Empire of the Sun.


 J'ai passé 2 semaines seul, chez mon père, coupé du monde, à manger des sorbets aux fruits rouges et du comté, écouter Empire of the Sun, regarder la fin de la coupe du monde, la saison 8 de 24, la 3 de Gossip Girl, ou l'orage, me retrouver un peu seul, ça faisait un bail. Mes travaux sont presque finis, ça a pris plus de temps que prévu, ne pouvant squatter dans l'immense et superbe appart de meilleure amie qu'une fois tout les 15 jours, pour 1 semaine à chaque fois, mais je touche au but. Et bizarrement, j'aime assez ça, descendre des gravats, faire de l'enduis, poncer, monter des meubles de cuisine Ikéa, tout ça, j'aime surtout l'état dans lequel je suis en rentrant le soir, fourbu et content de moi, rien de tel que le travail physique, de quoi se plaignent les ouvriers franchement. Je pense pouvoir terminer pour la fin de la semaine, je passe à la peinture mardi, de toute façon je n'ai pas le choix, je n'ai nulle part où squatter après, je suis confiant. J'attends toujours mon nouvel iPhone, j'ai envie de bleu canard/turquoise, j'ai arrêté de télécharger à tout va, je regarde les épisodes de séries sur Hulu.com ou directement sur les sites des chaines américaines avec un VPN, j'ai revu Cherry Lips (mois d'août 2009) pour une folle nuit, globalement je suis plutôt heureux de mon mois de juillet.

mercredi, juillet 14, 2010

White Hearts.

 "I lower the sheets, revealing my hard-on, and she aims for levity and rolls her eyes. I can suddenly see my reflection in a mirror in the corner of the bedroom: an old-looking teenager."

Imperial Bedrooms - B.E.Ellis


lundi, juin 28, 2010

Imperial Bedrooms.

 Il ne faut jamais crier victoire trop rapidement, et ne surtout pas prendre pour argent comptant les propos d'un plombier, quand il vous dit "on aura finit ce soir" comprendre "d'ici 10 jours". J'ai acheté ma cuisine chez Ikea aussi, en acier inoxydable et chêne, je suis en train de me faire un joli petit cocon, où passer le reste de ma vie tranquille dans mon coin, mais pas trop loin d'un aéroport quand même, je me demande quand même si je ne devrais pas aller passer la crise dans un pays lointain, histoire d'éviter l'ambiance des 10 prochaines années, ça sent mauvais, je me tâte. J'ai fait la Gay Pride, comme l'an dernier, avec mes potes "de la télé", c'était bien cool, sauf quand un des deux se fait arrêter toutes les 3 secondes pour une photo ou un autographe, qui aurait pu penser qu'une fameuse série de France 3 pouvait être aussi populaire. Je tourne actuellement moi même dans un épisode de Vie Ma Vie d'ouvrier du bâtiment, je casse du conduit et descend des gravats, ça avance, ça avance, j'essaie d'éviter les heures chaudes de cette mini canicule. J'ai commencé à lire Imperial Bedrooms de B.E.Ellis, je mange des sorbets au citron et des cerises, j'écoute des vieux The Strokes, j'évite de penser à des destinations de voyage, et j'ai des petits jeunes dans la tête, l'été est bien là.

vendredi, juin 18, 2010

Don't Rain On My Paraaaaaaaaaaaaaaade !

 J'étais déjà à Hong Kong, depuis 2 jours, quand le volcan islandais Eyjafjallajökull est entré en éruption, je n'ai donc pas été touché directement par son nuage de cendre qui a bloqué le monde occidental pendant plusieurs semaines. J'ai trouvé cela d'une grande beauté, un peu comme le tsunami de 2004, ou Katrina, mais sans le tragique, sans les morts, excitant comme un film catastrophe, la terre qui reprend sa place, montre aux hommes qu'ils ne sont rien, une grande leçon d'humilité, nous montrer comment le monde tel qu'on le connaît, moderne et rapide, que l'on croit éternel dans notre arrogance, peut disparaître du jour au lendemain, et que l'on ne pourra rien y faire.

Je pense comme Les Inrocks, que Glee réveille la midinette en moi, et j'adore ça. Ma salle de bain est terminée, maintenant il me reste à casser mes conduits de cheminées pour pouvoir revenir m'installer dans mon studio, et monter la cuisine. Je ne sais pas si je suis content de revenir sur Paris, je n'ai pas grand chose à y faire, j'ai envie de repartir, l'Argentine, ou le Vietnam, mais je suis bientôt de nouveau anticapitaliste pauvre, il va falloir que j'entreprenne un plan de rigueur (ça tombe bien c'est à la mode). Je regarde la coupe du monde de foot, et le dernier Big Brother anglais (ça me redonne envie de vivre là bas, râahh l'accent anglais), en mangeant plein de légumes et de tartelettes au citron, je m'en fais une cure chez mon père. Je ne fais pas grand chose de plus que quand j'habitais dans le 13ème, sauf qu'ici c'est plus grand et plus agréable, le sentiment d'être en banlieue est le même (sauf qu'ici j'y suis), c'est aussi relou pour garder une vie sexuelle/sociable, mais je n'ai pas a subir face de fion, je devrais peut-être penser à venir vivre ici... hahaha.

mardi, juin 08, 2010

"Did you know that dolphins are just gay sharks ?"

 J'ai toujours trouvé étrange, que les gens me demandent, en premier, quand je rentre d'un voyage, si j'ai fait des rencontres intéressantes, ça me surprend à chaque fois, et je ne sais trop quoi répondre. C'est un peu, pour moi, comme si on me demandait, quand je reviens d'une expo, ou du cinéma, si j'ai fait de belles rencontres. Ce que j'aime dans un voyage c'est l'observation, être en dehors de l'action pour mieux la voir, sans la changer, l'interaction trouble la réalité, empêche la vision d'ensemble, la vision extérieure, mais tout en étant suffisamment proche pour en voir les détails, qui constituent le tout. Et puis j'aime voir ce qu'une civilisation a fait de mieux, ses plus grandes réalisations, son art, son architecture, comment elle décide de se présenter, regarder sa banalité, la façon de vivre de ses contemporains, pas individuellement, mais dans un ensemble, que j'interprète intuitivement, en comparaison de ce que j'ai vu ailleurs, de ce que je lis, voit dans des films, dans des expos, interpréter ce monde à travers qui je suis, ce que je ressens, de façon pleinement subjective, une revendication du moi à travers un tout. Non pas rencontrer un gars et boire des bières, aussi agréable que ce soit, ça je peux le faire à Paris.

J'aime regarder Arte le samedi nuit, de Métropolis, à Tracks, en passant par le truc philosophique de Raphaël Enthoven, j'aime les réflexions que ça provoque, traitées ou non à l'écran, comme l'évolution de la peinture, de la représentation fidèle du réel à son interprétation par l'artiste, les définitions d'art moderne, art contemporain, ou art conceptuel, l'intuition qui permet de penser le génie, la complexité du génome humain et la possibilité d'une "mémoire héréditaire", et si Jason de Dilemme sur W9 est vraiment mignon ou c'est juste parce que c'est un branleur que j'ai envie de le baiser.

Sinon je vends un lave-vaisselle, quelqu'un ?

vendredi, juin 04, 2010

Larmes de Tigre ou The Good Life.

 Je suis bien rentré de Chine, et j'ai déménagé dans la foulée, comme j'étais venu, j'ai fui. Pendant que j'étais en Chine mon malade mental de coloc m'a envoyé un e.mail me signalant que je ne pouvais revenir chez moi que pour prendre mes affaires, qu'il me foutait à la rue, en refusant de me donner une raison. Ce sont des choses qui arrivent, une coloc qui se passe moyennement, et décider de ne pas continuer, si j'avais reçu un "bon ça ne marche pas, il faut qu'on arrête", comme un adulte, ça m'aurait semblé normal, c'était loin d'être un bonheur de vivre avec monsieur nuage noir/Pruneau pourri, mais non, il l'a fait avec toute la mesquinerie du mec qui aime ça, qui jouit de faire chier, avec le ton condéscendant qu'il utilise continuellement et qu'il prend pour "faire l'adulte", et une ambition non masquée de foutre en l'air le reste de mon voyage. Heureusement, je ne me laisse pas bouffer comme cela, j'ai pris cela pour ce que c'était, et décidé de régler les problèmes en temps voulu. J'ai slalomé entre les e.mails de menace de jeter mes affaires avant mon retour, et son agacement devant mon refus d'avoir un ulcère (comme il en avait donné un à son mec l'an dernier avec le même genre de jeux), je dois dire que ça aide aussi, à mettre en perspective, quand tu es dans la Cité Interdite ou sur la Grande Muraille. C'est rigolo de voir un mec créer des situations et un climat détestable, pour ensuite jouer les victimes de ses propres manipulations. J'avais fini par l'éviter dans la maison, pour ne plus subir sa négativité, essayer de ne pas voir ce qu'il y avait devant moi, un enfant mal aimé devenu un gars profondement mauvais, frustré et envieux de tout le monde. Je suis content de passer à autre chose, ne plus utiliser mon énergie à donner à une maison dégoutante et sans personnalitée un minimum de vie. En fermant la porte derière moi, j'ai remarqué, avec une pointe de satisfaction, que l'endroit avait retrouvé sa pathétique ressemblance avec un foyer pour jeunes de banlieue.

Je profite du printemps entre Paris centre, et le jardin de mon père, je mange des kiwis, ou des Larmes de Tigre chez Mme Shawn, je fais l'amour l'après midi, lis The Good Life de Jay McInerney, ou du Salinger en VO, en buvant de la Volvic Fraise, j'ai trouvé un plombier, cassé ma cheminée, tout se goupille bien, maintenant, je trouverais bien un boulot.


lundi, mai 10, 2010

Beijing 2010.



lundi, mai 03, 2010

dimanche, avril 25, 2010

Monkey Watching The Sea.

mardi, avril 13, 2010

中国 ! ou Paper Tiger.



 C'est parti ! (cliquez sur l'image)

jeudi, avril 08, 2010

Autiste.

 J'ai réalisé dernièrement que je ne parlais à personne de ma vie privée, que je ne racontais pas mes histoires de coeur, ni même de cul, et pas vraiment le reste non plus, même pas à mes amis les plus proches, comme font les gens normaux qu'on voit à la télé, c'est étrange, je me demande si ça me manque, si ça se voit, si on me trouve bizarre, j'essaye un peu de temps en temps, ça sonne comme faux, je suis trop secret, ça va me ronger un de ces jours, mais j'en dis trop aussi, plus je suis jovial extérieurement, plus je me renferme finalement, et cette incapacité à partager me donne l'impression d'être un peu seul, parfois.

J'ai acheté pleins de chemises à carreaux, je suis un vrai pédé maintenant, et je me régale avec l'intégral des Miyazaki sur Arte.


En bonus, la fin du monde:


Patrick Jean - Pixels

samedi, avril 03, 2010

Happy Easter.


 

jeudi, avril 01, 2010

Frontiste de Gauche.

 J'ai des poils blancs dans la moustache et les sourcils.

C'est agaçant cet anti-journalistes des politiques, c'est de pire en pire, ils en viennent à être méprisant au point de les insulter, mais c'est quoi "les journalistes", quand on sait que ça va du blaireau qui bosse pour voici.fr au rédacteur en chef du New York Times, c'est pas très éloigné du racisme. Ca me choque moyennement venant de Bayrou, des ténors de l'UMP, ou de LePen, ça fait partie du populisme de base moi je suis proche du peuple, mais d'un gars de gauche ça fait un peu chier, même si c'est un blaireau misogyne comme Mélenchon, il prend bien la direction d'un George Frêche celui là. Après je suis d'accord que le sujet des maisons closes est utilisé comme diversion par le gouvernement, mais de là à dire qu'on s'en fout du sort des putes, c'est minable. Il aurait aussi dit que c'était un sujet de petit bourgeois frustré si le parisien avait parlé du mariage homosexuel en couverture ? Un homme politique est là pour parler et se sentir concerné par plus de sujet que juste "le chômage c'est pas bien et il faut aider les pauvres".



lundi, mars 29, 2010

Xuan.

 Je suis allé faire mon visa, près des Champs Élysées, au consulat de Chine, ce matin. J'ai passé une journée de banlieusard de base, les Champs, petit tour à la FNAC, puis Shopping entre Rivoli et les Halles, si le Shop existait encore j'y serais surement passé, mais à la place je me suis fait un Quick dans mon ancien appart, j'en ai profité pour le vider de toutes les merdes qui y restaient. J'ai bien aimé la saison 1 de The Vampires Diaries, finalement, malgré les 5 premiers épisodes d'une niaiserie infinie, genre Twilight sans le budget. Je passe mes nuits à regarder les séries que j'ai téléchargé sans trop savoir pourquoi (je suis accro au P2P), histoire de vider mon disque dur. Et bizarrement, au fur et à mesure que la nuit avance, les épisodes deviennent de mieux en mieux, ainsi j'ai pu apprécié la saison 2 de Being Erica, la 7 de Nip/Tuck, les 1 et 2 de The Mentalist, la 2 de Fringe, ou la fin de Drop Dead Diva. J'ai tellement de temps de cerveau disponible que j'ai même commencé le livre Hero de Perry Moore filer par Pheel. En fait j'ai eu du mal à me remettre d'une grosse cuite prise en début de semaine, avec mes amis de la télé, une qui m'a mené de Chez Alphonse au Baron, où j'ai tenu la jambe à Mélanie Laurent qui a été bien urbaine, au fils Bedos qui avait l'air moins content, et à Beigbeder avec qui j'ai bien trinqué (remarque je buvais sa bouteille alors fallait bien faire un effort), plein de gens m'ont offert des verres, j'ai même passé un bout de soirée à discuter avec la nana des vestiaires. Vers 6h, j'ai décidé de rentrer à pied, du Pont de L'Alma à la BNF (...), j'étais vraiment bourré quoi, je me suis même fait sucer un peu sur les quais en passant vers Orsay, avant que mon casque d'iPhone ne rende l'âme sur Beyoncé (ça fait du bien bourré "don't want to play the broken-hearted giirllll !!). J'ai cru mourir pendant 24h, puis j'avais juste mal au coeur le reste de la semaine, être vieux c'est pas marrant. Je me dis toujours que je devrais moins boire en soirée, mais une fois dans le feu de l'action je n'arrête plus. Je ne bois pas le reste du temps, ou alors rarement, mais quand c'est la cas je me mets une race bien sévère, comme Snooki dans Jersey Shore. Depuis je me laisse pousser une moustache, et j'ai appris que mon chat était mort.

Il pleut là, j'ai envie de partir, vite, même si le temps se réchauffe, partir voir ailleurs, voir le loin, le qu'on voit à la télé, me faire une autres collections de souvenirs, des biens, des chiants, des cochons, juste changer de paysage(s), voir du grand ciel, croiser des gens qui n'ont jamais entendu parler de mayonnaise, acheter des conneries avec Mao dessus, manger des trucs bizarres, et mal dormir dans des trains.

lundi, mars 22, 2010

Ahiru-guchi.

 J'ai réalisé, en regardant New Moon, complètement illégalement, que j'avais peint ma chambre de la même couleur que celle de Bella... Il serait sérieusement temps de rendre l'Alsace à l'Allemagne, she obviously doesn't belong. Obama a finit par faire entrer les USA dans le XXeme siècle, c'est pas trop tôt, c'était un peu la honte pour la première puissance mondiale de ne pas avoir de couverture universelle d'assurance-maladie. Je mange des abricots secs pour rester jeune. Et c'est le printemps, alors j'ai redécoré ma chambre:


{ Radio Grosse Baltringue : Wild Beasts - We Still Got The Taste Dancin' On Our Tongues < Dead Man's Bones - Pa Pa Power < MGMT - Congratulation < OK Go - Skyscrapers < Casiokids - Grønt Lys i Alle Ledd < Micky Green - T.L < Chad VanGaalen - Willow Tree < The xx - Infinity < Clap Your Hands Say Yeah - Yankee Go Home }

vendredi, mars 19, 2010

Pa Pa Power.

 Non non, j'ai pas de morpion, je me touche juste la bite, c'est mon doudou ! Vive les jeunes. J'ai la maturité émotionnelle d'un gars de 13ans, s'en est dramatique. Et craquer pour des gamins de 22 ans ne me ferra pas aller loin, je m'en rends bien compte, mais on ne choisit pas trop. J'ai envie de construire des choses, pour cela il faudrait que ma vie ne soit pas en chantier comme ça, que j'arrive à poser des bases, suffisamment stables, pour soutenir mes ambitions.



Le printemps arrive, j'ai pris ma première camomille de l'année sur ma terrasse, et les oiseaux chantent le matin.

mardi, mars 09, 2010

The Fun Powder Plot, ou Miaou.

 Les garçons sont beaux, l'envie est au printemps, aux siestes d'inspiration BelAmi, aux bêtes sauvages, et aux senteurs mandarinées, c'est doux, j'ai envie de ne rien penser, il fait encore trop froid pour sortir de la maison, je descends les escaliers, je mange des yaourts à la vanille, on a changé de coloc, le petit australien était trop bruyant. Tremblements de terre à Haïti et au Chili, inondation au Brésil, glissements de terrains en Italie, tempête en Europe, Lady Gaga, cette année 2010 commence étrangement, j'ai envie de construire une cabane avec des draps autour de mon lit, transformer la cuisine en grande boite en carton, et couvrir le plafond du salon de boules chinoise en papier de taille différente, pour l'illuminer, que tout soit plus joli, amener de la fantaisie, changer les formes pour influencer le fond, le soleil est là, la jouissance aussi, j'ai envie que la maison devienne une grande maison de poupée, un décors, pour y jouer à la vie. Il faut que je fasse mon visa pour la Chine, mais pour l'instant, je reste dans du coton.


dimanche, février 28, 2010

When Under Ether.

 C'est marrant comme un garçon peut rendre tout plus léger, j'oublie à chaque fois, même pour une nuit, il y a des garçons spéciaux comme ça, qui font tout oublier, tu te souviens de leur peau douce, de leurs yeux plissés quand ils te sucent, de leur sourire, de leur cravate Hermès réversible 4 couleurs très belle offerte par leur mère, et de leur petite moustache. J'écoute Casiokids Topp Stemning På Lokal Bar sous la douche. J'écoute Ok Go Of The Blue Color Of The Sky, qui se prennent pour Prince, dans le métro. J'écoute PJ Harvey White Chalk au cœur de la nuit. Je n'ai pas envie de lire, de regarder les JO, ou Lost. Je pense à la Chine, et à mes vieux jours. Il faut que je repeigne le plafond.


mardi, février 16, 2010

Burqamembert.

 Je regarde les JO de Vancouver en mangeant de la moussaka, je ne fais pas grand chose de plus en ce moment, j'aime bien les JO d'hivers, ça me détend. J'organise des bouffes chez moi, comme ça je n'ai pas à sortir. J'ai vraiment eu de la peine à l'annonce du suicide d'Alexander McQueen, j'aimais vraiment beaucoup ce designer qui a modelé ma perception de la mode quand j'étais ado, c'était vraiment un artiste, repose en paix. J'ai adoré la série de vidéos du site VBS.TV sur la Corée du Nord, c'est étrange de voir en image ce que j'ai lu en BD dans Pyongyang de Guy Delisle, j'ai bien envie d'aller y faire un tour, même si ça me terrorise. Dans les bouquins que j'ai commandé sur Amazon j'adore Information is Beautiful, ce bouquin est vraiment sublime. J'ai aussi reçu les 2 Visual Aid qui sont très beaux, mais vraiment de format trop petit. Très bien aussi 100 Contemporary Artists de Taschen, complet et vraiment pas chère (dans les 20€), de même pour Chinese Propaganda Posters du même éditeur. Pour les 2 ans du fils de meilleure amie je lui ai pris La Maison Hantée, que j'adorais quand j'étais petit, et Alphabeasties, pour apprendre l'alphabet en même temps que le bon gout. J'ai refais mon blog pour la Chine, j'espère que j'aurai envie de l'utiliser, et j'en ai fait un petit pour l'Australie, pas bien intéressant. Le titre vient d'une collection de dessins plutôt drôles publiée sur Rue89.

Pendant ce temps là, en 2010, en France, des gens se font tabasser par la police sans raison, merci sarkozy de nous faire vivre dans un pays comme ça.

Bon bah, je vais aller me coucher maintenant.

mardi, février 09, 2010

All Over Your Face.


Cazwell - All Over Your Face


lundi, février 08, 2010

Lip sync for your life !

 J'ai recommencé à baiser, un gars né en 92 (...) et mes insomnies sont revenues le soir même, étrange. Du coup j'en ai profité pour regarder la saison 1 de RuPaul's Drag Race, sorte de mélange entre Project Runway et America's Next Top Model, avec des Drag Queens, RuPaul est encore plus fierce que Tyra, c'est absolument fabuleux. Je suis aussi devenu fan des Déménageurs de l'Extrême, qui est diffusé tous les soir sur Direct 8 je crois. J'ai encore commandé plein de bouquins, il faut vraiment que j'arrête d'utiliser ma carte bleue sur Amazon.co.uk la nuit. Christine Boutin a de la chiure pour matière grise, elle a réussi à sortir, à propos du refus de diffusion dans les écoles du film de sensibilisation à l'homosexualité Le Baiser de La Lune, sur son Facebook : "Je me réjouis car ce film n’est pas un film de lutte contre les discriminations, mais un film idéologique. Dans ce film, on vient en effet dire à des enfants de 8 à 10 ans que l’amour entre un homme et une femme c’est ringard, et que la jeunesse, donc l’avenir, c’est l’amour entre des personnes de même... sexe !" Elle est vraiment pas nette, quand je pense que des gens comme elle et Christian Vanneste s'opposent à l'homosexualité "parce qu'elle n'est pas dans la logique de la procréation", mais ils ont vu leur gueules ? Elles sont dans la logique de la procréation peut-être ?

En bonus le clip rigolo du rappeur gay américain Cazwell:



mercredi, février 03, 2010

Dancing On Our Tongues.

 Joanna Newsom on dirait du Rocky Horror Picture Show version après guerre du Vietnam chanté par les putes de Saïgon, c'est nasillard à mort, un peu comme Cocorosie ou Emilie Simon, j'ai cru que c'était une blague au début, du Tori Amos sous hélium avec un pince nez (bon j'ai entendu qu'une chanson: Have One On Me mais quand même). C'est marrant parce que j'adore les voix nasillardes-ish chez les hommes, comme Clap Your Hands Say Yeah ou Cold War Kids, dont les deuxièmes albums sont pas si mal finalement, faut juste passer la première chanson, qui fait mal aux oreilles, j'écoute en boucle les Wild Beasts en ce moment, j'adore aussi Dead Man's Bones, Loney Dear, et le nouveau Massive Attack, Fanfarlo c'est sympa mais pas très original, idem avec Fever Ray ou The Dodos, le dernier The Knife Tomorrow, in a Year est simplement inécoutable, et putain il pensait à quoi Sufjan Stevens en faisant The BQE ?

En cadeau un clip ridicule avec mes nouveaux puppies, les jumeaux irlandais du X Factor 2009, John & Edward, qui ne savent pas chanter, ni dire quelque chose d'intelligent, mais c'est justement ce que j'aime je crois...


samedi, janvier 30, 2010

Chine 2010.

 Je pense que vous êtes habitué maintenant, quand je dis "j'hésite à acheter un billet d'avion" sur ce blog, j'en prends un dans les 24h qui suivent. Me voilà donc sur le point d'aller en Chine, enfin dans 2 mois et demi, j'ai le temps de voir venir. J'ai pourtant déjà fait un blog, très basique, au cas ou, mais j'ai cru comprendre que le site blogger.com était bloqué sur le territoire chinois, Facebook aussi, et surement les 3/4 des sites que je fréquente. Je pars donc 1 mois, de Hong Kong à Beijing, en passant par Shanghai et Xi'an, les principaux sites touristiques, juste ce dont j'ai envie. Maintenant il faut que j'obtienne un visa, et avec l'administration chinoise, on ne sait jamais...


mardi, janvier 26, 2010

This Is Our Lot.


 Je me suis décidé, j'ai peint un de mes murs en bleu/vert "Agave", un autre gris "Chambord", et la porte en noir. J'en ai profité pour me faire l'escalier, horriblement peint en blanc, qui trône au milieu du rez de chassé (ça ressemble à la cuisine d'Edina dans AbFab), en noir mate, c'est beaucoup mieux déjà, j'ai envie de tout repeindre. Je me suis aussi fait imprimer des photos de mes voyages, pour mettre sur mon mur de chambre, pour me souvenir de ce que j'aime le plus, ce qui me fait vraiment vibrer, l'avoir tout les matins devant les yeux, pour ne pas oublier, même un instant, ça me rend joyeux de les regarder, la vie c'est ça, collecter des souvenirs pour nos vieux jours, je m'y emploie. J'hésite à me résigner au fait que je ne bosserais surement pas dans les prochains mois, et donc à prendre un billet Paris-Beijing/Shanghai-Paris pour avril, j'en ai trouvé un à 434€, passer un mois en Chine, ou plus, c'est surtout la dessus que j'hésite, la durée du séjour, peut-être pousser jusque Hong-Kong, et pourquoi pas Hanoï, enfin bon, je m'emporte, comme toujours, un mois c'est bien déjà. J'ai bien aimé Grey Gardens, le téléfilm HBO avec Jessica Lange et Drew Barrymore, pour lequel cette dernière a eu le Golden Globe, j'ai bien envie de voir le documentaire du coup. Et pour rester sur HBO, j'ai hâte de voir ce que va donner leur nouvelle série, qui sort à l'automne, Boardwalk Empire, écrite par le gars derrière The Sopranos, réalisé par Martin Scorsese, avec Steve Buscemi et Michael Pitt, le pilote a couté 50 millions de dollars, ça se passe sous la prohibition dans les années 20, et ça à l'air absolument sublime, avec une affiche pareil j'ai du mal à croire que ça puisse être décevant. Je suis devenu moine, j'ai trouvé la lumière divine je n'ai plus aucune envie sexuelle, je suis bien à dormir tout le temps et à ne me nourrir que de Gerblé aux raisins, c'est probablement comme ça que je finirais ma vie.



{ Radio dans mon lit : Charlotte Gainsbourg - Le Chat Du Café Des Artistes < Massive Attack - Saturday Comes Slow feat. Damon Albarn < Wild Beasts - This Is Our Lot < The xx - Islands < Dead Man's Bones - In The Room Where You Sleep < Karen O and the Kids - Igloo < Loney Dear - Summers < The Bird and The Bee - Fucking Boyfriend < Glee - Rehab (Amy Whinehouse) < Blakroc - Coochie feat. Ludacris & Ol' Dirty Bastard }

mercredi, janvier 20, 2010

Empty Nest.

 Je me suis rendu compte que tout les ans je manque les soldes, je passe mon mois de janvier à dormir la journée, et regarder des séries télé la nuit, tout les ans c'est la même, je n'arrive pas à reprendre un rythme, j'esquive le froid et le gris. J'ai monté la télé dans ma chambre, il fait trop froid pour rester dans le salon d'hiver, même si de temps en temps je me pause dans le salon du rez de chaussé, et je regarde la neige tomber à travers la baie vitrée, la musique fort, un thé dans la main, ma couverture tibétaine sur les genoux, le Courrier International pas loin, et le chat à coté, je suis heureux d'avoir déménagé, même si du coup j'ai moins besoin de sortir de chez moi. Je me réveille dans le coaltar en fin d'après midi, j'aime me sentir groggy, je me mets de la musique, comme Loney Dear Dear John, ou Wild Beasts Two Dancers, je regarde les murs blancs de ma chambre en imaginant de quelles couleurs les peindre, je fuis les images d'Haïti, je n'ai pas envie d'y penser, ça ne changera pas grand chose. J'ai envie de mettre de la laine sur les murs, ou du coton, transformer ma chambre en cocon, que ça ressemble aux plafonniers du chez Mme Shawn, doux et organique.


jeudi, janvier 07, 2010

We Were Once A Fairytale.


We Were Once A Fairytale - Spike Jonze feat. Kanye West (2009)

mercredi, janvier 06, 2010

Paradise Circus ou Ink.


 Je cherche désespérément des Ear Warmers comme ceux là, mais pour le moment je fais chou blanc, si vous savez où en trouver... (Muji n'en a plus) J'en ai commandé des moins beaux sur eBay en attendant. J'ai récupéré le matelas que mes parents m'avaient acheté juste avant que je ne déménage de chez eux, qui n'a jamais servi, et qui est très confortable, c'est un bonheur. J'ai récupéré ma carte bleue, c'est cool, je me sens moins nu, surtout qu'il fait bien froid (hahaha), même dans la maison, j'aurai vu la neige au moins.

{ Dans la radio un extrait du nouveau Massive Attack, Heligoland, qui sortira début février : Paradise Circus feat. Hope Sandoval }

samedi, janvier 02, 2010

2010, l'année du pénis.

 Le 30 décembre j'ai couché avec un garçon farouche au corps étonnamment ferme et doux, pendant des heures, dans pas mal de positions, mais c'est quand il était assis sur moi que j'ai préféré, très masculin dans son déhanchement, discret et haletant à la fois, et un ventre tout plat, comme j'aime. Le lendemain, ailleurs, il m'a dit qu'en tout les cas il était fan de moi maintenant. J'aime tellement les premières fois. Je n'y croyais pas jusqu'au dernier moment, mais finalement j'ai passé un chouette nouvel an, à boire du Taittinger, entouré de papiers peints Castelbajac improbables, en parlant Cambodge et cover boys. J'étais de très bonne humeur pour ce jour du premier du coup, j'ai passé la journée à discuter avec Pheel, de tout et de rien, des 10 dernières années, de celle qui arrive, en écoutant The XX, buvant du thé, et en mangeant de la tarte aux pommes. On a fini devant Where The Wild Things Are de Spike Jonze que j'ai beaucoup aimé, il est beaucoup plus sombre que ce que j'avais imaginé, mais il m'a rendu tout warm & fuzzy inside, pas vraiment pour les enfants, ou alors de grands enfants déprimés, c'était parfait, donc. En général c'est une année sur deux, mais j'ai bien aimé les 2 dernières, j'espère que je ferais de beaux voyages cette année encore, et que même si des fois je me sens seul ça ne dure pas suffisamment longtemps pour me rendre triste, c'est ma résolution de l'année, continuer à faire ce que j'aime, et fuir le reste, sans culpabiliser, parce qu'être heureux ça se décide.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome