lundi, novembre 12, 2018

Valparaíso.


 La route de Mendoza à la frontière chilienne est sublime, et la descente ensuite du côté chilien impressionnante, par contre, après ces 27 virages abrupts, j’ai trouvé le paysage moins beau, des vignes et des petits collines mornes, par contre Valparaiso c’est autre chose (1050$AR/26€ - 8h avec vue panoramique).


Les cerros sont couvertes de maisons et d’immeuble colorés, un peu comme pour les favélas de Rio, mais en un peu plus organisé, il ne reste pas un espace vide, par moment on se demande comment elles font pour tenir, il y a plein de street art varié, de touristes en train de le prendre en photo, c’est assez délabré, des panneaux "à vendre" partout, et il y a pas mal de clodos, mais c’est une très chouette ville où se balader, jusqu’au moment où des gens te regardent bizarrement et te disent qu’il vaut mieux faire demi tour parce qu’on va t’égorger pour ton appareil photo dans ce quartier.


Je suis arrivé un samedi en fin d’après-midi, avec 3€ en pesos chiliens en poche, et bien sûr toutes les casas de cambio étaient fermées pour le week end, j’ai pu payer par carte pratiquement partout, sinon je n’ai juste rien acheté, et même comme ça j’ai dépassé mon budget. J’ai baisé avec un petit vénézuélien très mignon de 22 ans aussi. J’aurai pu rester un peu plus longtemps, j’ai vraiment bien aimé l’ambiance de cette ville portuaire, 2 nuits en AirBnB (14€60/nuit en chambre privée, en haut du Cerro Alegre, juste à côté du coin touristique, avec une super vue sur la ville), mais j’ai mon avion pour Punta Arenas dans la nuit du 14 au 15 novembre de Santiago.


Et vite fait, Mendoza était sympa, plein d’arbres et de terrasses, mais les villes en Argentine me font définitivement chier, je n’ai pris aucune photo d’ailleurs, je crois aussi que je suis passé à côté, comme pour Cafayate, du bus en partant où en arrivant je vois ces jolies vignes avec les montagnes en fonds, mais ça ne me fait pas tripper, on a trop de vignes chez nous pour que je trouve cela intéressant. Et il a plein de petits mecs mignons partout, y compris sur Grindr, mais sans endroits où baiser, donc éviter de faire comme moi, j’ai mal compris l’annonce de mon AirBnB, et je me suis retrouvé dans une chambre privée, mais en plein milieu d’un appartement familial (13€/nuit, dans le centre).

jeudi, novembre 08, 2018

Quebrada de Las Conchas.


 À Salta le printemps était bien plus installé que lors de mon précédent passage, les parcs étaient verts et les arbres couverts de fleurs violettes, je suis resté 2 nuits avant d’attaquer mon périple vers le Sud, premier stop: le village de Cachi (260$AR/6€ - 3h). La route pour y arriver est jolie, mais pas transcendante, je commence à me blaser un peu, le village est mignon, surtout sa plaza centrale, on pourrait être en Andalousie, mon dortoir était confortable (9€ - Viracocha), un endroit probablement plus agréable à deux, pour l’atmosphère, mais où il n’y a pas grand chose à visiter, y passer 2 nuits était peut être beaucoup. Ça fait toujours plaisir quand à 3 jours de tes 40 ans, trois françaises de 24-26, avec qui tu dînes (et qui partagent 2 bouteilles de vin chilien achetées plus au Sud), t’en donnent "max 28" quand tu leur dis (avant le vin). J’ai aussi regardé le deuxième épisode d’une série depuis mon départ, le S02E02 de The Sinner, et c’est toujours aussi haletant.


J’ai continué avec le village de Cafayate (bus Ale Hnos les dimanches, lundis et mercredis pour Angastaco - 205$AR/3h, à 12h20 mais qui part à 12h... Et ensuite un autre bus local Flechabus - 154$AR/2h30, à 17h ces mêmes jours) qui est aussi dans les tours organisés de la région. Les paysages autour d’Angastaco sont bluffants, il pleut un peu quand j’arrive à Cafayate, et ça va rester comme ça le lendemain, c’est plus grand que ce que je pensais, je me prends une chambre privée plutôt qu’un dortoir (500$AR/12€ Casa Arbol), parce que, et je suis à court d’argent liquide, bien sûr c’est le “jour des banquiers” et les endroits où changer de l’argent n’ont plus de pesos, j’ai fini par le faire au super marché San Carlos, 50€ à 40$AR. La ville ne m’a pas charmé, par contre j’ai fait un tour organisé, mon premier depuis le début de ce voyage, 550$AR/12€50, pour aller voir la Quebrada de las Conchas, et c’était sublime, c’est juste dommage que les nuages se soit invités, les paysages sont époustouflants, ça vaut vraiment le coup. J’ai mangé des empanadas super variés et délicieux à La Casa de las Empanadas, et des Agnolottis chez un gars adorable, dont le restaurant porte bien son nom: Como en Casa (c’est pas grandiose mais bien servit).


Puis direction Mendoza, par la ville de San Miguel de Tucumán, à 6 heures de Cafayate (390$AR/9€60), parce que pas le choix, enchaîné avec un premier bus de nuit de 13h/1055km (2805$AR/69€ !), avant la (encore plus) grande descente. J’ai changé mes plans, je vais descendre plus rapidement, j’ai acheté un vol pas chère du côté chilien, 3h21, de Santiago à Punta Arenas, 3000km, tout au Sud, pas trop loin de Ushuaïa, pour 54€ avec 1 baggage en soute (c’est moins chère que le bus Tucumán - Mendoza), pour me faire 3 semaines pleines en Terre de Feu/Patagonie, ce que j’ai vraiment envie de faire, zapper Bariloche, que les guides qualifient en commençant par “on se croirait en Suisse”, "capital du chocolat", en continuant par “c’est là que les lycéens de Buenos Aires viennent fêter la fin de l’année”, on verra une prochaine fois, et surtout les 20 heures de bus pour y arriver et les 20 heures pour aller à El Chalten après. J’ai eu du mal à le réserver sur le site de LATAM, où les prix sont moins chères sur la version espagnole, en anglais c’était 100€ de plus, ils essaient de faire des prix spéciaux pour les chiliens mais c’est illégale dans le droit de l’aviation d’après ce que j’ai compris, j’ai lu en ligne de le faire en mode anonyme sur Chrome, et effectivement, ça marche.


J’ai dépensé 1000€ pour ce premier mois de voyage, du 2 octobre au 2 novembre, ce qui donne 32€/jour, avec des pics au Brésil (35€/jour), en Bolivie (37€/jour, à cause du tour de 4 jours à 160€), et au Chili (31€/jour), en Argentine je suis à 23€/jour pour l’instant. Et je n’ai changé que 250€, tout au début, à Posada, à 44$AR/1€, avec la pharmacienne propriétaire de l’appart où je dormais, il me restait encore plus de 2500$AR/57€ (à ce taux) le 2 novembre. Le taux de change a baissé autour de 40-41$AR/1€. J’ai changé 50€ en arrivant en Bolivie (7,7Bs), et idem au Chili (765$CL), où j’ai aussi payé une fois la note par carte dans un resto avec mon couple de français et j’ai pris le liquide, genre 15€. Je suis dans les clous, je viens d’arriver à Mendoza, et je n’ai pas trop envie de blogger en ce moment.

vendredi, novembre 02, 2018

Valle de la Luna.


 Le post frontière est au pied d’un volcan actif, dans un coin complètement paumé, la route est vraiment belle, mais ce sont les même paysages que du côté bolivien, et là est le problème. En arrivant à San Pedro j’ai trouvé un lit en dortoir, chez des gens sympa (El Tren de Atacama), à 8000 Pesos Chiliens/10€, où j’ai dormi, plus ou moins bien, 3 nuits, je hais les dortoirs.


La ville est mignonne, et extrêmement touristique, de partout on voit le volcan Licancabur dominer, tout est beaucoup plus chère aussi, pour voir globalement la même chose que je viens de voir pendant 3 semaines, entre le Nord de l’Argentine et le sud de la Bolivie, et comme le week-end prolongé de la Toussaint arrivait (les gens sont encore religieux/famille ici), que tous les hôtels étaient pleins, et qu’il y avait du monde partout, je ne suis pas resté longtemps à San Pedro de Atacama, je suis arrivé au Chili le 29 à la mi-journée, et je suis ressorti le 1er vers 13h.


Mais j’ai quand même fait La Vallée de la Lune (3000$CL/4€), le site emblématique du coin, avec un couple de français sympa, rencontré dans le bus d’Uyuni, une hollandaise bavarde et un autre français sportif, en vélo (3000$CL les 6 heures, le tour coûtait 12000/15€), plus de 30 kilomètres dans la journée, sous un soleil de plomb, puis de nuit, ça a été un enfer, je me suis juré de ne plus jamais faire d’excursion à vélo, mais le paysage était fantastique, très "chocolat/caramel" j’ai envie dire, bien différent de ce que j’ai vu dans la région jusqu’ici. J’ai pris un bus deluxe Andesmar de 12 heures pour Salta (35000$CL/44€60) et après cette journée de vélo j’étais bien content d’avoir payé plus chère pour un siège/lit (5000$CL/6€ en plus), j’ai dormi une bonne partie de la route.


Au Chili il y a des prises à 3 branches alignées, un drapeau du pays sur pratiquement toutes les maisons, on peut payer par carte quasiment partout, il y a 10% à ajouter pour le service dans les resto, il n’y a que des bouteilles d’eau de 2 litres, et il y a une super boulangerie française à San Pedro (La Franchuteria). Je reviendrais quand j’aurai 60 ans, ou si leur monnaie s’effondre aussi, pour le moment le rapport qualité/prix n’y est pas, je suis de retour en Argentine.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari