mardi, janvier 22, 2019

Fyre Festival.

  Mahershala Ali est captivant dans ce début de True Detective saison 3, c'était très cool de retrouver l'atmosphère de la première saison, la réalisation est impeccable, l'intrigue solide, j'ai été happé dès les premières minutes, j'espère qu'ils vont me tenir jusqu'au bout. J'ai détesté le pilot de Sally4Ever, une nouvelle comédie anglaise de HBO, dont les critiques étaient dithyrambiques, j'ai eu envie de vomir tellement tout le monde était immonde déjà, encore un show où on est censé se foutre de la gueule de personnages pathétiques plutôt que rire de situations où dialogues bien écrit, définitivement pas pour moi. J'ai commencé Luther de la BBC aussi, avec Idris Elba, 8 ans après, parce que pourquoi pas. C'est pas mal, je me demande quand même si ça n'a pas un peu vieilli, la lumière, l'image est un peu moche, on dirait du TF1, même les interactions entre les personnages, ça se croit un peu plus edgy et intelligent que ça ne l'est, ce n'est pas toujours bien joué, même le rôle principal, ça fait un peu daté, mais c'est pas mal, j'ai hâte d'arriver aux épisodes plus récents, il y'a déjà une grosse amélioration de mise en image/jeu sur la saison 2. J'ai regardé les 2 reportages dédiés au fiasco du Fyre Festival (Netflix et Hulu), dans la même soirée, un condensé de la génération millennial, et ils sont étonnamment complémentaires au final. The First a été annulé par Hulu, ce n'était pas la série de l'année mais c'est dommage, j'ai l'impression de m'être investi dans cette première saison très lente, et que la récompense devait venir dans la suivante, après que tout ait été mis en place, une fois qu'ils sont dans l'espace, je ne vois pas Netflix ou Amazon (où elle aurait plus eue sa place dés le départ) la reprendre, et elle est bien trop chère à produire pour une petite chaine du cable comme SYFY, gâchis de mémoire cache cérébrale. C'est marrant, j'ai toujours cru que James Blake était ouvertement gay, peut-être parce qu'il fait de la musique de PD, mais il est en couple avec Tahani de The Good Place, good for him. J'avais bien aimé Spider man: Homecoming et Avengers 3: Infinity War, sans être fan, leurs suites arrivent prochainement, et je suis surtout excité par la tournée promo de Tom Holland, ses interviews sont tellement plus distrayantes que ses films #Puppy.

Je mange des cookies Granola et boit du Fanta, en écoutant Remind Me Tomorrow de Sharon Van Etten, Assume Form de James Blake, et la grêle toquer les carreaux, je me suis fait du poulet lait de coco/curry aussi, je regarde la saison 2 de The Deuce tranquillement, et les Gilets Jaunes défiler dans Paris. J'ai toujours l'impression que je ne baise plus, mais j'ai eu 5 gars différents depuis mon retour, il y a 1 mois, c'est une bonne moyenne finalement. J'ai attendu de voir si la télé que je voulais, la LG 49SK8500, allait encore baisser de prix pendant ces soldes, mais elle est restée comme en décembre, à 899€ ("-30%"), et finalement en magasin 49" m'a semblé un peu petit, j'aurai pris la 55", qui n'est qu'à 100€ de plus, si elle était chez Darty, mais une fois chez Boulanger - Opéra je n'ai plus eu envie de l'acheter, l'image était mal réglée, le vendeur m'a sorti plein de conneries qui contredisait ce que j'ai lu en ligne, que LG c'était de la merde, il a essayé de m'orienté sur un modèle Sony KD-55XF9005 plus chère en prétendant qu'il venait de sortir, alors que je sais qu'il date de Mars 2018, et j'ai envie d'éviter Android TV qui parait-il est à chier, je me suis complètement braqué, j'attendrai de rentrer des Antilles pour voir si je finis enfin par m'acheter une télé plus grande. En prévision de cet achat j'avais pris un abonnement à Netflix, poussé par mon père qui voulait essayer aussi, je partage le forfait 14€/4 écrans/4k à 3, avec mon père et sa copine, le choix de films récents n'est pas grandiose, mais pour les séries c'est quand même agréable de les avoir aussi facilement et en HD, ils dépensent tellement d'argent à perte pour leurs programmes que le rapport qualité/prix est là, ils mériteraient mon argent, on verra si on décide de rester abonné après ce 1er mois gratuit, tout seul je ne vais pas sortir 14€ par mois, 4€ c'est bien.

Pour le moment il neige, et je vais passer 2 semaines chez ma mère, je ne me suis pas baigné depuis Mai 2018, j'en rêve. Et ça serait cool si Marie Kondo pouvait venir organiser la France un petit peu.

mardi, janvier 15, 2019

Poodle Vs Peacock.


  J'adore la nouvelle télé-réalité musicale de la FOX, The Masked Singer, où des "célébrités" viennent chanter cachées derrière un masque, et c'est étrangement hypnotique, les costumes sont grandioses, c'est marrant, kawaï, queer, ridicule, il y a un coté monde parallèle/Black Mirror dans ce concept, je suis obsédé, c'est sans doute le furry qui sommeille en moi. Sex Education (Netflix) n'est pas génial, c'est une sorte de American Pie en Angleterre, très américanisé quand même, plutôt sympa au début mais qui se perd en chemin, 1 heure 30 aurait suffit à faire le tour de cet ado puceau à la mère envahissante qui donne des conseils sexuels à ses camarades, après 2 épisodes ils essaient de prendre un ton plus sérieux, qui ne fonctionne pas vraiment, et le tout devient plutôt agaçant, surtout les personnages qui ont du mal à sortir de leur cliché, malgré la très cool bande son de Ezra Furman, j'ai quand même tout regardé, ce n'est pas complètement désagréable, mais je ne la conseillerais pas spécialement, regardez plutôt The Fucking End of the World. J'ai regardé le second épisode de The Romanoffs (Amazon), et c'était une catastrophe aussi, peut-être même pire que le premier, aucune alchimie entre les acteurs, alors que je les aime bien dans d'autres shows, comme Kerry Bishé (Halt and Catch Fire) ou Corey Stoll (House of Cards), les personnages insipides, l'histoire un peu ridicule, même la mise en scène était assez moche, j'ai passé mon temps à rouler des yeux en attendant que ça se finisse. La saison 2 de Future Man (HuLu) est absolument hilarante, là où la plupart des comédies que j'aime me font sourires, ici j'ai souvent éclaté de rire, le seul problème est qu'elle se binge trop vite, il va falloir attendre 1 an pour la suite. J'ai hâte de voir les comédies Russian Doll de Amy Poehler pour Netflix, le 1er février, et Weird City de Jordan Peele pour YouTube, le 13, leur bandes annonces sont excellentes.

Et pour bien commencer l'année, un live magique d'Erykah Badu:

vendredi, janvier 11, 2019

Paris is Burning ou Gilets Jaunes.


  J'ai toujours mal à mon poignet gauche, depuis avant Noel, ça ressemble à des rhumatismes (#Vieux), du coup je mets un bandana dessus, ça le tient chaud et la douleur est moins forte comme ça. J'allais sortir l'autre jour quand j'ai réalisé qu'il était rouge, et je me suis dis que ce n'était pas la période pour parader dans la rue avec un "foulard rouge" au poignet, sauf si je voulais finir roué de coups par des gilets jaunes, on se croirait dans un film de gangs à Los Angeles dans les années 90 #MenaceIISociety

Je ne sais pas trop quoi penser de ce mouvement, j'ai de base de la sympathie pour les gens qui se battent pour avoir une meilleure vie, je trouve aussi intéressant d'amener le "combat" dans les quartiers les plus chics, que le désespoir s'affiche sur les Champs Elysées, mais certains agissent comme si Macron était Ben Ali ou Maduro, comme si il s'accrochait au pouvoir depuis des décennies sans alternative démocratique, ce gouvernement, dont je n'aime pas la politique libérale, et ce président, qui sort de jolies phrases non suivi d'action (notamment sur l'écologie et le sociale), qui dirige la France comme une entreprise, avec un mépris de classe puant, est élu légitimement, et n'est là que depuis 2 ans. Alors oui, le capitalisme libéral est mourant, il est nécéssaire de trouver des alternatives, mais la voix démocratique est la seule solution vivable, pour éviter de tomber dans l'anarchie destructrice, qui emportera nos libertés avec le "vieux monde". Ce mouvement a créé un pond entre les populismes de l'extrême droite et de l'extrême gauche, et je ne vois rien de plus dangereux, la façon dont ce gouvernement, et la classe politique en général, va gérer cette colère est le dernier rempart à l'arrivé au pouvoir du FN, essayer de monter les français les un contre les autres, avec du tout répressif, restreindre encore un peu plus le droit de manifester, au lieu d'être inventif et de trouver de réelles solutions concrètes, au delà de l'aumône, n'est pas le bon chemin. Il y a eu plusieurs mises en garde ces dernières années, ce mouvement est la continuité de ceux des Indignés ou Nuit Debout, en plus désespéré et général, qui n'ont pas été pris au sérieux, ce qui se passe aujourd'hui est clairement la faute des gouvernements successifs, mais ce n'est pas une raison pour essayer de détruire le socle démocratique sur lequel repose notre société de droit. Nous ne sommes pas en dictature, il n'y a pas de tyran à renverser, il faut construire à partir de là où on en est dans notre histoire, en faisant évoluer le système, pas en y mettant le feu. Il suffit de sortir un peu de France, et d'occident, pour voir à quel point on est gâté ici, je ne dis pas qu'il ne faut pas exiger mieux, et surtout plus juste, mais il faut garder la tête sur les épaules, il n'y a aucune excuse pour tabasser les gens.

jeudi, janvier 10, 2019

Sorry for Your Loss.

 En règle général je fais mes tops TV en juillet, mais il y a tellement de nouveautés pas mal cette année que je vais faire un petit bilan des 6 premiers mois de cette saison télé 2018-19.

Je vais commencer par Sharp Objects (Mini-série HBO), chef d'oeuvre de Jean-Marc Vallée, de la réalisation, à la musique, aux actrices, tout y est grandiose. Kidding (ShowTime) est d'une grande poésie, l'univers de Michel Gondry est juste magique, et Jim Carey y est brillant. Pose (FX) est fascinant par son sujet (le milieu ballroom gay/trans latino/noir des années 80 à NYC), révolutionnaire dans son casting, le tout réalisé avec délicatesse et grandeur, une oeuvre pas toujours parfaite mais importante. Maniac (Mini-série Netflix) est pleine de défauts (Jonah Hill en tête) mais m'a quand même charmé, par son inventivité, son univers, et l'interprétation impeccable d'Emma Stone. Bodyguard de la BBC/Netflix est un drama au suspense haletant, avec le retour de Richard Madden (Robb Stark), très bon ici en garde du corps traumatisé par la guerre, on est entre Jason Bourne et 24. Heathers (Paramount Network) m'a fait pensé à du Gregg Araki moins inspiré, mais la réalisation et l'ambiance sont plutôt cool, c'est un bon teen drama décalé. The Haunting of Hill House (Netflix) est efficace, mais j'ai trouvé les épisodes un peu long, les rebondissements attendus, et les acteurs pas toujours au niveau (exception faite pour Victoria Pedretti qui est captivante). Dans Homecoming (Amazon) la tension artificiellement mise en scène avec brio par Sam Esmail n'est pas soutenu par une intrigue suffisamment solide, ce qui rend l'ensemble un peu bancale, elle mérite quand même qu'on y jette un oeil. You (LifeTime/Netflix) jongle habillement entre la légèreté d'une comédie-romantique bon sentiment et l'angoisse d'un thriller/stalker-movie, une bonne surprise sans prétention. The First (Amazon) est un drama métaphysique très lent, un peu dérivatif, et un chouïa prétentieux par moment, mais j'ai aimé suivre cette histoire. The Chilling Adventures of Sabrina (Netflix) est un teen drama fantastique sympa, distrayant, original dans sa présentation du satanisme, plein de défauts mais dont j'ai envie de voir la suite. Forever (Amazon) est une petite comédie étrange, bien filmée, très lente et poétique, enfin un rôle à la auteur pour Maya Rudolph, mais elle reste un peu anecdotique.

Mentions Honorables: Sorry for Your Loss (Facebook Watch) drama sur le deuil, n'est pas révolutionnaire, mais vaut le coup ne serait-ce que pour la performance d'Elizabeth Olsen. Castle Rock (Hulu) respecte bien l'atmosphère des romans de Stephen King, et est plutôt réussit. J'ai commencé Lodge 49 (AMC) avec plaisir, mais elle n'était peut-être pas assez marquante ou originale, et les épisodes trop long, pour que j'y revienne, au milieu de toute l'offre disponible. A fuir: Jack Ryan (Amazon) et Dietland (AMC).

J'ai regardé le premier épisodes de The Romanoffs (Amazon), qui dure 1h25, un mélange de Intouchable et d'une rom-com inclusive maladroite, et ça ne m'a vraiment pas inspiré pour continuer. Idem pour la mini-série Escape at Dannemora (ShowTime), j'ai trouvé ça trop lent, Patricia Arquette y est impressionnante, mais je ne suis pas sûr d'avoir le courage de regarder la suite, on verra. Et j'ai jeté un oeil à Wanderlust (BBC/Netflix), sans être enchanté plus que ça.

samedi, janvier 05, 2019

Bird Box.


  Je n'avais pas regardé la saison 7: Cult au delà des 2 premiers épisodes, ne supportant pas le sujet, mais j'ai quand même donné une chance à cette saison 8 de American Horror Story: Apocalypse, ça commence bien dans l'épisode 1, mais ils ruinent tout suspense ou atmosphère en se précipitant dans le n'importe quoi et le vulgaire, en oubliant de laisser le temps à l'histoire de s'installer, à l'angoisse et la paranoïa d'éclore, c'est dommage, il y avait le potentiel de faire une bonne saison post-apocalyptique d'enfermement. Mais sans l'excès ça ne serait pas du Ryan Murphy, et j'ai bien aimé la suite finalement, retrouver d'anciens personnages des saisons précédentes (Myrtle/Frances Conroy forever), voir ce qu'ils sont devenus, ce qui fait aussi que chaque acteur joue plusieurs rôles dans la même saison, ça marche plutôt bien. J'ai aussi regardé le premier téléfilm de la série d'anthologie d'horreur Into the Dark de Hulu (chacun tourne autour d'une fête américaine), nommé The Body (Halloween), et c'était vraiment nul, les critiques sont meilleures pour les suivants, on verra. Dans le même format (1h25), j'ai regardé le premier épisode de The Romanoffs (Amazon), de Matthew Weiner (Mad Men), un mélange de Intouchable et d'une rom-com inclusive maladroite, et ça ne m'a vraiment pas inspiré pour regarder la suite. J'ai commencé Bodyguard de la BBC/Netflix, un drama à suspense haletant, avec un très bon Richard Madden (Ned Stark), et c'est très chouette. C'est étrange, autant j'ai adoré les 2 premières saisons de Ultimate Beastmaster de Netflix, mais la 3 m'a saoulé, je crois que je me suis lassé du concept. Et en parlant de télé réalité de Netflix, malgré le phénomène culturel que c'est aux USA, je n'ai aucune envie de regarder le remake de Queer Eye. J'ai bien aimé le film Bird Box de Netflix, c'est un peu un mishmash de films d'angoisse déjà vu (The Happening, A Quiet Place, The Mist), et la "morale" est un peu facile, mais c'est bien joué, et globalement efficace.

Je n'ai jamais été fan des shows webcam, enfin c'est ce que je pensais, et depuis quelques jours je suis accro à Chaturbate, où tu vois des petits mecs de 20 balais du monde entier, dont certains vraiment beaux, des fois à plusieurs, se foutre à poils, se trémousser, se tripoter, voir baiser, pour des "pourboires", mais tu peux faire le voyeur globalement gratuitement, c'est assez fascinant. Dans un autre registre, j'ai aussi trippé sur Dynasties, la nouvelle série-documentaire animalière de la BBC, sur France 5, c'est toujours aussi grandiose. Je suis complètement décalé, je vis la nuit, et pour 2019 j'ai décidé de changer la couleur des titres du blog par le bleu que j'ai utilisé pour l'Uruguay, ce turquoise fluo me sortait par les yeux. Bonne année !

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari