vendredi, janvier 19, 2018

“I need a life that isn’t just about needing to escape my life.”

 J'ai lu cette phrase de Robert Polito, sur tumblr., et je me suis dis "oh merde".

J'ai enfin regardé The Tree of Life de Terrence Malick, au bout d'une heure je n'en pouvais plus, il y a de belles images, que l'ont voit aussi dans des documentaires comme Planet Earth, La Terre Vue du Ciel ou Cosmos, mais les effets de caméra m'ont donné mal au coeur, et la musique mal au crâne. Après le film commence enfin, le personnage de Brad Pitt est tellement relou j'ai eu envi d'arrêter, le film est tolérable quand il n'est pas là en fait, Jessica Chastain est bien et le gamin excellent, j'ai trouvé le style de Malick pompeux, je n'ai pas été envoûté comme pour The Thin Red Line, qui est un pur chef d'oeuvre, j'ai mis pause plusieurs fois pour voir si on approchait du dénouement, la fin est jolie, mais j'ai été content que ça se termine. Perso j'ai toujours bien aimé l'univers de Larry Clark, surtout Kids et Bully, mais The Smell of Us, tourné à Paris en 2013, est une catastrophe, pas d'histoire, aucune structure, aucun sens artistique, juste des scènes moches, souvent à gerber, qui s'enchainent, franchement aucun intérêt. Vu que j'étais dans les mauvais films qui trainaient sur mon disque dur j'ai regardé The Canyons, le navet écrit par Bret Easton Ellis, avec Lindsay Lohan et la star du porno James Deen, bah voilà, ça c'est fait. J'ai vu IT aussi, qui n'est pas trop mal fait, le clown est plutôt cool, les gamins sont agaçants comme des gamins quoi, mais je n'ai pas spécialement accroché, je me souviens que le bouquin de Stephen King est encore plus glauque. I Love Dick n'aura pas de saison 2, c'est dommage mais en même temps je ne suis pas sûr qu'elle aurait été nécessaire. One Mississippi a été annulé par Amazon aussi, idem, la première saison était superbe mais la deuxième un peu inutile. Et il semble que Sea Oak, l'étrange comédie avec Glenn Close en zombie, n'ait pas été retenu pour une saison complète, dommage.

Je crois que je regarde autant de films juste pour ne pas voir le temps passer, ne pas réfléchir à ma vie, je suis morose, je m'ennuie en ce moment, et pas dans le bon sens du terme. Je bois du thé en écoutant l'album When de Vincent Gallo. J'ai eu un entretient téléphonique avec Pôle Emploi Spectacle, ils vont me basculer vers le régime général. J'essaie de boycotter Lactalis, pour comment ils traitent les petits producteurs de lait et globalement leur éthique, mais ce sont les seuls à faire du lait bio dans mon supermarché (Lactel), j'ai arrêté les yaourts la Laitière, et la crème fraiche Bridélice déjà (liste des marques ici). Je ne sais plus comment on fait pour reprendre une vie.

mardi, janvier 16, 2018

Is it better to speak or die ?


 J'ai continué mes envies de cinéma en regardant Moonlight, qui est vraiment un beau film, un triptyque sur ce que c'est de grandir homo dans un monde homophobe et violent, cette carapace que l'on est forcé de se construire, pour se protéger un peu, plus où moins épaisse selon l'environnement, mais toujours là, c'est délicat et poignant, Mahershala Ali est vachement bien même si on le voit genre 10 minutes (il a obtenu un Oscar pour ce rôle), le cast globalement est vraiment bon, et l'oeuvre mérite amplement son Oscar 2017 du Meilleur Film, autant pour sa qualité que pour ce qu'il représente. J'ai regardé Baby Driver, je ne sais pas si c'est à cause de la polémique mais j'ai trouvé Kevin Spacey mauvais, et la mise en scène bien trop traditionnelle, l'image donne l'impression de regarder un Spiderman de l'époque où c'était Tobey Maguire ou je ne sais quoi, trop lumineux, c'est pas très inspiré, je vois ce qu'ils ont voulu faire, ça aurait pu être très cool, mais je trouve que ça tombe à plat, trop caricatural (la jolie serveuse crûchasse, le père adoptif vieux/noir/sourd, les méchants hyper clichés), le jeu d'acteur est très inégal (je crois que Jon Hamm ne peut jouer que Don Draper), et le rôle principal ne m'a pas complètement séduit, j'aurai préféré que ça soit plus Drive que Fast and Furious. The Shape of Water est un joli film, au début il m'a fait penser à Amélie Poulain qui aurait vieillit et déménagé à NYC, la cinématographie est vraiment belle, le soucis des détails, après je pense que l'on n'avait pas vraiment besoin du méchant, que l'on aurait dû ce concentrer sur l'évolution de l'histoire d'amour (qui arrive vite fait quand même), ce côté manichéen à l'extrême (les méchants très méchants, les gentils très gentils) rend le film un peu banal et daté, clairement pas le film de l'année, mais j'ai quand même passé un bon moment.

Je crois bien que je n'aime vraiment que les deux "duos" avec Lana Del Rey sur le nouvel album Blue Madonna de BØRNS, Sweet Dreams aussi, mais c'est globalement un peu criard, un peu comme du sous Tame Impala à paillette, je vais voir si il grandit sur moi. Je me suis mis au Lindor, et je crois que c'est une mauvaise idée. J'ai un peu l'impression d'être dans un lit médicalisé avec mon nouvel oreillé de soutient, et je ne suis toujours pas satisfait, je me demande si il n'y aurait pas un petit pois sous mon immeuble. Je suis obsédé par Call Me by Your Name, ce film vit en moi, je regarde les interviews de Timothée Chalamet et les critiques du film sur YouTube, j'écoute Mystery of Love de Sufjan Stevens, les because I wanted you to know, because I wanted you to know, because I wanted you to know trottent dans ma tête, j'ai l'impression de l'avoir vécu, cet été en Italie, avant les smartphones et internet, quand on savait encore s'ennuyer.

dimanche, janvier 14, 2018

It's been a long, long time since I've memorized your face.


 J'ai bien aimé Lady Bird, je me suis démandé pendant le film pourquoi les cheveux roses de Saoirse Ronan ne poussaient/changeaient pas avec le temps qui passe, et espéré que Timothée Chalamet articulerai mieux dans Call Me by Your Name, parce que je n'ai rien compris à ce qu'il disait. C'est le cas, je l'ai regardé juste après, et il est brillant dedans, c'est un très beau film, qui m'a pincé le coeur mais m'a fait sourir aussi, comme un souvenir amoureux, amer et doux, comme la scène de fin, putain j'espère qu'il aura l'Oscar du meilleur acteur. J'ai continué dans l'après midi avec I,Tonya, que j'ai moins aimé, les effets spéciaux (l'incrustation du visage de Margot Robbie sur la patineuse) sont à chier, j'ai trouvé ça long, j'ai préféré le début, quand on voit beaucoup Alison Janney, qui est grandiose, moins ensuite, ça aurait fait une excellente mini-série réalisée par les Frères Coen par contre.

Si j'étais pété de thune là, je louerai une maison en Norvège, ou dans le nord du Japon, pour l'hiver, une maison avec une vue, sur les montagnes et/ou la mer, regarder la neige recouvrir le paysage, bien au chaud, devant un feu de cheminée géant, emmitouflé dans des vêtements molletonnés, avec plein de bons bouquins.

vendredi, janvier 12, 2018

Call Me by Your Name.


 J'ai fini The Leftovers, 5 épisodes d'un coup, j'ai bien aimé cette dernière saison, c'était globalement n'importe quoi, Justin Theroux n'est quand même pas un très bon acteur, même si il est beau à regarder, j'ai trouvé dommage qu'on ne voit pratiquement pas ses enfants, Margaret Qualley a complètement été sous-exploitée dès la saison 2, et je déteste son ex-femme, l'actrice et le personnage je crois bien, comme le prêtre, mais j'ai quand même aimé, je suis content de l'avoir regardé en entier. J'essaie un peu de reprendre la saison 4 de Orange is the New Black, mais j'ai toujours du mal à rentrer dedans. Danny Boyle (Trainspotting, Slumdog Millionaire) a fait une série pour FX, nommée Trust, qui pourrait être sympa. Counterpart semble bien aussi, j'aime bien J.K. Simmons, depuis son rôle super dérangeant de détenu néo-nazi dans la série de HBO: Oz, l'ambiance fait clairement penser à Fringe, que j'aimais beaucoup, j'attendrai la fin de diffusion des 10 épisodes (elle commence le 21 janvier sur Starz) pour voir si j'ai envie de la binge-watcher. J'ai regardé le film Fantastic Beasts and Where to Find Them, j'ai failli arrêter après 30 minutes tellement je trouvais ça chiant, et Eddie Redmayne ridicule, le cast globalement en fait, les effets spéciaux sont médiocres, c'est devenu plus sympa une fois qu'on entre dans la valise, mais pas ma tasse de thé, je n'accroche décidement pas avec l'univers d'Harry Potter.

Je parle avec des garçons qui me font sourire, mais que je ne rencontre jamais. Je me suis gouré de sabot en voulant tailler ma barbe, du coup j'ai dû raser, et après cette première impression de ressembler à une tortue, j'aime bien. J'ai envie de ce sweater Rossignol, je le trouve beau, mais 159€ c'est clairement abusé. Je regarde du Biathlon l'après midi, sur La Chaine l'Équipe, ça me prépare aux JO de PyeongChang. Je mange de la salade de lentilles/maïs/tomates et des yaourts au citron. J'ai mis Blade Runner 2049, une nuit où je me suis réveillé à 2h30 du matin, et c'est un putain de chef d'oeuvre.

samedi, janvier 06, 2018

God Save Our Young Blood.

 Le pilot de 9-1-1 n'est pas génial, je n'aime pas les séries grand publique sur les pompiers/secours/policiers en fait, j'aime bien les shows d'investigations policières, genre CSI (l'originale à Las Vegas, pas les ridicules 2 autres), ou alors carrément sombres et intenses, comme The Shield ou The Wire, mais là j'ai du mal à trouver ça intéressant, trop classique, trop bons sentiments/ héroïque, je regarderai probablement le suivant, pour voir si ils innovent un peu, mais malgré un bon cast je ne crois pas que je vais suivre. Je n'avais pas spécialement envie de voir The Chilling Adventures of Sabrina, adaptation sombre de Sabrina l'Apprentie Sorcière par Netflix et les équipes derrière la sympathique Riverdale, mais le fait qu'ils engagent Kiernan Shipka (la fille de Don Draper dans Mad Men) pour le rôle principal rend le truc plus excitant. Par contre, après le départ de son créateur Bryan Fuller (Hannibal, Dead Like Me) American Gods perd aussi Gillian Anderson, qui était géniale en déesse des médias dans la saison 1, incarnant Bowie ou Marilyn, ça ne présage rien de bon pour la suite. Je suis complètement accro à Ultimate Beastmaster, dont je viens de finir la saison 2, par moment mon coeur s'arrête tellement je suis excité, c'est impressionnant de voir ce que l'on peut faire avec un corps humain, moi qui suis à peine capable de monter mes courses sans faire un lumbago, par contre je crois que c'est encore plus agaçant d'entendre les américains crier "oussa" au lieu du traditionnel "U.S.A" pour supporter leurs athlètes, et je ne savais pas que les italiens nous détestaient autant.

J'ai beaucoup aimé cette chronique de Claude Askolovitch, sur Charlie 3 ans après, dans 28 Minutes sur ARTE. J'ai acheté la crème antirides Lidl, la mieux notée par QueChoisir, à 3€. Je mange du riz et du jambon, des petits pois/carottes, de la soupe potiron et courge butternut bio, j'ai arrêté la Spiruline, je crois que son association avec les glucides/sucres lents de mon régime exclusivement constitué de pâtes, croques monsieur/crottins sur toasts a contribué à l'installation de mes poignées d'amour, je dois arrêter d'abuser des amandes/noisettes aussi, j'ai perdu un peu des fesses par contre, je m'en rends compte parce que j'ai l'anus beaucoup moins moite. J'aime bien l'album Dopamine de BØRNS, sorti en 2015, que j'ai découvert sur son duo avec Lana Del Rey (dont il est un peu le mélange d'avec MGMT, et une touche de Passion Pitt), j'ai hâte d'entendre son prochain album, qui sort le 12. La saison 2 de l'excellente comédie FX Atlanta, de et avec Donald Glover, arrive le 1er Mars. J'ai encore les pieds très bronzés. 2018 commence sur les chapeaux de roue.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari