samedi, octobre 12, 2019

Extinction Rebellion.

  Il faudrait que je parte, je le sais, vu que je n'ai pas de vie ici, je ne participe pas à cette société, je la regarde juste à la télé, dépérir, et je suis bien trop jeune pour juste rester chez moi à binger des séries jusqu'à la fin, ça c'est mon projet de retraite. J'ai l'impression d'être entre 2 voyages, ou en tous les cas je me le prétends, je me repose en attendant, sauf que l'envie ne vient pas. L'un des problèmes est que je n'aime pas retourner là où j'ai déjà été, je m'y ennuie en général, je ne sais pas quoi y faire si j'ai déjà visité, parce que ce qui m'intéresse est de flâner et découvrir, pas de "vivre" l'endroit, mais l'observer, j'ai besoin de cette nouveauté, elle me motive. Et financièrement je dois voyager "routard", ce qui est bien plus fatiguant, c'est ce qui me retient d'aller en Islande, Nouvelle Zélande ou globalement en Afrique, je n'ai pas envie de faire ces voyages en dortoir. Il y a aussi ce problème de sur-tourisme, je regardais les billets pour Hanoi, me disant qu'un tour dans le Nord Vietnam/Laos pourrait me faire du bien, et puis j'ai lu cet article sur la fermeture des cafés d'une rue de la ville à cause du nombre trop important de touristes/instagrameurs, une ruelle qui était complètement déserte quand j'y suis passé il y'a 4-5 ans, en Thailand le gouvernement ferme des iles, en Indonésie il vont augmenter les prix de certains endroits pour en compliquer l'accès, comme à Komodo, une politique qui favorise "les riches" et repousse les routards, alors que le problème vient surtout des voyages en groupes organisés/tout inclus, comme ceux qui ont détruit la côte et l'économie local au Cambodge ces dernières années (#China), c'est un peu le même désastre avec les croisières en Méditerranée, sans parler de la déforestation, bétonisation, et disparition des villages traditionnels à cause de nouveaux barrages dans le Nord de l'Asie du Sud Est (re #China). On y ajoute cette sensation que voyager est une activité bien trop polluante pour être acceptable en 2019, que cela fait parti de ces "changements de mode de vie" dont on parle, avec ne plus manger de viande rouge, de poisson péché industriellement, ou acheter des fringues/conneries tout le temps, et on me retrouve chez moi, en caleçon, à prendre du bide, en regardant le monde s'écrouler en UHD, ou des épisodes de Rick and Morty. Au moins je ne suis pas contraint mentalement et physiquement 8 heures par jours pour financer ma survie tout en contribuant à ce système de destruction (lol), je n'ai pas d'êtres vivants à charge, ni d'ambition professionnelle/personnelle, ou d'esprit de compétition.

Trump a trahie les Kurdes, en les abandonnants à la folie meurtrière de Erdogan, qui, si l'Europe critique, laissera passer 3,6 millions de réfugiés, de quoi bien foutre le bordel politiquement ici, et bien attiser les braises du nationalisme. L'Equateur s'embrase, le Venezuela et la Libye continuent leurs descentes en enfer, la guerre au Yémen, le terrorisme des Cartels en Amérique Centrale financé par la consommation de cocaïne et d'avocats des occidentaux, le Brésil laisse bruler la forêt Amazonienne pour le profit, comme les pays de centre Afrique et l'Indonésie/Malaisie le font avec les leurs, l'Inde retire leur nationalité à ses citoyens musulmans à l'Est et retire leur liberté à ses citoyens musulmans à l'Ouest (Cachemire), pareil avec les Rohingyas au Myanmar, la Chine emprisonne dans des camps de rééducation plus d'1 millions de Ouïghours musulmans, détruit leurs cimetières et culture, quand elle ne leur pique pas leurs organes, un peu comme au Tibet, où l'exploitation des terres rares, pour fabriquer nos smart-phones et batteries de voiture électrique, détruit les montagnes, et elle réprime "discrètement" les manifestants pro-démocratie à Hong Kong, les Philippines continu d'exécuter sans procès ceux qu'elle n'aime pas, en nombre, sous couvert de guerre contre la drogue, en Europe les relents du nationalisme/fascisme se propagent, et puis cette 6éme Extinction de Masse de la biodiversité qui est en cour dû aux activités humaines, mais tout va bien hein, il faut que je cherche un travail, je n'ai pas trop de rides, et Apple fait des séries télé maintenant. Wubba Lubba Dub Dub.

mercredi, octobre 09, 2019

'Nobody exists on purpose. Nobody belongs anywhere. Everybody's gonna die. Come watch TV'.

  Spider-Man: Into the Spider-Verse est un chouette film d'animation, c'est visuellement bluffant, et l'histoire est sympa. Le pilot de Stumptown (ABC) n'est pas renversant mais honnête, la réalisation est efficace, les scènes de baston plutôt cool, Cobie Smulders méritait depuis un bout de temps d'avoir un rôle plus important que figurante dans le MCU, j'aime bien Michael Ealy et Jake Johnson aussi, mais le show repose vraiment sur son star power à elle. Un "cop-show" sympa, à défaut d'être révolutionnaire, je vais continuer à regarder un peu, j'ai envie de shows qui demandent moins d'implication et un peu moins prenants émotionnellement ces temps ci. Le premier épisode de RuPaul's Drag Race UK était très fun, ajouter l'humour British à un show déjà hyper camp c'est brillant, je vais passer un bon hiver. Netflix propose maintenant 7 saisons de South Park (de 15 à 21), j'ai regardé les saisons 18 et commencé la 19, j'avais arrêté après le premier de la 18, en 2014, j'ai bien aimé mais assez souvent je ne sais pas vraiment ce qu'ils essaient de faire passer comme message, cette série était tellement acerbe et satyrique, maintenant elle semble souvent juste absurde sans sous-texte clair. Mon amour pour ce cartoon avait pris un gros coup après l'épisode ManBearPig, dans la saison 10 en 2006, où ils ridiculisaient Al Gore pour son combat contre le dérèglement climatique (les créateurs se sont excusés en 2018 pour ça), et la saison 15 a offert une sorte de fin, quand Stan trouve que tout sonne comme de la merde. J'ai vieilli aussi, peut-être que ce mauvais gout provoc' n'est juste plus trop mon trip, pourtant il y a Rick and Morty. J'avais détesté le pilot lors de sa première diffusion, rien que les rots continus de Rick m'avaient complètement dissuadé et convaincu que ce n'était pas pour moi, mais j'ai redonné une chance en fin de saison 3, ce show venant de l'esprit du brillant Dan Harmon (Community) Et je ne regrette vraiment pas, c'est une des séries les plus inventives de la décennie, il faut passer outre les fans arrogants qui se prennent pour des génies parce qu'ils aiment ce show, il est effectivement assez génial. Je viens de me remater la saison 1 sur Netflix, en prévision de la 4 arrivant sous peu, je crois que je l'avais regardé un peu distraitement la premier fois, seulement comme un cartoon loufoque et absurde, c'est beaucoup plus construit et prenant que ça. Les créateurs ont inventé un univers entier, complément original et fou, je conseille vivement de s'y plonger, on y trouve une créativité hallucinante.

En fait, la "woke" culture c'est le même concept que le "aware" de Jean-Claude Van Damme, version "Social Justice Warrior" (une bande de petits blancs bourgeois qui expliquent le racisme aux noirs et l'homophobie aux pédés sur internet). Ou comment le politiquement correcte a tellement gagné qu'il a tué tous échanges constructifs ou nuancés. Ce qui ne m'a pas empêché d'être mal à l'aise en tombant une nuit sur l'extrêmement non-drôle spectacle de Camille Chamoux, où elle imite des asiatiques, rebeux, juifs, et autres minorités, avec des accents façon Michel Leeb, en cherchant le second degrés désespérément, mais restant le cliché de la petite bourgeoise blanche qu'elle est, c'était atroce. J'aime bien le nouvel album de Angel Olsen: All Mirrors, il y a une sorte d'élévation de son indie-rock un peu boudeur du précédent (My Woman) vers quelque chose de plus cinématique, glamour 60's presque, avec ces violons, certains passages semblent sortir tout droit du Histoire de Melody Nelson de Serge Gainsbourg. J'aime beaucoup le dernier album Ghosteen de Nick Cave & The Bad Seeds, je me souviens que son précédent, sur la mort de son fils, était trop dure à écouter, ici j'ai presque chiallé pendant 1 heure dans la pénombre d'un samedi après midi pluvieux, je ne sais pas si j'y reviendrais beaucoup, mais j'ai aimé ce moment. Les albums Designer de Aldous Harding et Any Human Friend de Marika Hackman sont sympas, je suis moins fan du Forever de Metronomy, et Angel's Pulse de Blood Orange me laisse assez indifférent. Avec la redevance on paye en fait chacun un abonnement à France TV/Radio et ARTE de 11€58 par mois, leur nouveau service de streaming a intérêt d'être gratuit. Ce retour de la "manif pour tous" (les connards) me donne des envies de meurtre, littéralement. Il commence à faire frais, ça serait bien que je parte un peu, mais je n'arrive plus à sortir de chez moi

mardi, octobre 01, 2019

Influenceurs.

  Transparent (Amazon Prime) a surtout été une superbe série quand elle se concentrait sur son personnage central, Maura, magistralement interprétée par Jeffrey Tambor, principalement en saison 1, et en dépit des autres personnages détestables (ses enfants), on arrivait à avoir des scènes touchantes et justes dans les saisons suivantes. Mais pour ce final, qui prend la forme d'une comédie musicale de 2 heures, il ne reste que ces enfants, autocentrés et plein d'eux même, même dans ce moment de deuil ils sont bloqués sur leur besoin d'être eux absolument, à tout moment, allant au bout du cliché du millénial hipster, pas une seconde pour dépasser leur petit égo et leur nombrilisme (plutôt centré sur leur vagin/bite). Ca faisait longtemps que la série ne savait pas vraiment ce qu'elle racontait, qu'elle servait d'excuse à des lectures sur les différentes identités queers et les traumas de l'Holocauste, ce qui est un mélange étrange, qui marchait par moment, et à d'autre ressemblait à une caricature artsy-fartsy de la génération "snowflake" qu'en font les réacs. Je n'ai vu de l'émotion, dans ce final, que dans la détresse du personnage, insupportable mais touchant, de la mère, joliment interprété par Judith Light, exprimé avec maladresse et mauvais gout, mais avec des moments de grace indéniables, notamment ce numéro final, qui était tellement abusé et inapproprié que absolument génial. La version américaine de The Masked Singer (FOX) a commencé sa saison 2, et la comparaison avec la version Australienne est sans appelle, c'est nettement plus fun et haut de gamme, rien que la qualité des masques/costumes, des voix, des performances, des éclairages, même le choix des chansons, alors ça reste de la télé-réalité familiale, mais Ken Jeong apporte du nawak dans les commentaires, et cette impression d'être dans un monde parallèle est assez kiffante. Je n'aime pas trop le début de The Politician, première série Netflix de Ryan Murphy, il avait la possibilité de faire une satire politique assez fun, mais c'est vraiment médiocre passé les jolies visuelles du pilot. Creepshow (Sudder) est exactement dans l'esprit des films des 80's, et c'est plutôt sympa du coup. Le pilot de Evil (CBS) n'est pas parfait, ils avaient le potentiel de faire une saison entière avec ce qu'ils précipitent dans ces 45 minutes, la série est sur un Network, mais j'ai envie de voir ce que ça peut donner, des dramas comme Fringe (FOX), Person of Interest (CBS), ou Hannibal (NBC) étaient aussi sur des grandes chaînes "gratuites", les critiques sont plutôt bonnes, je n'ai plus de procédural à regarder (le premier épisode de la saison 2 de FBI, de CBS aussi, m'a décidé à arrêter, et Elementary est finit), à tester sur quelques épisodes.

Netflix a annoncé la fin de BoJack Horseman, et ça me fait bien chier, je me console en me disant qu'on aura eu 6 saisons, ce qui est beaucoup pour Netflix, qu'une série aussi émotionnellement intense ne peut pas durer une éternité avant de sembler forcée, que c'est "officiellement" une décision du créateur, mais je suis triste que cette fantastique série, facilement dans mon Top 5 de la décennie, ne continue pas éternellement. Pendant ce temps là, en Chine, 1 millions de Ouïghours sont dans des camps, et l'état leur pique leurs organes. En France, après les militants écolo et les Gilets Jaunes, les flics tabassent même les observateurs de la Ligue des Droits de l'Homme, mais tout va bien hein. Et pas de manque de respect, mais, je n'en ai absolument rien à foutre de la mort de Chirac, je suis juste content qu'au moins lui ne chantait pas (#Johnny).

mercredi, septembre 25, 2019

Greta Thunberg.

  J'ai maté Broadchurch en streaming pirate du coup, et c'était cool, un peu trop de fausses pistes dans tous les sens quand même, j'aurai préféré une vraie enquête, la fin est interessante, même si le dénouement, et surtout les raisons, semblent un peu sortir de nul part, j'ai bien aimé la binger en une demi-journée, Olivia Colman est très bien, David Tennant en fait un peu trop, une série policière honnête. Je continue avec la saison 2 en ce moment, j'en suis à la moitié, et malgré la présence de Phoebe Waller-Bridge et Charlotte Rampling j'aime beaucoup moins. J'ai bien aimé Marianne, série d'horreur française de Netflix, tout n'est pas au top niveau, mais les acteurs s'en sortent bien, ce qui est rarement le cas dans les productions "télé" françaises. L'histoire, à défaut d'être terriblement originale, tient bien la route, la réussite est vraiment dans les moments glaçants, le premier épisode est absolument terrifiant notamment, j'ai à plusieurs reprises dû rentrer les pieds sous la couette... Une petite série efficace donc, à ne pas binger seul dans une maison isolée. J'ai regardé le premier épisode "France" et ensuite le premier "UK", de la nouvelle série policière de Netflix: Criminal, qui se déroule dans 4 pays européens, pour comparer un peu, et on est clairement des merdes en séries télé. Rien que la réalisation, c'est facile de comparer vu qu'ils ont les mêmes contraintes de lieu, la version anglaise est inspiré, inventive dans les mouvements de camera, apporte de la tension, la musique aussi, alors que dans la version française on ne fait que filmer scolairement, genre on est sur TF1. Ensuite les acteurs, la façon dont on interprète un personnage, avec quelles subtilités, avec quelle finesse, comment on l'incarne, et là encore c'est la misère coté français, ça en est gênant regardé l'un après l'autre. On est capable en France de faire de bons films, et même parfois de bonnes séries, (Les Revenants, Les Témoins, Maison Close, 10%, Marianne, Hard, Braquo, etc...), jamais vraiment au niveau des productions anglaises, clairement, mais je ne comprends pas que l'on puisse être aussi médiocre ici. Je n'ai pas encore jeté un oeil aux déclinaisons espagnole et allemande, mais ce concours de bites télévisuelles européennes commence mal pour nous. Bon, après avoir vu les 3 France et 3 UK, c'est clairement aussi un parti-pris, les anglais se prennent un peu plus au sérieux, genre la police c'est un truc intense et cinématographique, alors que pour les français c'est un peu plus terre à terre, fouillis, et cru, le show n'est pas révolutionnaire, mais pas détestable non plus. Je n'ai pas trop aimé le moyen-métrage Amazon Prime Guava Island, pourtant du très bon réalisateur Hiro Murai, avec Donald Glover et Rihanna, j'ai trouvé ça un peu simplet et pas très beau, tout est réunit mais la magie n'opère pas. J'ai regardé le premier épisode de The Masked Singer Australia, et c'est la version cheap du show américain, les masques font plastique Made in China, les costumes et performances font parc d'attraction de 3ème zone, ça retire tout le coté fascinant et dystopique, il y a Lindsay Lohan dans le jury, je n'ai aucune chance de connaitre les "célébrités" qui participent, seul le présentateur est sexy, ce n'est pas rassurant pour la future version de TF1. Le moment le plus drôle de la cérémonie des Emmy's de cette année, est quand la salle s'est foutu de la gueule de Kim Kardashian, après qu'elle ait comparé sa famille à des "vrais gens, qui étaient eux même" devant des caméras.

Je dors la moitié de la journée et me réveille au milieu de la nuit. Je découvre l'album LP1 de FKA twigs, datant de 2014, que je ne connaissais qu'en danseuse dans la superbe pub Apple de Spike Jonze, et j'aime bien, surtout son single Two Weeks, et le plus récent, au clip splendide, Cellophane. J'ai l'horrible chanson Don't Call Me Angel, BO du prochain film Charlie's Angel, de Ariana Grande/ Miley Cyrus/ Lana Del Rey, coincé dans la tête depuis des jours, après avoir eu le malheur de regarder le clip 1 fois sur YouTube. Pole Emploi m'a proposé une "Formation Innovante" de 210h, pour devenir "Cyclo Logisticien", autrement appelé "livreur à vélo bénévole pendant 1 mois" par les gens normaux, ce monde est fantastique. Et sinon, franchement, si tu es un adulte, et que tu ne peux te retenir de chier par la bouche des insultes sur le physique d'une gamine de 16 ans, donner ton énergie pour la discréditer, comme si il n'y avait pas plus utile à faire, ou juste te moquer de quelqu'un qui a, à la moitié de ton âge, minimum, atteint une influence dont ton petit égo de wanna-be frustré ne peux que rêver, qui est devenu une inspiration pour une génération, réussit à sensibiliser sur une situation dramatique, ce que les scientifiques essaient de faire depuis des décennies, en vain, qui est devenue aussi connu que des poufs de télé-réalité ou des blaireaux qui tapent dans un ballon pour des millions d'euro, pour qui ces éditorialistes-michetonneurs/ politiciens réac ont plus de respect apparemment, tu fais clairement parti du problème.

vendredi, septembre 20, 2019

All My Heroes Are Cornballs.


  J'ai essayé le pilot de Schitt's Creek (CBC Télévision), qui a été nommé aux Emmys cette année, à la surprise générale, et ce n'est vraiment pas mon truc, encore un show sur des gens insupportables plus drôle en gif sur Tumblr, ils m'ont donné mal au crâne, je ne veux plus jamais les entendre ouvrir la bouche. J'ai regardé le documentaire du making of de Dark Crystal: Age of Resistance (Netflix), et je trouve le show encore plus grandiose du coup. J'ai regardé des Stand-Up sur Netflix encore (ils en ont des tonnes), dont ceux de Anthony Jeselnik (très drôle) et Daniel Sloss (Hilarant), ceux d'inconnues compilés par Tiffany Haddish dans They Ready (globalement sympathique mais rien de grandiose), Whitney Cummings (mouais), Adam Devine (Bof), Sarah Silverman (Sarah Silverman). Tall Girl, encore une comédie romantique ado de Netflix, avec exactement la même histoire que les autres, est sans doute le film le plus "cringe" que j'ai vu depuis longtemps, les acteurs ne sont pas très bons, la réalisation est à chier, tout l'inverse de Booksmart, que je conseille plutôt. Au début de la saison 2 de The Expanse (SyFy/Amazon Prime) un des personnages principaux disparait de l'histoire de façon superbe, et je crois que c'est là que j'ai vraiment commencé à aimer ce show, déjà parce que le personnage était insupportable et son intérêt narratif finit depuis plusieurs épisodes déjà, mais aussi parce que le tout prend de l'ampleur, visuellement déjà, et en terme d'imagination aussi. J'avais trouvé la saison 1 sympa, comme une série sci-fi au budget moyen peut l'être, avec ses décors un peu cheap, ses personnages clichés, son histoire un peu compliquée et étriquée mais suffisamment intrigante pour continuer. La saison 2 éclaircie les intrigues et enjeux, et ça devient vraiment bien, le budget semble plus important, ce qui n'est pas négligeable pour une série dans l'espace. J'ai bingé le reste de la 2 et la 3 en 2 nuits, j'ai hâte de voir ce que Amazon Prime, qui a sauvé la série après son annulation par SyFy, va en faire, l'histoire grandit au fur et à mesure. Dans le même genre Sam Esmail, créateur de Mr Robot et Homecoming, va produire un reboot de Battlestar Galactica pour Peacock, la future plate-forme de streaming de NBCUniversal, et c'est super excitant comme nouvelle. Je n'ai pas trop aimé le premier épisode de la nouvelle série "d'animation" de Amazon Prime, nouveau projet du créateur de Bojack Horseman, un hybride film/dessin (rotoscopie), mais le deuxième épisode de Undone était fascinant et montre l'intérêt du procédé, la suite est vraiment prenante, certains personnages parasitent un peu l'histoire principale (la mère et la soeur), dans une saison de 8 épisodes de 20 minutes ces arcs narratifs n'avaient pas besoin d'autant de place, mais le tout est vraiment interessant. Des fois, la nuit, je tombe sur un docs-réalité sur les agents de frontière dans les aéroports, dans le nord de la Grande Bretagne je crois, en Colombie/Pérou, et des fois en Australie, et je trouve ça assez reposant, des gens qui se font prendre avec de la drogue ou de la bouffe interdite (info pratique: tout est interdit en Australie). J'ai vu qu'il y avait la version américaine sur Netflix, qui se passe majoritairement dans le nord du pays, et c'est une horreur, complètement anxiogène, les agents sont des trous du cul détestables, condescendants et autoritaires, mon souvenir personnel de la douane américaine est d'avoir eu l'impression d'être du bétails tellement tu es déshumanisé, c'est le seul pays où j'ai ressenti ça, là ils sont en plus déceptifs, du genre je suis ton amis pour te soutirer des infos, lisent les textos et e.mails dans ton téléphone, regardent les photos/vidéos, sont hyper intrusifs, et en gros si l'agent n'aime pas ta gueule bah tu es refoulé, des gros cons réacs qui interprètent la loi selon leur petits esprits étriqués de fonctionnaires frustrés, ils passent leur temps à faire chier des gens qui se sont trompés de route et se retrouvent à la frontière canadienne par erreur aussi, c'est à se demander si ce n'est pas mal indiqué exprès, ça ne donne clairement pas envie de retourner là-bas.

Je n'avais pas bu de Coca-Cola depuis plus d'1 an je crois bien, et bien c'est vraiment dégeux en fait. J'avais adoré son précédent album Veteran, mais le nouveau JPEGMAFIA: All My Heroes Are Cornballs, dont les critiques sont dithyrambiques, me laisse un peu tiède pour l'instant. J'ai dû oublier de le signaler mais j'aime beaucoup l'album Anima de Thom Yorke, et aussi l'hypnotique court métrage de Paul Thomas Anderson qui l'accompagne proposé sur Netflix. J'ai voulu regarder Broadchurch saison 1, que je n'ai jamais vu, ayant remarqué sa présence sur Amazon Prime, mais elle n'est disponible qu'en français, ce que je trouve aberrant, alors que les séries sont disponibles en multilingue sur pratiquement toutes les chaines de télé, ça m'a décidé, en plus du fait de ne pas vouloir financer encore plus la destruction de notre modelé social et plus globalement la planète, je ne vais pas garder l'abonnement Amazon Prime après le mois gratuit.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari