mercredi, décembre 28, 2016

Baan Dam.


 Je suis passé en coup de vent a Chiang Mai, 2 nuits dont celle du réveillon, et le 26 au matin j'ai pris un bus pour Chiang Rai, à 3h20 au nord est. J'ai réservé un lit en dortoir, parce que la description du lieu fait par Travelfish.com était grandiose, bah c'est relou quand même les dortoirs, et la piscine ressemble plutôt à un bassin pour poissons qu'autre chose, mais pour 2 nuits ça a été (Mercy Hostel - 250B/6€) Je n'ai pas trop aimé Chiang Rai, dès le premier soir je me suis baladé au night bazar, et c'était plein de touristes genre en groupe ou famille, la plupart français, genre voyage organisé "hors des sentiers battues" mais bien dans les clous, la ville est pleine de restaux chic branchés aussi, y'a même un café à chat, et sinon des bars à putes partout.


Le lendemain, j'ai passé la journée avec un suisse, habitant à Taipei, rencontré à l'hostel, on a visité le très kitch mais finalement assez joli Wat Rong Khun ("White Temple"), puis le musée Baan Dam ("Black House") qui est un très chouette et étrange endroit, sorti de l'esprit de l'artiste thaïlandais Thawan Duchanee, et qui vaut vraiment la peine d'être visité, il a réinterprété l'architecture Lanna, typique de la région, en y apportant une esthétique tribale indonésienne et africaine, des statues Balinese, une touche de modernité européen, et pleins de bites en bois partout. On a aussi vu 2-3 temples dans le centre ville, avant de manger au night bazar.


Si la "piscine" de mon hostel en avait été une je serais sûrement resté une journée de plus, mais j'ai pris un bus pour Chiang Khong, à la frontière, à 2 heures de là, que j'ai traversé, le visa m'a couté le prix officiel cette fois-ci (30$), et je suis maintenant à Huay Xai, au Laos.

lundi, décembre 26, 2016

Freedom.


 Quand tu es un jeune gay, en banlieue, dans les années 90, avant internet, tu te raccroches à ce que tu peux pour avoir l'impression d'appartenir, et George Michael est un symbol de cette époque pour moi, Freedom est sans doute la chanson (et le clip) qui m'a le plus marqué, il chantait le fait d'avoir un secret, de ne pas être celui que les gens pensent, le besoin d'être quelqu'un d'autre, et la liberté qui en découlait, c'est la chanson que je me passais en boucle, en attendant que ma vie commence. Et puis cette liberté sexuelle, I Want Your Sex, Faith, Too Funky, Outside, Fast Love, j'ai aussi l'image des clips qui passaient en boucles sur MTV, Papa Was a Rolling Stone, Spin the Wheel, entre ceux de Björk et des Smashing Pumpkins. Quand j'ai eu dans les 20 ans, on se faisait des soirées où on ne passait que son best of, avec (the person formerly known as) meilleure amie et d'autres potes, à danser comme des malades, c'est une des périodes les plus heureuse de ma vie quand j'y pense, et il en a été la bande son nuit, pendant que Lou Reed et Bowie occupaient mes matins. Plus tard, j'ai pleuré plusieurs fois sur son Praying for Time, qui décrit bien le monde actuel, et qui est la chanson que j'écoute quand je suis triste, pour lâcher prise, avec Substitut for Love de Madonna.

2016 à bien fait sa pute, on a commencé l'année avec la mort de Bowie, pas encore remis du 13 novembre, quand on a commencé à ne plus y penser Prince nous a quitté, le Brexit, puis le traumatisme de Nice le 14 juillet, Trump, Alep, Berlin, (...) et on "finit" (il reste encore quelques jours) par la disparition de George Michael le jour de Noël, Last Christmas. J'ai lu sur internet, quelque part, que 2016 a été comme un mauvais film avec une excellente bande originale, je suis d'accord, en espérant que 2017 soit plus douce, ce qui semble mal barré.

vendredi, décembre 23, 2016

Mae Hong Son.


 La route entre Pai et Mae Hong Son est vraiment belle, j'ai été un peu frustré de ne pouvoir faire des photos par moment, surtout dans la lumière du matin comme ça, quand la vallée en contre bas est recouverte d'une brume féerique. Mais avec tous ces virages je n'aurais sûrement pas trop aimé le voyage à moto. Quoique.


Mae Hong Son est une chouette petite ville, bien plus agréable que Pai je trouve, enfin c'est différent, il y a quelque chose à voir ici, je suis content d'être venu jusque là, on s'y sent au bout du monde. J'ai loué une Honda Dream 125cc une journée (180B), pour monter voir la frontière myanmaraise, et les petites routes de montagne au alentour, c'était sympa mais pas aussi beau que la route depuis Pai, je n'y ai pris pratiquement aucune photo, et sinon je me suis juste baladé à pied en ville, autour du lac, au temple en haut de la colline pour le couché de soleil, ou en écoutant Palace allongé sur mon lit.


J'ai dormi dans une toute petite chambre, dans le centre (300baths - Kiang Doi House 2), avec salle de bain séparée mais 3 fenêtres dans des directions différentes, j'ai mangé raisonnablement bien au Salween River Restaurant, siffloté Cranes in the Sky de Solange, en regardant les montagnes et la lumière changer sur les toits des temples au bord du lac, buvant de la coconut water, et j'ai pesté contre mon appareil photo, qui ne réussit pas du tout les photos de nuit, mais en faite ça va des fois.


Un petit séjour sympa, avant de prendre un bus pendant 6 heures jusqu'à Chiang Mai, le jour du réveillon.

lundi, décembre 19, 2016

It's Over, It's Over, It's Over, It's Over, It's Over, It's Over, It's Over.


 J'ai pris un mini van pour Pai, à 3h30 de Chiang Mai, une route pleine de virages (merci Nautamine), et me suis posé dans une hutte ultra basic en bamboo, avec futon et salle d'eau commune, au KK Hut Guesthouse, pour 8€50 sur Agoda (280baths/7€50 sur place, pour 2, seul j'aurai du payer 180...), j'ai changé les 2 nuits d'après, suivant la catastrophique première, où je me suis réveillé au milieu de la nuit plein de douleur dans le dos, pour un bungalow en béton avec salle d'eau et matelas, à 300baths, je suis trop vieux pour jouer au hippie. J'ai réservé avant d'apprendre que mon budget avait légèrement augmenté, mes parents, qui ne me donnent jamais d'argent, ont décidé de me filler 1000 balles pour mon voyage, ce qui me donne 30€ par jour, grand luxe, enfin je vais en garder la moitié pour le billet d'avion et ajouter le reste à mes calcules, on va dire 26€50 par jour, au lieu de 23, ce qui va me permettre de me faire des hôtels plus sympa. Du coup j'ai pris 3 nuits dans un bungalow en bois avec une jolie vue sur les montagnes et un jardin, pour 2 fois le prix (600baths - Phu View Guesthouse) plus près de la rivière et de la ville, quand KK Hut a été complet pour le week end. J'ai beaucoup dinner au Na's Kitchen, pratiquement tous les soirs, sans doute parmi les meilleurs curries que j'ai mangé de ma vie, avec le gay roumain/bruxellois que j'ai rencontré a Chiang Mai et qui est devenu un pote, on s'est baladé en scooteur (130baths/24h), voir des chutes d'eau médiocres et un canyon poussiéreux original.


J'ai couché avec un amstellodamois de 23 ans, blond aux yeux bleus, c'était mignon, il était mignon, un corps ferme et bronzé par les îles de Thaïlande, avec des testicules douces et rosées, je n'ai pas "envahie" les Pays-Bas, il m'a dit "next time maybe" avec un sourire aguicheur, mais c'était un joli moment numéraire, la beauté de la jeunesse, capable de transformer les rencontres salaces en minutes de tendresse. Et j'ai passé le week end à me préserver du froid (20°), en lisant, emmitouflé dans mon hamac, Proust, quand les nuages ont pris possession du ciel, en testant Palace, Arthur Beatrice, et Andy Shauf pour mon album du moment. Pai est sympa, les paysages sont jolis sans plus, mais bon, rien d'exceptionnel, et c'est un peu trop "nouveau hippie"/ teuf pour moi. Après avoir longtemps hésité, a peut-être aller au Laos plus vite, je continue vers la frontière du Myanmar, à l'ouest, Mae Hong Son, vu que je suis à côté, et que le soleil est revenu, 3 heures de bus à 8h30 demain matin, j'ai besoin d'être encore plus loin de tout.


Pendant ce temps là, Alep est rayée de la carte, sa population massacrée, et tous le monde s'en fout, on peut même lire des gens dire que c'est pareil que les bombardements de la coalition et défendre les russes, on ne détruit pas des hôpitaux et des écoles avec des gens dedans, quand ça arrive, par erreur, j'ose encore croire, avec les drones américains cela fait scandale, on ne réduit pas en cendre une ville entière en empêchant les habitants d'en sortir, les russes et leur alliés du régime syriens éradiquent l'opposition politique et civil a un régime dictatorial, comme Poutine l'a fait avant en Tchétchénie, en empêchant par Veto même les observateurs de l'ONU, c'est un barbare sanguinaire. "La guerre avale toutes les couleurs et met du noir à la place." Je me demande ce que vont trouver comme excuses Fillon, LePen et Mélenchon pour continuer à recevoir des fonds de leur ami russe, je sais en tous les cas que je ne voterai jamais pour eux. Je n'en peux plus de ce cynisme ambiant, qui veut faire croire que tout est pareil, qui conduit à l'élection de Trump et au Brexit, qui empêche tout discernement et analyse raisonnée du monde, qui pousse même les gens de gauche à défendre des gars qui imposent l'effacement du corps des femmes de l'espace publique avec des linceuls noirs, au nom d'une doctrine qu'on ne "devrait pas stigmatiser" alors qu'elle est puante et arriérée, comme le catholicisme, ces femmes sont soit des victimes au même titre que les femmes battues, soit de fières militantes de l'oppression religieuse. Et qui de l'autre côté défendent la liberté des femmes de vendre leur intimité parce qu'une minorité infime de prostituées revendiquent le vivre bien ? Non mais qui suce des bites de vieux moches pour 30€ et le vit bien ? Enfin bref, peut importe, talking doesn't cook rice, let's keep on dancing.


lundi, décembre 12, 2016

A Thousand Horses Running Wild in a City on Fire.


 J'ai mis pas mal de temps à me débarrasser de mon décalage horaire, plus que d'habitude je crois, c'est pourtant la première fois que je n'ai pas eu trop chaud à Bangkok, la température était juste bien, mais j'étais réfractaire à tout, même écouter de la musique. Je me suis quand même bougé, en bateau, voir la nouvelle plus haute tour de la ville, la MahaNakhon, surnommée la pixel tower, et bien bof bof, j'ai pris 2 photos moches, suis allé me faire faire un massage avec un français rencontré sur Grindr, qui lui résidait au Méridien, et suis rentré en taxi a Rambuttri, au New MyHouse Guesthouse, dans ma chambre à 250baths (6€50), écouter les chiens hurler au milieu de la nuit.


Arrivé à Chiang Mai je me suis installé dans un hôtel tout neuf, genre pas encore finit, trouvé sur Agoda, négocié à 500baths (Nanya Hotel - 13€) avec piscine, dans la vielle ville, où 3-4 chambres étaient occupées, j'étais seul au dernier étage, j'avais envie d'être tranquille plutôt que dans une guesthouse pleine de jeunes. J'ai passé la première nuit avec un mi-thaï mi-singapourien, un petit gars très mignon et sympa, de 18 ans (!) qui était venu me draguer sur Grindr, on a commencé par se balader en ville avec une amie à lui (son alibi pour passer la nuit dehors), et on est ensuite rentré se faire des câlins dans mon grand lit tout blanc, j'ai proposé de lui payer le petit dej le demain mais il a refusé, on a été visiter quelques temples ensuite, et il est rentré chez lui en Uber. J'ai toujours du mal avec l'idée de ressembler à un vieux blanc avec son petit micheton, mais c'est dur de résister à des garçons très mignons qui te désirent, et puis pourquoi le devrais-je, il n'y a pas d'échange d'argent, rien de malsain, à part peut être un fantasme local sur les occidentaux, et dans ma gêne du post-colonialisme paternaliste ? J'en sais rien, ça serait bien que j'arrête de me poser la question. J'ai lu un peux À l'Ombre des Jeunes Filles en Fleurs de Proust, au bord de l'eau, j'ai écouté Mac DeMarco et Cass McCombs, regardé des films débiles à la télé, je me suis abonné aux 3 mois gratuits d'Apple Music pour pouvoir écouter le nouveau Childish Gambino, j'ai mangé pleins de curries différents chez Cooking Love, bu des fruits shakes passion/kiwi ou mango/coco, me suis baladé avec 2 homos Est-européens, fait les marchés de nuit du samedi et dimanche, je me suis fait masser par des aveugles et au Chinola Massage (que je recommande), pour l'instant je suis en vacances plutôt qu'en voyage.


J'ai l'impression de reprendre le voyage non là où je l'ai laissé, plein d'excitation en Corée du Sud, mais vers le milieu des 11 mois, quand j'étais trop fatigué pour vraiment faire grand chose, certains jours ça va, je me balade et j'apprécie, mais je reste aussi beaucoup dans ma chambre, à rêvasser, écouter de la musique, et tourner en rond sur internet, c'est peut être juste Chiang Mai qui n'est pas exceptionnelle, ou mon envie d'hiberner devant des séries dans ma chambre qui n'est pas assouvie, je suis quand même content de ne pas subir ce pic de pollution à Paris, et profiter des 28° au bord de la piscine. Revolut a des taux de merde en Thaïlande, et pratiquement personne ne prend la carte de toute façon, je change mes euros pour l'instant, je verrai comment me débrouiller sur le reste du voyage. Je pars à Pai demain, passer quelques temps dans les montagnes.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome