jeudi, septembre 29, 2005

New York, have a good one !

 Day -1 – Lundi 26 Septembre



J’arrive à l’aéroport assez tôt, je n’ai pas réussi à dormir cette nuit et mon linge n’était pas encore sec quand je l’ai glissé dans mon sac, je me retrouve bloqué dans le terminal 2E pendant deux heures sans pouvoir fumer de clope, au moment de l’embarquement la stewardess passe mon billet dans sa machine qui le refuse, elle sort le ticket et le déchire, je me dis merde ils m’ont grillé à fumer dans les chiottes, finalement elle m’en tend un autre et m’annonce que j’ai été surclassé, je passe donc le vol en première dans un fauteuil qui se transforme en lit, champagne à volonté, repas plus qu’acceptable, la classe quoi ; seulement l’écran ne marche pas donc on m’offre un avoir de $250 sur un prochain vol, la vie est dure. Je regarde Six Feet Under épisode 1 saison 4 sur mon ordi portable, j’écoute Matt Elliott et m’endors.

Arrivé à Detroit j’ai l’impression d’être une bête qu’on emmène à l’abattoir, plus rien d’humain pendant une bonne demi heure, à suivre les instructions aboyées par les officiels de la sécurité américaine, très efficaces, je me pose au terminal pour le départ vers New York, deux heures d’attente au milieu de whitetrash, ventres bedonnants, coupes blondes crêpées et mâchage de chewing-gum version je te montre mes amygdales. J’arrive enfin à NYC La Guardia vers 21h30, je chope un Greyhound pour Grand Central et débarque chez le gars qui m’a invité sans me connaître au 21ème étage du Churchill Building (Midtown East), on monte sur le toit boire une vodka-cranberry au milieu des buildings illuminés, j’ai le Chrysler en face de moi, le siége de l’ONU juste derrière, le Queens à perte de vue, les sirènes retentissent, on sort faire un tour du coin de nuit, 42nd, la Public Library, Time Square, un classic burger chez Wendy’s vers 3h du mat sur la 5ème ; je suis bien à New York, no need for words now..

 Day 1 – Mardi 27 Septembre



On sort du 300 E 40th Street en faisant un heyhowyourdoing au portier sur les coups de 1pm, métro 5 pour Union Square, on marche jusqu’à Broadway qu’on descend vers Chinatown pour une soupe de E-Fu noodles (Hong Kong Station - 128 Hester Street), shopping et photo, Ground Zero, je me souviens de la première fois où je suis venu, cherche les Twins du regard, les fondations sont encore à nues, j’ai l’estomac serré, l’image de corps se jetant dans le vide me passe par la tête ; j’ai du mal à réalisé que je suis à New York, toujours cette impression d’être chez soit, de rentrer dans l’écran de télé, tout est familier, presque trop. Métro pour Midtown, on achète des bières et des jus de fruits au Gristedes du coin, je remonte chercher mon ID pour l’alcool, retour sur le rooftop pour une Bud, America’s Next Top Model saison 5 sur UPN, Men for Men de Robin Byrd sur Channel 35, sort de peepshow 80’s gay totalement risible où des gars se foutent à poils sur une music langoureuse la bouche en cul de poule et le regards bovin peu farouche façon Christina Aguilera (pub Sketchers), on se couche au son des hélicos.

 Day 2 – Mercredi 28 Septembre



Après un Dunkin Donut on remonte Fifth Avenue, on croise Donald Trump devant la Trump Tower, une immense pub Abercrombie & Fitch d’un bas de ventre masculin, balade dans Central Park, j’ai les pieds déchiquetés par mes Havaianas fraîchement ramenées du Brésil par meilleure amie, on se pose dans l’herbe, il fait grand soleil, je regarde les skyscrapers qui nous entourent, les gars torses nus, les joggers, les calèches, les chevaux, l’immeuble où Madonna a son appart, les hélicoptères, la cloque sur mon pied, les libellules, non je ne pense plus à lui, j’ai faim. Hot-dogs devant la statue de l’ange qu’on voit à la fin du générique de Angels in America (Bethesda Fountain), Stawberry Fields, Belvédère Castel. On prend le bus au niveau de la 72ème, on passe prendre mon laptop à l’appart, direction Bryant Park et sa connection Wi-Fi, on s’inscrit sur HX.com (site d’un magazine gay gratuit) pour lever de l’homo new-yorkais, une pizza giant chez Joe’s Pizza (2nd Avenue & 41st) qu’on mange devant l’épisode 2 de la saison 2 de Lost sur ABC, je suis HS, on ne va pas à la soirée de lancement du dernier Barbra Streisand, on ne va pas au Summer Stage 2005, on ne regarde pas le porno Titillations, je me désinfecte les pieds, je me couche.



mardi, septembre 20, 2005

Thought of you as everything I've had but couldn't keep.



 Finalement on va peut-être pas faire de Saison 2 au Wanna Play parce que ça nous gonfle, ou pas. Sinon va falloir foutre vos T-shirt de fan du soap rose bonbon républicain homophobe puant Desperate Housewives juste bon pour faire frémir votre grand mère après son cours de tai chi aux chiottes, et vous procurer plutôt ['Weeds'], nouvelle série Showtime bien plus réelle et tranchante sur les banlieues friquées amerloques, avec dans le rôle principal la sublime et grandiose actrice de Fried Green Tomatoes at the Whistle Stop Cafe (Beignets de tomates vertes) et de Angels in America Mary-Louise Parker qui joue tellement bien que t'as envie de pleurer, vos neurones de ménagère de moins de 50 ans me remercieront plus tard.

La mode est au mec légèrement barbu, c'est con le mien l'était, et loin de trouver qu'il était aussi beau je ne peux m'empêcher pourtant de penser à lui quand je vois les pubs du nouveau parfum Dior pour homme qui ornent les rues de Paris, même nez, même forme de visage, même regard sur moi. Dans le Courrier International de cette semaine (n°776) un grand article nous explique comment éviter de se faire contaminer par le Sida, et la principale solution est : la circoncision ... oui oui vous avez bien lu, et c'est sérieux, une étude concernant 15 000 personnes dans un village d'Ouganda, ceux mariés avec une femme séropositive et circoncis ne chopent rien, contre 17% pour les non circoncis ... c'est déjà pas énorme 17%, mais bon je reste pour le port du préservatif faut pas déconner, je suis pas circoncis (le dossier est bien sûr plus complet, pour les insultes s'adresser directement aux chercheurs et autres virologues surdiplomés qui n'y connaissent rien mais toi avec ton CAP de coiffeur visagiste tu sais, merci).

Et comme vous ne m'amusez plus et que ça fait un bout de temps que je n'ai pas reçu de [cadeaux], je pars à New York, salut.


vendredi, septembre 16, 2005

I slept with the devil (and it was good).

 Eat a pizza, drink a vodka, than pose for the camera ; cette semaine on a commencé à préparer Wanna play again ? vaguement, j'ai rencontré des gens avec qui j'ai fait du sexe et plutôt du très bon (merci Manix 003, sauf quand ça pète), j'ai fait semblant d'aller bien, j'ai eu mal un peu, il m'a appelé et a fait comme si de rien, your pale green eyes, par moment j'ai l'impression de m'être réveillé d'un très beau rêve, meilleure amie est rentrée du Brésil, ce soir on retrouve [rondelle mesquine] pour d'autres photos, je ne suis pas vraiment là, oublie moi, wanna make babes anyone ?



{ By the way dans la radio : Archive - Fuck U < The Dandy Warhols - We Used To Be Friends < Lou Reed & The Velvet Underground - Pale Blue Eyes < PJ Harvey - Reeling < Edith Piaf - Non, Je Ne Regrette Rien }

samedi, septembre 10, 2005

[ We're back ! ] (with guests)

vendredi, septembre 09, 2005

00:11 am

 Le soleil m'éblouit, le jardin des Tuileries, je vois la Tour Eiffel au loin à travers les arbres, Sia I lost my self again, I've been here many times before, je t'aime.

La première chose à laquelle j'ai pensé : les horoscopes qu'on s'était lu à haute voix sur l'île d'Oléron, tous me promettaient l'extase amoureuse autour du 11 septembre. J'ai éteint l'ordinateur et la lumière, me suis mis au lit, ai fermé les yeux, pendant quelques instants, j'ai attendu les larmes, moi qui pleure devant une pub pour la soupline, rien, je me suis senti totalement froid, oui c'est exactement ça, froid, j'ai alors pris Le ravissement de Lol V Stein qui traînait près du lit et en ai lu la moitié d'une traite ; dans le silence de la nuit je suis coupé par des cris, un mec parle au téléphone, il dit que sa vie est fichue, qu'il ne peut plus rien y faire, je l'écoute, il est hystérique, il vient de perdre quelque chose, il a besoin d'exploser, je l'écoute, et ne ressens rien, je m'endors.

Assez tôt je me lève, je cherche une musique, Muse et Damien Rice ne passent pas, j'ai besoin de quelque chose de simple, je finis par mettre Carla Bruni, je file sous la douche, il fait gris, ça me fait du bien, dans le miroir en me rasant je me trouve l'air triste, un tristesse froide, figée dans le regard, je me trouve beau drapé dans cette tristesse, arrogant je m'ausculte, comme surpris, cherche les traces qu'ont pu me laisser ces quelques mots, la fin de ma plus belle histoire avec un garçon, sur le temps, qualité/temps ? Et j'attends les larmes, mais rien ne vient, je suis assez étonné de leur absence, j'attends.

Il ne m'a pas largué ; je marche jusqu'au Louvre, les drapeaux sont en berne, il commence à faire beau, j'ai envie de ces larmes pourtant, dans Sex and The City Charlotte a une théorie selon laquelle il faut diviser par 2 le temps passé ensemble pour définir la période de deuil, il me faudrait pile 1 mois, j'aimerais que ça commence, histoire de finir au plus vite.

Je suis passé au Monoprix acheter un carnet, j'en ai pris un vert entrelacé de jaune ; je suis dans la cour du Louvre, j'écris en écoutant Tidal de Fiona Apple, seul sur un banc de pierre, au début de notre histoire il m'avait parlé du meilleur ami de sa copine, un homo qu'il trouvait super beau, on était devant Beaubourg et je lui avait dit en riant - Tu ne vas pas me larguer pour lui ? Je n'étais pas loin de la vérité, en une phrase c'était fini ; il ne m'a pas largué, il a fait pire, il m'a confirmé ce que je redoutais, je lui ai juste servi à s'assumer pour qu'un autre en profite, how cliché is that, il commence à faire chaud, je transpire, l'album est presque fini, tu as eu ton deuil.



Episode XII - Epilogue.

 Je vous avais dis [Cette année sera l'année des histoires courtes mais flamboyantes], je ne m'étais pas trompé, c'est fini, pour l'instant je me sens froid, je ne veux pas en parler, je réaliserai plus tard.


{ Pas de commentaire, merci. }

mardi, septembre 06, 2005

Greta Garbo, benoit XVI et E.T. regardent le foot chez Mag et ... PSYCHOPATHE !

 Vendredi c'était chemise blanche et cravate noire le dress code, les ginettes se sont transformées en adolescentes londoniennes, bière à flot, vers 22h30 on finit à poil dans la pissotière pour une séance photo ambiance uro, 1 heure plus tard je fais une série ma langue dans la bouche de tout le monde mais qu'avec des filles, je suis fidèle moi monsieur, la plupart du temps, enfin bref, c'est pas frais que je m'écroule chez moi devant la starac, que j'avais bien sûr enregistrée (c'est mieux, tu peux regarder sans son et en accéléré), y'a du potentiel cette année if u know what i mean ; le lendemain rebelotte mais chez Mag, avec les rats, Barbie, Condoleeza Rice, et le sexy lesbian crew, on mange de la pizza thon-moutarde en discutant vert, courgette et Ankara, y'a pas à dire, c'est cool les lesbiennes.




lundi, septembre 05, 2005

In God they trust.

 Finalement la guerre en Irak est bien une réussite, comme le répète bush, les USA ont juste créés une démocratie comme la leur.

Nouvelle-Orléans Dimanche 4 Septembre 2005:

In America.
Snip:
"They killed a man here last night," Steve Banka, 28, told the Reuters news agency before he left on Sunday.
A body lies face down in water next to the Superdome. Death was everywhere, both inside and outside the Superdome

"A young lady was being raped and stabbed. And the sounds of her screaming got to this man and so he ran out into the street to get help from troops, to try to flag down a passing truck of them. He jumped up on the truck's windscreen and they shot him dead," Mr Banka said.


via [Garoo], source [BBC]+ la [lettre ouverte] de Michael Moore à w bush.


vendredi, septembre 02, 2005

The World No 1 Biscuit !

 Il a quitté sa copine, il lui a dit qu'il préférait les gars, c'était la première fois, j'ai peur qu'on ne soit pas au même moment de notre vie, une sorte d'anachronisme, je vais laisser les choses suivre leur cours, je n'ai plus envie de parler de lui pour l'instant, épisode X, fin de la saison bientôt, en me réveillant ce matin je me suis dit que c'était fini, il part la semaine prochaine. J'ai bu un pot avec Freaky et Paumé, ai vu de la lesbienne et des hétéros, écouté de la musique, regardé en boucle la fin du dernier épisode de Six Feet Under et j'ai pleuré à chaque fois, mangé des Oreos, ma nouvelle coupe de cheveux me plait, j'ai appris qu'un pote indonésien était devenu une star de la pop dans son pays, j'ai vu Paris Hilton dans la série Veronica Mars, la terre sera détruite par un rot de méthane, Paris brûle, il y a un portrait d'Antony Hegarty (Antony & The Johnsons) dans le Courrier International, meilleure amie est au Brésil, ma CB est périmée, Gengis Khan est cool et Bush sûrement pas, les Etats-Unis sombrent, je fume, j'ai mal au bide et la bite irritée, il fait beau, donne-moi tout de toi, c'est la fin de l'été.


{ Nouvelle radio: Whitey - Intro & In The Limelight < Sebastien Schuller - Weeping willow < Peaches - Stuff me up (feat. Taylor Savvy) < Pizzicato Five - Love's Theme < The Hives - Two Timing Touch And Broken Bones < Sia - Breathe Me < Antony & The Johnsons - Fistfull Of Love (feat. Lou Reed) < Le Tigre - After Dark < Dayna Kurtz - Joy in repetition (Prince) < David Bowie - Young Americans < Nick Cave - People Ain't No Good < Elastica - Line Up < Rufus Wainwright - Across the Universe (The Beatles) < The Jacksons Five - abc < Björk - Hidden Place < Travis - Hit Me Baby One More Time (Britney Spears) < All Saints - Pure Shores }

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome