dimanche, avril 30, 2017

I See Both Side Like Chanel.


 "... Taéko vit alors ce désert qui, lorsqu'elle se sentait libérée de s'être racontée, et à l'instant même de ce soulagement, apparaissait toujours brusquement devant ses yeux.
 Le désert...
Il ne renvoyait pas particulièrement l'image d'une profonde désolation, de la solitude, du néant. C'était simplement un désert sans fin qui, si on s'en approchait, vous laissait soudain sur la langue, entre les dents, un goût de sable."


L'École de la Chair - Yukio Mishima p.20


Quand je vais snorkeler j'ai l'impression que les fonds changent à chaque fois, certains coins sont vraiment beaux. Comme l'an dernier des bébés requins nagent au bord du rivage, on peut les observer tourner en rond depuis la berge, leur petit aileron à pointe noir fendant épisodiquement la surface de l'eau, par contre je n'ai pas vue de tortue cette fois-ci, on m'a dit que la plupart sont mortes en fin de saison l'an dernier. J'ai mangé/bu des noix de coco, trouvées sur la plage, qu'on a ouvert nous même, ce qui est quand même trop cool. J'écoute l'album DAMN. de Kendrick Lamar, que je préfère au précédent, et les nouvelles chansons de Frank Ocean, Perfume Genius, Feist ou Lana Del Rey, en kiffant le vent chaud qui m'abrase la peau, toujours à l'ombre et couvert de crème solaire, je me baigne même avec un t-shirt et une casquette, tellement je trouve le soleil brûlant, mais même comme ça je suis rouge le soir.


Je n'ai pratiquement pas regardé de série et j'ai enfin finit Damned de Chuck Palahniuk, que je n'ai pas particulièrement aimé, comme la première partie de cette trilogie (?) "Doomed", pour passer à L'école de la Chair de Yukio Mishima, que j'avais déjà lu au début de ma vie d'adulte, c'est tellement bien écrit/traduit, et j'ai des images du film avec Isabelle Huppert dans la tête en lisant par moment. Des fois je baise sur la plage, dans l'après midi, des petits mignons chinois/malais ou argentin, derrière les arbres de la plage la plus au nord, en admirant la vue. Et le soir je vais regarder le couché de soleil depuis la terrasse du Jetty Café, devant un Fanta Lychee ou un lime juice, puis les éclaires qui illuminent le continent, tous les soirs, sans plus jamais nous atteindre, et les étoiles filantes. Maintenant que j'ai mon bungalow à moi je peux me cacher un peu le week end, quand des hordes de malais viennent snorkeler et picniquer sur l'île, en laissant leur détritus partout, mais globalement je suis souvent seul sur la toute dernière plage. Je n'ai pas vu de voiture ou de scooter, ni porté de chaussure, depuis 1 mois, j'appréhende le retour à la civilisation. Et puis allez plutôt voir mes photos de l'an dernier, je n'avais pas envie de refaire les mêmes, c'est une petite île. (En bonus je vous mets cette vidéo prise par un pote au levé du soleil sur la plage la plus isolée, bien sur je n'ai jamais eu le courage de me lever aussi tôt)

J'ai quitté l'île maintenant, la famille du Jetty Café m'a offert un t-shirt "Baby Sea Turtles - Kapas Island" pour mon départ, et ça a été bizarre de quitter tout le monde au KBC, je suis en chemin pour Paris, je ne suis pas sûr d'en avoir envie, je ne compte pas m'y éterniser, on verra si le nouveau Zelda m'y gardera longtemps. J'ai dépensé en moyenne 19€68 (en comprenant les billets KT-KL et KL-BKK, ~18€ sans) Eclaires au chocolat, amandines aux poires, tartes au citron, croissants aux amandes, yaourts aux fraises, fromages et vin rouge, mon lit, ma télé, me voilà !


J'aime bien Hamon et cette gauche qui l'entour (Taubira, Hidalgo, Aubry,...) mais je suis content que ni le PS ni LR ne soient au second tour, et même si je n'aime pas sa politique internationale, ni sa personnalité, j'aurai préféré voir Mélenchon face à lepen. Après je ne comprends pas cet engouement pour Macron (45% dans mon arrondissement au premier tour !) qui brasse du vent en lançant de grandes phrases vides de sens, c'est une victoire du marketing et de l'ultra libéralisme, c'est triste, mais ça on en parlera après le 7 mai, j'aurai moins de mal à voter pour lui que pour ce réac homophobe misogyne voleur de Fillon (ce que je n'aurais pas fait). Je suis quand même content de voir que le fn fait moins de 5% à Paris #indépendance.

lundi, avril 24, 2017

Lil' bitch, be humble.

[Kendrick Lamar - HUMBLE.]

dimanche, avril 16, 2017

Fanta Lychee.


 Apres avoir passé la frontière j'ai dû dormir dans la médiocre ville de Kota Bharu, comme la dernière fois que je suis passé par là, tous les bus étaient complet pour aller plus au sud. Le lendemain j'ai fait les 4 heures de bus jusque Kuala Terengganu, où j'ai dormi dans une chambre climatisé avec télé câblée, avant de me rendre à Marang, et de prendre le bateau pour Pulau Kapas.

J'ai pris un lit dans le même dortoir, pour 30 Myr, au KBC restaurant, le même lit que l'an dernier, j'ai mangé au KBC d'à côté, des lasagnes, des tapas délicieux, des desserts trop bons avec du toffee, du biscuit chocolat, de la crème chantilly et des bananes (Banoffee pie), du cheese cake, les chefs espagnoles de l'an dernier étaient de retour. J'ai aussi mangé des rotis canai, des spaghettis bolognèse et du coconut yellow curry au Café Jetty, où la patronne adorable m'a reconnu de l'an dernier et m'a fait des ristournes, elle m'a même proposé le code de son wifi perso (il n'y a du wifi nul part sur l'île). La première semaine j'ai trainé avec un allemand de 24 ans très sympa, de Cologne, des argentins, beaucoup, dont une actrice "célèbre". Il y avait les mêmes poissons dans l'eau, je ne sais pas combien de temps vit un poisson, mais c'était les même, je les ai reconnu, ils ont encore essayé de manger mes grains de beauté. Il y avait pas mal de monde aussi, des locaux venu faire du masque-tuba, je crois que c'était les vacances, et puis ça s'est calmé, j'ai du me souvenir que j'étais en vacances aussi, quand tous le monde organisait la suite de son voyage, et juste me relaxer, en écoutant les vibrations des vagues, l'oreille collée au sable, couché sur le ventre, en regardant l'horizon par dessous mon bras, entre deux averses tropicales.


Ils sont tous parti autour du lundi, ensuite j'ai eu 2 jours de flottement, le ciel était bas et gris, le vent "froid", j'ai eu envie de partir, j'ai pensé aller faire la bise à mon colloc singapourien mais j'ai appris qu'il était en transition de boulot/appart, puis le soleil est revenu, l'eau a retrouvé sa couleur hypnotique, le vent est redevenu chaud et caressant, tout a été mieux. J'ai passé 4-5 jours "seul" à rêvasser sur la plage, avant que le couple americano-zimbabwéen, rencontré en Inde en janvier 2012, avec qui j'avais passé une dizaine de jours sur la plage de Palolem à Goa, vienne me rejoindre depuis Singapour, pour quelques jours, une semaine, une quinzaine de jours (ils repartent le 22) ce qui est bien cool.


Et après 15 nuits en dortoir je me suis décidé à prendre un bungalow, là où je prends pratiquement tous mes dîners et petit dej', pour 70 Myr (50 pour l'instant parce que mes toilettes sont partiellement bouchées), au KBC de gauche, parce que merde je le vaux bien. Un soir ils ont trouvé un superbe python avec des reflets bleus sous un des bungalow. J'ai été nettoyer les rochers à l'extrême nord de l'île, en bateau avec le propriétaire, des membres du staff, et quelques clients, on a ensuite été faire du snorkeling de l'autre côté de la petite île, c'était hyper beau et coloré, si vous avez l'occasion je conseille vivement, ils le font genre 1 fois par semaine je crois. La deuxième fois on a été voir la côte Est, un mur de falaise impressionnant, ça m'a donné une perspective différente de l'île, toute cette roche torturée, et le fait de la voir depuis un bateau aussi, elle paraît plus grande et sauvage encore.


Ça fait 3 semaines que je suis là, et je suis parti pour rester 2 de plus, je viens de me prendre un billet d'avion de Kuala Terengganu (la ville d'à côté) à Kuala Lumpur (17€ avec 20kg de baggages sur AirAsia) et ensuite de KL à Bangkok (43€ idem) pour le 30 avril, mon vol retour étant le 1er mai.


Dans un monde parallèle, President Hony-Boo-Boo a décidé de faire la guerre à tous le monde et de réduire à néant toutes les avancées sociales et écologiques des dernières décennies aux USA. Et la Tchétchénie torture et tue ses gays.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome