dimanche, mai 31, 2015

Change is Everything.

"Les modes de vie, ce sont toutes ces attentes de comportements qui nous sont imposées par la société et auxquelles nous ne prêtons plus attention : on attend de nous que nous travaillions, que nous ayons un compte en banque, que nous acceptions de vivre dans un monde hypertechnologisé, que nous soyons évalués de l'enfance à la mort... Et nous obtempérons, mécaniquement. Or, certaines de ces attentes génèrent énormément de souffrances. Il serait donc juste, et même bon, que nous portions ensemble un regard critique sur elles. Que nous décidions si nos modes de vie construisent vraiment la société que nous souhaitons."
Mark Hunyadi dans Télérama


 Et moi aussi je suis pour un revenu de base universel, ça serait intéressant de pouvoir au moins en débattre, sans tomber de suite dans les accusations de parasitage et fainéantise, qui n'ont rien à voir dans le débat, il faut revoir cette notion comme quoi le travail est le centre de tout, de notre épanouissement personnel, de notre bien être, se demander à quel moment on s'est mis à vivre pour travailler plutôt que travailler pour vivre, et si tout cela n'est pas juste un grand tour de passe passe, un asservissement consenti, aussi bien imposé comme la norme par le capitalisme de marché que par les dictatures communistes. Ca serait intéressant de pouvoir remettre en question ce dogme, que l'on puisse avoir le choix, de pouvoir travailler moins, de se réapproprier le temps, développer d'autres occupations, plus personnelles, plus enrichissantes. C'est con qu'il n'y ait pas grand monde pour défendre des alternatives intéressantes dans la classe politique. Pour moi Mélanchon est le principal problème de "l'autre" gauche, en plus de sucer la bite de Poutine, d'être pour l'oppression chinoise au Tibet, et globalement un connard avec les journalistes, qu'il traite avec mépris et condescendance, il est juste malsain, le peu de pouvoir qu'il a lui est déjà monté au cerveau, il ne fait qu'attiser la haine des classes, comme LePen finalement, oui leur populisme est comparable, et ça fait vraiment chier qu'il soit le porte parole de cette alternative au PS dont on aurait bien besoin, mais qu'il rend complètement ridicule et caricaturale.

Dans le même esprit, à mon boulot, quand je suis rentré d'Asie, j'ai eu cette formation où l'on m'a expliqué que j'allais être transformé en super vendeur de luxe, digne d'une grande maison, que je devais apprendre par coeur des mots clefs et des techniques de vente standardisées, faire semblant d'être ami avec les clients pour mieux leur soutirer des informations et leur vendre plus de produits, d'ailleurs ce ne sont pas des clients mais des "tickets", qu'ils allaient en comptabiliser le nombre entrant en boutique et faire des statistiques sur mes performances de vente, un gentil flicage pour améliorer ma productivité, comme on optimise un outil, et que tout cela serait "enrichissant pour moi", donner l'implication d'un vendeur de grande maison tout en étant payé au SMIC, bien sûr, et qu'en plus j'avais de la chance "parce que c'est pire ailleurs". Ca a été la pichenette de trop. I'm free !

vendredi, mai 29, 2015

Laurence Anyways.


 Je suis le seul à trouver que Storage Wars, télé réalité américaine qui passe sur D8, est complètement immorale ? En gros on te montre des gars s'affronter aux enchères pour acheter des box de rangement de gens qui les ont "abandonné", probablement parce qu'ils n'avaient plus d'argent. Donc on voit ces rapaces se jeter sur les affaires d'autres gens, pour y trouver des "trésors", de façon goguenarde, comme si c'était normal et rigolo de profiter du malheur, de fouiller leurs affaires sans aucun respect, jeter des trucs sans valeur marchande mais qui devaient valoir quelque chose pour quelqu'un. Alors oui c'est assez distrayant, mais c'est vraiment la fête du capitalisme, la prochaine étape c'est "Poche de cadavres à la morgue" ? "Trésors dans maison d'expulsés" ? "Glanage dans bidonvilles après buldozage" ? J'ai déjà vu qu'il existait une sorte de bourse aux assurances vie aux USA, tu mises sur la mort des gens en rachetant leur assurance vie et en estimant le temps qu'il leur reste à vivre.

J'ai enfin vu un film de Xavier Dolan - Laurence Anyways - cette nuit sur ARTE, et putain, c'est un génie ce gars. J'avais complètement oublié que OK Go avait sorti l'album Hungry Ghosts fin 2014, il est pas mal, certains morceaux sont très chouettes, efficaces, un peu pop-rock basique peut-être, je le trouve globalement moins bien que Of the Blue Colour of the Sky, que j'ai écouté en boucle pendant une période, mais ça reste chouette. J'aime bien l'album solo In Colour de Jamie xx (The xx), il va me faire un bout de l'été je pense. Je suis moins convaincu par Why Make Sense de Hot Chip. Et j'attends avec impatience le nouveau Son Lux, j'adore le premier extrait: Change is Everything (vidéo au dessus) Je ne comprends pas bien où est passé le clip pour Black Lake de Björk, le trailer du MoMa était sublime, mais la vidéo projetée sur place est bof, je me faisais une joie de le voir, je suis amoureux de cette chanson, elle me prend aux tripes.

jeudi, mai 21, 2015

Love Me Harder.


 Je me goinfre tellement, j'ai l'impression d'avoir une bouée autour du ventre, je mange du fromage avec de la baguette tradition en buvant du vin rouge bio, des steaks, purée de carottes maison, salade verte noyée dans la sauce vinaigrette, des carrées d'emmental, et les noix, des trucs au "chocolats", je me dis que je profite avant de partir, mais je me goinfre, comme si l'hiver arrivait. J'ai acheté du thé vert à l'amande Kusmi Tea, je le noie dans du miel de fleur bio, j'ai l'impression de manger un gâteau quand j'en bois. J'ai passé pas mal de temps chez mon père ce mois ci, à vider une parti du "grenier", qui est un vieux grenier à grain de 100m2, rempli de bordel. J'ai jeté ma collection de canettes, c'est marrant de se souvenir que dans les années 90 les sodas avaient pleins de gouts différents, comme le Seven Up Framboise, le Schweppes Noix de Coco, ou le Coca à la Pomme, toutes traces de ma scolarité, et mes magazines porno gay que je piquais chez le libraire quand j'avais 14-15 ans. J'ai fait un dépistage au Kiosque de Saint Paul, et ils proposaient une étude dans laquelle ils offrent le vaccin contre l'hépatite B, que j'avais fait quand j'étais au collège, lors d'une grande campagne nationale, mais l'an dernier, j'ai fait un bilan sanguin complet, et mon médecin traitant m'a dit que je n'avais aucune trace d'anticorps, donc qu'il n'avait pas marché, du coup ça tombait bien, vu que je suis une salope. Je me suis mis à jouer à SimCity BuildIt sur iPad. J'ai mon billet aller simple pour Jakarta (396€ avec Saudia) le 29 juin, j'espère qu'il ne vont pas me bloquer à l'aéroport, 1 aller simple pour le plus grand pays musulman du monde, en passant par l'Arabie Saoudite en plus, acheté par un barbu désocialisé, ça doit mettre en alerte. J'ai aussi pris 1 vol Denpasar-Singapour pour la fin aout (60€ sur AirAsia) pour respecter les 2 mois de visa, mon passeport est en cour de fabrication, le Lonely Planet Southeast Asia est là, des petits cadenas pour fermer toutes les poches de ma valise, pour éviter que quelqu'un y mette de la drogue, je n'ai pas envie de finir en prison. L'ouverture d'un compte au Crédit Coopératif avance, et je prends mon temps pour louer mon studio, mais je ne stresse plus, dans le pire des cas je le loue un peu moins chère. Globalement, je suis dans les starting-blocks, terrifié et excité à la fois, je me rends bien compte que le retour sera encore plus dur, voir impossible, ou alors j'aurai évacué ce besoin d'exploration, j'aurai follement envie de bosser pour Endemol, de manger du quinoa, et d'avoir un chien.

vendredi, mai 08, 2015

I Decline.

 Je ne regarde plus les reportages d'investigations sur le réchauffement climatique ou l'industrie agroalimentaire, je trouve cela trop sensationnel, même sur ARTE, pas sensationnel dans le sens Voici, mais qui exacerbe l'indignation. C'est comme faire un reportage sur l'Inde, on te monte la misère, les enfants qui jouent dans les rigoles d'égouts, les lépreux, c'est la réalité, mais c'est juste un angle de caméra, c'est ce qui me dérange maintenant dans le traitement de l'image, c'est toujours un point de vue, littéralement. Comme quand moi je prends une photo en voyage et j'attends que les touristes se poussent pour qu'il n'y ait personne devant la vue, en vrai il y'a des gens, et une machine Coca Cola à côté, des trucs du genre, du coup tous ces reportages sur les méfaits du capitalisme sont aussi un écran de fumée alarmiste, alors oui l'indignation est importante, mais elle est globalement stérile, on ne fait pas grand chose avec, on regarde, on est triste, alors que si on tourne un peu la caméra on voit aussi que l'on peut être heureux avec pratiquement rien, qu'il suffit d'un peu de bon sens pour choisir le truc produit localement de préférence bio plutôt que des paquets de chips OGM, que cette pression productiviste on peut se la retirer tout seul, et que l'information n'a pas à être un poids non plus. Enfin je sais pas, y'a toujours un nouveau truc désastreux et puis au final on est toujours là, avec nos petits problèmes, que la grande histoire est en marche, qu'on est juste le moyen-âge du futur, et que globalement tout ça c'est du vent. J'ai envie de ne plus avoir un avis sur tout, pour rien.

J'ai bien aimé ce TRACKS spécial sur la notion de travail. J'ai fait un don à la Croix Rouge pour le Népal, et aussi à une association locale implantée de longue date, ABARI, qui construisait des écoles et autres bâtiments de façon écolo, dans l'urgence ils montent des tentes et apportent des vivres dans les coins reculés, pour participer c'est ici. Je viens de voir que l'agence de mannequins New Madison avait son bureau juste en face de chez moi. C'est tellement étrange de voir tous ces gamins de 20 ans couverts de tatouages, j'ai l'impression qu'avant ça prenait une vie pour en avoir autant, et ça avait un minimum de sens, les gens n'arrivaient pas en demandant directement un bras entier, on y allait petit à petit, et puis c'était aussi un mode de vie, on choisissait d'être dans la marge, ça impliquait une histoire, une personnalité. Ca semble purement esthétique aujourd'hui, des gars avec la personnalité d'un caniche nain ressemblent à des artistes underground, ils ont juste choisit un look dans le catalogue internet, c'est assez troublant, un tel décalage entre le visuel et le contenu, un peu comme Lady Gaga.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome