dimanche, mai 31, 2015

Change is Everything.

"Les modes de vie, ce sont toutes ces attentes de comportements qui nous sont imposées par la société et auxquelles nous ne prêtons plus attention : on attend de nous que nous travaillions, que nous ayons un compte en banque, que nous acceptions de vivre dans un monde hypertechnologisé, que nous soyons évalués de l'enfance à la mort... Et nous obtempérons, mécaniquement. Or, certaines de ces attentes génèrent énormément de souffrances. Il serait donc juste, et même bon, que nous portions ensemble un regard critique sur elles. Que nous décidions si nos modes de vie construisent vraiment la société que nous souhaitons."
Mark Hunyadi dans Télérama


 Et moi aussi je suis pour un revenu de base universel, ça serait intéressant de pouvoir au moins en débattre, sans tomber de suite dans les accusations de parasitage et fainéantise, qui n'ont rien à voir dans le débat, il faut revoir cette notion comme quoi le travail est le centre de tout, de notre épanouissement personnel, de notre bien être, se demander à quel moment on s'est mis à vivre pour travailler plutôt que travailler pour vivre, et si tout cela n'est pas juste un grand tour de passe passe, un asservissement consenti, aussi bien imposé comme la norme par le capitalisme de marché que par les dictatures communistes. Ca serait intéressant de pouvoir remettre en question ce dogme, que l'on puisse avoir le choix, de pouvoir travailler moins, de se réapproprier le temps, développer d'autres occupations, plus personnelles, plus enrichissantes. C'est con qu'il n'y ait pas grand monde pour défendre des alternatives intéressantes dans la classe politique. Pour moi Mélanchon est le principal problème de "l'autre" gauche, en plus de sucer la bite de Poutine, d'être pour l'oppression chinoise au Tibet, et globalement un connard avec les journalistes, qu'il traite avec mépris et condescendance, il est juste malsain, le peu de pouvoir qu'il a lui est déjà monté au cerveau, il ne fait qu'attiser la haine des classes, comme LePen finalement, oui leur populisme est comparable, et ça fait vraiment chier qu'il soit le porte parole de cette alternative au PS dont on aurait bien besoin, mais qu'il rend complètement ridicule et caricaturale.

Dans le même esprit, à mon boulot, quand je suis rentré d'Asie, j'ai eu cette formation où l'on m'a expliqué que j'allais être transformé en super vendeur de luxe, digne d'une grande maison, que je devais apprendre par coeur des mots clefs et des techniques de vente standardisées, faire semblant d'être ami avec les clients pour mieux leur soutirer des informations et leur vendre plus de produits, d'ailleurs ce ne sont pas des clients mais des "tickets", qu'ils allaient en comptabiliser le nombre entrant en boutique et faire des statistiques sur mes performances de vente, un gentil flicage pour améliorer ma productivité, comme on optimise un outil, et que tout cela serait "enrichissant pour moi", donner l'implication d'un vendeur de grande maison tout en étant payé au SMIC, bien sûr, et qu'en plus j'avais de la chance "parce que c'est pire ailleurs". Ca a été la pichenette de trop. I'm free !

5 commentaires:

Elouan S. a dit…

Au cas où tu n'aurais pas déjà lu tout ça ;-) :

Jeremy RIFKIN, Une nouvelle conscience pour un monde en crise : Vers une civilisation de l'empathie
La troisième révolution industrielle : Comment le pouvoir latéral va transformer l'énergie, l'économie et le monde

Philippe Bihouix, L'Age des low tech

C'est intéresant, pas toujours très réaliste mais ça fait aussi l'intérêt de la chose. Et je suis plutôt d'accord sur le fait qu'il faudrait qu'on ait une alternative qui nous parle enfin de choix...

Anonyme a dit…

Mdr...Tu prêches l égalité sociale pour tous et tu achètes des lampes à 200e,des sacs et fringues de marque. Et en plus tu peux te permettre à 35a de lâcher ton boulot pour faire le tour du monde. Merci papa et maman. Stop hypocrisie...

Anonyme a dit…

Evidemment que le système n'attend qu'une chose de nous, qu'on soit de bons petits soldats qui ne remettons pas en cause ses deux piliers sacrés qui sont le travail et la consommation. Mais Anonyme 1 a tort : chacun peut résister à sa façon et à son niveau, ce n'est pas une question de moyens financiers, çà commence dans la tête. Encore faut-il le vouloir.

Anonyme a dit…

Dit-il en consommant musique, séries, films, etc., que lui vendent la presse branchée et l'industrie culturelle.

Je ne pensais pas qu'on pouvait atteindre cet âge et rester aussi inconséquent et peu lucide.

Même pas une histoire d'amour pour sauver tout ça.

NeimaD. a dit…

Gnagnagna :)

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome