mardi, février 23, 2016

Sound & Color.


 J'ai passé une nuit à Roxas, sur l'île de Mindoro, 2 heures 30 en minivan à l'est de San José, d'où partent les bateaux pour Caticlan (5h), sur l'île de Panay, à 15 minutes en bangka (bateau local) de Boracay. La petite ville poussiéreuse était vraiment "local", j'étais le seul blanc dans le coin, et tout le monde me demandait, étonné, ce que je foutais là. C'était plutôt agréable comme arrêt, même si tout fermait à 20h, et que j'ai mangé la pire pizza de ma vie.


Boracay n'est pas si atroce que ce que l'on m'en avait dit, la plage de White Sand est belle, grande, pleine de sable blanc, bordée de cocotiers, la mer est transparente, il y a quelques petites algues vertes mal odorantes sur le premier mètre, mais ce n'est vraiment pas gênant pour se mettre à l'eau. Alors après oui, c'est très touristique, surtout quand on remonte vers la station 2, mais en dessous de la station 3, à Angol, où j'ai dormi en dortoir au Tree House pour 350 pésos la nuit, c'est plutôt calme, bien mieux que Koh Tao par exemple (sauf pour la bouffe), Phu Quok, ou White Sand Beach sur Koh Chang. Le ciel est plein de parachutes ascensionnels, on dirait des méduses volant au dessus de la mer, c'est assez joli, ou alors un débarquement militaire, surtout au couché du soleil. J'y ai passé 2 jours, à juste glander, et pouvoir me baigner sans faire un tour organisé. Je me suis dit que je passerai bien plus de temps aux Philippines, faire une extension de visa est assez facile, mais je perdrais mon billet non remboursable/modifiable de Cebu à Singapour, qui m'a coûté dans les 80€, que j'ai dû prendre pour avoir le visa d'un mois, et ça me gonfle, je le saurais pour la prochaine fois, venir au moins 2 mois. Ca me laisse des choses à voir pour un prochain voyage.

dimanche, février 21, 2016

Coron Island.


 A Coron c'était encore plus joli je crois bien, il y avait moins de monde déjà, et la ville est plus agréable, moins "claustrophobique". On s'est pris une chambre à 3, pour 1200 pésos, au Sea View Pension House, guesthouse sur pilotis en centre ville, puis un tour (le A chez Budget Tour), à 750 pésos, parce que ça revenait vraiment moins chère qu'un bateau privé, même à 4, et on n'a vraiment pas regretté. La journée parfaite, avec un arrêt déjeuner dans une hutte isolée, une vue à 1 million de dollar, où on était le seul bateau.


Du snorkeling magique, aussi beau qu'en Indonésie, avec des coraux multicolores, des poissons peu farouches, une eau limpide. Et des sites absolument sublimes, ces endroits de l'archipel de Palawan entre dans mon top 5 des plus beaux paysages au monde.


Du coup ça va beaucoup mieux, le beau me rend heureux, et j'aime passer mes journées en mer. J'ai pris un bateau pour San José, sur l'île de Mindoro, samedi matin (5h - P800), j'ai failli aller visiter le site de plongée d'Apo pour quelques jours, qui a l'air sublime, avec un brésilien rencontré sur le bateau, où il m'a sucé sur le pont avant dans un "angle mort", mais ça revenait trop chère, et je n'avais pas envie de voyager en groupe (il était avec 3 filles). Je me le garde pour un prochain voyage, avec un budget en conséquence.


Je dois redescendre de toute façon, me rapprocher de la ville de Cebu, en passant vite fait par Boracay, traverser les iles de Panay, Guiramas et Negros, aller voir les requin-baleines du sud de l'île de Cebu, des trucs comme ça. Je suis revenu dans le voyage.

jeudi, février 18, 2016

Bacuit Archipelago.


 Heureusement il y a l'archipel des Bacuit, pleins d'îles sublimes, juste en face, qui se visitent en tour d'une journée, envahies de touristes, mais c'est souvent à couper le souffle. J'ai fait les tour C, 1200 pésos, inclus l'environmental fee de 200, puis le A pour 800, c'est bien de louer des chaussons de plongée aussi (P100), réservés au Sands Inn, avec un jour de battement entre les deux, où je n'ai absolument rien fait.


J'ai rencontré pas mal de gens sur la terrasse donnant sur la mer de cette auberge de jeunesse, avec qui j'ai été mangé tous les soirs, c'était bien sympa, et j'ai pris le bateau pour Coron (P1200 - 6h), un peu plus au nord, avec 2 d'entre eux.

lundi, février 15, 2016

Palawan.


 C'est marrant, quand je lis la partie du Lonely Planet sur Palawan, j'ai la voix de Denis Brogniart dans la tête.

J'aime bien les Philippines, mais je crois que je n'ai simplement plus envie de voyager, ayé, j'en ai marre, de prendre des bus et de chercher des hôtels pas chères, de ne pas savoir où et quoi manger, je n'ai plus envie de parler à des gens tout le temps, dépenser de l'argent. Je vais finir le pays tranquillement, et voir à la fin du mois ce que je fais, si j'ai de nouveau envie, si je rentre chez mon père en banlieue, pour réorganiser ma vie, si je m'installe à Singapour (hahaha), retourner à Muang Ngoy (Laos) ou Kampot (Cambodge) pour juste y traîner, ou si je me pose sur une plage en Malaisie, le visa y étant de 3 mois, mais je n'ai plus envie de "découvrir", là, tout de suite. Me forcer ne rimerait à rien, et c'est un peu ce que j'ai l'impression de faire en ce moment.


Il n'y a pas de fruit de la passion ici, alors je suis passé au jus de guyabano (corossol), enfin quand j'en trouve, et je mange pleins de donuts, j'ai repris un peu de poids, il faut que je fasse gaffe à ne pas le reprendre n'importe comment. J'enchaîne les épisodes de Scream Queens, qui ne sont vraiment pas terribles, je vois ce qu'ils veulent faire, mais ça manque la marque, et ce n'est jamais marrant comme ça pourrait l'être. Puerto Princesa ne m'a pas séduit, ce n'est pas une ville désagréable pour autant, mais il n'y a pas grand chose à y voir.

J'ai pris un mini van pour El Nido, à l'extrême nord de Palawan, directement, les distance sont grandes, les temps de transport abusés, et je n'ai pas tant de temps que ça pour rejoindre Cebu le 2 mars. La petite ville est moche mais sur une jolie baie, la plage n'est pas grande mais a du sable, c'est juste dommage que l'eau soit dégueulasse, du coup on ne peux pas se baigner là, ce qui est quand même bien dommage quand on est en bord de mer, et je paye 600 pésos pour une chambre très médiocre au Sands Inn.

mercredi, février 10, 2016

Sagada.


 Je suis allé à Sagada, petit village un peu plus loin dans les montagnes, qui était rempli de philippins pour le nouvel an chinois et un festival quelconque, il y avait tellement de monde que les gens faisaient la queue devant les restaurants, et qu'il y avait des embouteillages dans ce minuscule bourg. Il a plût sur tout le trajet, et ici aussi, où il faisait encore plus froid, bien-sûr toutes les guesthouses étaient complètes, et j'ai fini par trouver une chambre au Treasure Rock Inn, au bout de la rue principale, un petit hôtel bien caché au bout d'un petit chemin, où la très sympathique propriétaire m'a proposé la dernière chambre, en étant honnête de suite sur ce que c'était: dans un nouveau bâtiment en travaux, une chambre dortoir où la pluie gouttait du plafond par endroit, du coup l'électricité avait été coupé, j'ai compris que c'était clairement pour me dépanner, mais ce qui m'a décidé à été la vue sublime du balcon, sur la forêt et les roches escarpées, un paysage sorti d'une histoire des frères Grimm, c'est souvent ce qui compte le plus pour moi. J'ai donc dormi là 2 nuits, sous une montagne de couverture et éclairé à la bougie, mais avec le wifi, pour 200 pésos.


Le village est clairement dédié au tourisme, il n'en reste pas moins charmant, et il y a pléthore de bons restos. Par contre il est obligatoire de prendre un guide pour la moindre balade au alentour, ce que je trouve clairement abusé, c'est de l'extorsion pur et simple, du coup je me suis contenté de payer 100 pésos (en faisant moitié-moitié avec un couple hollandais) pour voir les cercueils accrochés aux falaises, à 30 minutes d'une balade balisée très simple, et j'ai marché dans les petites "rues" tout autour du village, seul.


Ils sont fou de Karaoké ici, c'était le cas aussi au Vietnam et au Cambodge, mais ça ressemblait plus à une couverture pour bar à putes là bas, ici ils chantent partout, dans les malls, dans les supermarchés, même dans l'avion pour venir, ils ont fait chanter des chansons d'amour à 3 passagers, et, bien sûr, dans chaque bâtiments jouxtant un hôtel. Jusqu'ici j'ai plutôt bien aimé les plats traditionnels que j'ai goûté, comme le poulet Adobo (plat national), d'autre son bizarre mais mangeable, comme le Palabok (pâtes avec une sauce viande/crevette gluante et miettes de porc et croûtons), tout le monde m'avait dit que la bouffe était dégueux aux Philippines, je verrai sur les îles du sud si je suis d'accord avec cette conclusion.

Ensuite j'ai pris un bus pendant 6h pour Baguio, une ville de montagne polluée et médiocre, j'y ai passé la nuit seul dans le dortoir de 15 lits du YMCA, puis le lendemain un autre, 6h aussi, mais deluxe, pour Manille, pour une nuit, encore dans le dortoir de la Malate Pensionne (P490), où j'ai revu mon nouveau pote qui a une piscine sur le toit de son immeuble dans le centre ville, et finalement, demain, un avion pour Puerto Princesa.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome