samedi, octobre 24, 2015

Đồng Văn | Mèo Vạc


 J'ai passé 2 nuits à Dong Van, je serais bien resté un peu plus longtemps, c'est une petite ville isolée, entourée de montagnes en pic, on se sent vraiment au bout du monde quand on se balade au alentour, mais mon visa arrive à expiration le 30, il faut que je commence à penser à quitter le Vietnam.


J'ai pris un Xe ôm (moto taxi) jusqu'à Meo Vac, pour 200 000Vnd, parce qu'il n'y a pas de transport en commun dans cette direction, 1h30 d'une route sublime, par le col de Mai Pi Leng, qu'on a passé en grande parti en roue libre, juste le bruit du vent, et la vue magnifique.


2 nuits à Meo Vac, je me suis promené dans la campagne proche, passant au milieu des maisons branlantes, juste après que la rue devienne un chemin, puis dans les champs, et je me suis reposé aussi, un peu, la route vers Hanoi va être longue.

vendredi, octobre 23, 2015

Hà Giang.


 Arrivé à Ha Giang, j'ai décidé de partager une voiture jusqu'à Dong Van, avec un couple anglo-suisse, rencontré à Bac Ha, pour pouvoir mitrailler le paysage en chemin, et c'était une très bonne idée.


Cela m'est revenu à 20€ (500 000Vnd) et c'était époustouflant. On s'est arrêté pour manger un Pho Bo à Yen Minh; pour visiter un petit village touristique entouré de champs de fleurs; pour le Vuong Palace, construit par les français pour un roi H'mông; on a bifurqué jusqu'au Lung Cu, tour en haut d'une petite colline avec un immense drapeau Vietnamien, à la frontière avec la Chine; et dés que la route nous donnait une vue imprenable sur les vallées.


Ce sont sans doute les plus beaux paysages que j'ai vu au Vietnam, avec la Baie d'Halong et Ninh Binh, voire d'Asie du Sud Est. C'est dramatique, avec cette roche grise anthracite qui déchire le sol, mais aussi luxuriant, avec cette végétation verte fluo qui arrive à envahir le moindre recoin, et ces villages en terre jaune grouillants d'enfants, sans oublier les rizières en terrasses qui descendent en cascade le flan des montagnes escarpées. C'est juste magique. Je suis encore plus frustré de ne pas pouvoir faire le Yunnan.


Ah oui, j'ai aussi couché avec un petit mignon de 19 ans, à Ha Giang, ça faisait depuis Hanoi que je n'avais rien fait, et j'en avais vraiment besoin. Il ne parlait pas un mot d'anglais, du coup on a communiqué avec l'application Google Translate, c'est quand même super pratique, surtout dans cette région, où pratiquement personne ne comprend l'anglais, vive la technologie (et le sexe).

jeudi, octobre 22, 2015

Bắc Hà.


 J'ai continué jusqu'à Bac Ha, et son marché du dimanche plein de femmes des ethnies de la région, venues vendre leur production, je me suis aussi baladé dans les vallées pas loin de la ville, vraiment chouette coin.


Avant de prendre une moto taxi pour Xin Man, car il n'y a pas de transport en commun entre ces deux villes (1h30 - 400 000Vdn) et continuer en bus pour Ha Giang (6h - 100 000Vdn).


Très belle route, c'est assez frustrant de ne pas pouvoir prendre de photo, et le matin en moto était assez brumeux.

jeudi, octobre 15, 2015

H'mông.


 Après Dien Bien Phu, j'ai continué dans les montagnes, en stoppant dans la capitale de région, Lai Chau, qui fait un peu ville-fantôme, avec ses grandes avenues vides. Une route sublime, même sous la pluie, jusqu'à Sa Pa, où j'ai passé plusieurs jours dans le froid et les nuages, à regarder la télé sous la couette, ou à me balader dans les villages environnants, quand le soleil est revenu un peu.


La nourriture est moins bonne je trouve, depuis Son La, les rizières ont déjà été cultivé, du coup c'est un peu moins beau, je me suis coincé le dos, et j'ai envie de soleil. Je ne peux pas continuer à voyager comme si j'étais là pour 3 mois, je visite les pays les un après les autres, en bougeant bien trop vite, je maigris, je m'épuise, je me blase aussi peut être, il faut que je réfléchisse à me poser quelque part pour pratiquement 1 mois, quelque part où je ne culpabiliserais pas de ne rien faire, pour me ressourcer, bouquiner, voir m'ennuyer un peu, pour repartir de plus belle. Pour le moment je pense enchaîner sur le Laos en novembre, puis le Cambodge en décembre, le delta du Mékong dans le sud du Vietnam début janvier, puis prendre un vol pour les Philippines, c'est la route logique à suivre, en fonction de la proximité, des visas, de la météo. On verra bien.

vendredi, octobre 09, 2015

Tonkin.


 J'avais un peu peur, en Malaisie je n'avais plus trop la tête au voyage, tout me faisait chier, les gens, la chaleur, le haze, je trouvais tout moche et fade, je me suis demandé si mon envie de voyager ne s'était pas estompée. Et puis je suis arrivé à Hanoi le 30 septembre à midi, il faisait trop chaud, c'était la cohue, les motos allaient dans tous les sens en klaxonnant, tout le monde essayait de me vendre un truc, et pourtant, alors que je n'avais dormi que 4h la nuit précédente, j'ai eu le sourire grave et j'ai kiffé ma race. Vietnam je t'aime.


J'ai trouvé un hôtel mieux que la dernière fois, au même prix, dans le vieux quartier pour 16$, une grande chambre avec fenêtre et TV par cable (Hanoi City Hostel), j'ai pu regarder quelques films et séries, et glander dans la fraîcheur de la climatisation. J'ai vite repris mes repères, la ville est beaucoup plus animée que pendant Têt, où la plupart des magasins étaient fermés, et la circulation moins intense, mais bizarrement j'aime cette cohue. La bouffe est magique ici, je suis retourné au Countryside restaurant dés mon première soir, c'est là que j'allais manger en février, avec des anglais, dont un avec qui je couchais, un super canard sauce tamarins. Ou juste les Pho Bo de rue, les Banh Cuon, les pâtisseries, miam, je pense que la cuisine Vietnamienne est là meilleure d'Asie du sud est. Même si j'ai beaucoup aimé la nourriture thaïlandaise, que je n'appréciais pas trop avant, cette fois ci, quand j'étais sur Koh Tao.


À Mai Chau c'était encore meilleur, au Mai Chaud Nature Lodge, où je suis resté quelques jours, à faire du vélo au milieu des rizières et petits villages alentour, ou juste rêvasser dans mon bungalow sur la rivière (18$). Avant de prendre un bus pour Son La, puis Dien Bien Phu, voir les traces de la fin du colonialisme français, la route pour s'y rendre est juste sublime. Je suis un peu malade, un rhume et l'estomac sensible, je me sens fatigué tout le temps, j'y vais lentement du coup, j'ai le temps, j'ai pris le visa d'un mois (45$) que je compte passer dans les montagnes du nord.


Mon budget devient un peu plus serré, maintenant que les trois mois de mon assurance Visa Premier sont passés, j'ai dû souscrire une assurance voyage, j'ai pris Cap Aventure chez Chapka Assurances, 59€ par mois, parce que je suis vieux, trekking et plongée sous-marine couverts, ça devient un poids supplémentaire sur mes finances, mais bon, après mon accident en janvier je vois bien que c'est indispensable.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome