mardi, janvier 12, 2016

Banteay Kdei.


 Le deuxième jour j'ai loué un petit scooteur électrique, pour 8$ la journée, les motos étant interdites pour les étranger dans le site d'Angkor, et c'était très chouette d'être entièrement libre. Il n'a pas fait aussi beau que le premier jour, pourtant j'ai été encore plus subjugué, j'en ai eu les larmes aux yeux, à plusieurs reprises, un petit syndrome de Stendhal, en écoutant Björk, et surtout son Black Lake, plusieurs fois, le live de Portishead, The xx, Sufjan Stevens... La lumière moins vive donnant un aspect plus gothique, désolé, et mystérieux encore.


J'ai fait le "petit circuit", commençant par le petit Prasat Kravan, et ses jolies reliefs sur briques, avant de passer à un de mes préférés, le Banteay Kdei, où il n'y avait presque personne, les sculptures y sont assez bien préservées, les murs couverts de lichen ont une couleur verdâtre irréel, on se croirait dans un conte de fée. J'ai ensuite jeté un œil au bassin du Sra Srang, avant d'attaquer le Ta Prohm. J'ai attendu une heure que la foule se disperse, à l'heure du déjeuner, pour entrer dans l'enceinte du temple, dont j'avais gardé le meilleur souvenir. En arrivant j'ai vraiment été rebuté par le monde et le parcours tout tracé, mais ça reste un bâtiment hallucinant, avec ses multiples cours intérieures qui donnent une impression de labyrinthe, ses arbres qui sont entrés en fusion avec la pierre, au point où l'on ne sait plus lequel soutient l'autre, les couleurs qu'ont pris les pierres avec les différentes mousses et attaques du temps, tous ces visages de nymphes sculptés, qui te regardent avec bienveillance, un sourire en coin, les seins nu, ou le visage défiguré par les pilleurs indélicats, l'aspect global Indiana Jones/hors du temps qui te fait retomber en enfance, dans un monde légendaire, perdu dans la jungle, féérique, et inquiétant. Comment a t'on pu abandonner un tel endroit ?


J'ai continué avec le cubique Ta Keo, qui n'a jamais été achevé mais qui du coup a une allure très "masculine", avec son assemblage de pierres nues, le petit Ta Nei, qui est dans l'état où le Ta Prohm était lors de ma précédente visite, à l'abandon, les 2 très petits mais jolis Chau Say Tevoda et Thommanon, qui se font face, de chaque côté de la route, juste avant d'arriver dans l'enceinte de la ville royale d'Angkor Thom, dont les portes, aux 4 coins cardinaux, ornementées de visages imposants de pierres grises, à la fois sereins et dominateurs, sont peut-être les plus belles réalisations. J'y suis juste passé, m'arrêtant rapidement au Bayon, et ensuite, en ressortant par la porte sud, au temple principal de cette immense ville abandonnée du 12-13 ème siècle, Angkor Wat, le symbole du pays, pour m'y balader un peu. Mais je garde ces 2 pièces majeures pour le 3 ème et dernier jour de ma visite.

1 commentaire:

Damien a dit…

Ces sites (Angkor et Banteay Kdei) sont vraiment stupéfiants !
Merci Neimad pour ces photos accompagnant ton récit vivant et fluide.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome