samedi, février 25, 2012

Mon Loup.

 Je ne sais trop comment on passe de je t'aime à je te quitte, en moins de 24 heures, enfin pas avec ces mots là, avec d'autres, mais pour le même résultat, jeter 9 mois de vie, à la poubelle, comme ça. Ca a été violent, c'est violent, soudain, même si je suis d'accord avec les conclusions, qu'il a eu les couilles de faire ce que j'ai pensé faire plusieurs fois, et que c'était la bonne chose à faire, c'est juste triste. Et ça fait mal. On ne m'avait jamais aimé comme ça, complètement, sans condition, sans retenue. Je n'ai aucune envie de recommencer à écumer les sites gay, j'étais bien dans le confort de cette relation, même si il y manquait peut-être l'essentiel, j'y étais bien, au chaud, dans les bras de quelqu'un. J'ai marché vers les quais, vite, en écoutant Lana Del Rey, il pleuvait, je me suis caché avec le parapluie pour pleurer. Paris était belle, ma tristesse c'est mélangée à la mélancolie de la saison et est devenue moins vive, j'ai besoin d'un nouveau projet de voyage.

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog