mercredi, juin 02, 2004

bla bla bla.

Si je parle de voyage on me considère prétentieux, si j'exprime une vision de vie on me dit fermé, si je souris on me traite de vendu, si je suis ironique c'est que je suis associal, on ne croit pas mon savoir et juge facilement ma vie. Qui es-tu pour me juger, pour te croire supérieur au point de ne même pas considérer mes mots et te permettre de les rejeter d'un "bla bla bla." ? 


C'est fini. Il n'y aura plus de remise en question, je ne justifierai plus mon bonheur, pourquoi j'ai choisi le bien-être plutôt que de rester le nez dans ma merde, pourquoi finalement je ne porterai pas les malheurs du monde sur mon dos, pourquoi j'ai décidé d'en profiter, de m'amuser des choses plutôt que de les subir. Il y a tellement de points de vue à explorer que je n'en prends aucun comme sûr et définitif, je tords cette réalité pour la faire correspondre à mes attentes, détester les choses est une perte de temps et d'énergie, alors j'ai pris pour choix d'aimer la vie (et j'ai presque pas honte de le dire.), de rigoler du contexte, de trouver de l'interêt à toute forme de vécu. De pleurer de joie et rire de frustration. De donner aux évènements la valeur que je désire qu'ils aient. De commencer à me respecter.


Ce n'est pas (que) pour toi que j'écris ça, mais cette situation à fait revivre des impressions en moi. Je sais que je me désolidarise de beaucoup de choses, de gens, je ne me laisse plus atteindre des fois. Je préfère croire en moi. Je me sens bien et n'ai pas envie qu'on vienne ébranler mon équilibre pour se convaincre que la vie n'en vaut pas la peine. Pour moi c'est le cas et si cela te déçois, tant pis.


 

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome