mercredi, mai 28, 2014

Like an American.

 C'est le printemps, je me tape des petits jeunes et des tartines de Nutella. Il y a deux semaines, j'ai vécu une rencontre digne d'une romcom américaine. J'étais dans le fond de la boutique, et en me retournant je vois un gars qui était entré sans que je l'entende, on se regarde, et ses grands yeux bleus s'illuminent, on s'est souris pendant tout le temps ou il était là, se jetant des regards en coin. Ca semblait évidant, on s'est échangé nos contacts, même si il voyageait avec sa soeur et sa mère, et n'était à Paris que pour 3 jours, avant d'aller à Barcelone et Rome. Il était descendu de l'avion 3 heures plus tôt. Un américain du Michigan, d'une ville que j'ai visité lors de mon premier voyage aux USA, un échange scolaire en CM2. 23 ans, blond aux yeux bleus, grand, craquant, l'air heureux. On s'est retrouvé le lendemain, on s'est baladé sur les bords de la Seine, jusqu'au Louvre, pendant que le soleil descendait tranquillement, c'était chouette et romantique, pour finir par se faire des pâtes et des câlins tout nu chez moi. C'est frustrant de ne pas avoir eu le temps de se connaitre un peu mieux, ça me rendait joyeux de regarder dans ses yeux, il m'a invité à venir le voir chez lui, on s'envoie des messages sur Facebook et par sms, c'est mignon et illusoire, ça fait du bien.

Je kiffe tellement pas ma vie en ce moment que j'en viens à me dire que j'aurais juste à rencontrer un gars pour me rendre heureux, ce qui est, bien sûr, complètement idiot. J'ai tellement envie qu'il fasse chaud. J'aime beaucoup la nouvelle série d'horreur de la chaine Showtime, Penny Dreadful, c'est La Ligue des Gentlemen Extraordinaires (en moins mauvais), le premier episode n'était pas génial, mais il donnait quand même envie de regarder la suite, et j'ai adoré le deuxième, plus noir et personnages un peu moins cliché, la scène de possession d'Eva Green était bluffante, et Reeve Carney est hypnotisant. J'ai commencé Le Fusil de Chasse de Yasushi Inoué, et les nouvelles de L'Elephant s'Evapore de Haruki Murakami, si je ne trouve pas un roman qui me passionne, bosser cet été va être un enfer. J'ai envie d'aller en Mongolie, de voir les steppes et des statues géantes de Genghis Khan.

Sinon, c'est quand que l'on recommence à stigmatiser les fachos qui votent fn, pour qu'ils aient de nouveau honte d'être des gros cons ?

1 commentaire:

Patrick a dit…

j'ai beaucoup aimé le Fusil de chasse.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome