jeudi, juin 15, 2017

Breath of the Wild.

 C'est étrange, j'ai passé genre une vingtaine de jours à Paris en 2017, pour l'instant, et j'ai ce sentiment de ne rien faire de ma vie, avant je partais 1 mois dans l'année et ça suffisait à légitimer mon existence. J'ai mangé des gariguettes en regardant Rolland Garros, des croque-monsieurs maison et des cerises, été déçu par l'elimination de Julien Bayou, candidat EELV dans ma circonscription, dés le premier tour, je ne comprends toujours pas pourquoi les gens votent "En Marche", bu des bières en terrasse avec de vieux amis, et je joue à The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Je suis vraiment nul aux jeux vidéo, et je crois que je préférais quand c'était plus une aventure linéaire, comme dans Twilight Princess ou Skyward Sword sur la Wii, là je aire sans but pendant des heures dans ce monde immense, je perds mon cheval tout le temps, j'oublie les informations que je dois retenir pour finir des quêtes, et je me fais tuer dés qu'il y a un combat, je suis vraiment une brêle, mais j'aime tellement ce jeu. Un pote m'a demandé pourquoi je n'arrêtais pas de jouer alors, je lui ai répondu que j'étais nul à la vie aussi mais que je n'arrêtais pas pour autant. C'est vraiment cool d'avoir la fibre, je peux télécharger un episode en moins de 5 minutes, parfois jusqu'a 3Mo/sec, alors qu'avant ça prenait 2 heures, littéralement, ça change tout, et pour la moitié du prix. J'ai eu l'impression de me prendre un coup de poing, en pleine tête, en regardant le pilot de The Handmaid's Tale, je suis resté sonné, avec la nausée, pendant au moins une heure après, ce n'est certainement pas une série que je vais binger, mais putain, wow, et puis Elisabeth Moss quoi. Et j'ai adoré le premier épisode de cette saison 3 de Fargo, j'ai l'impression que c'est mieux chaque saison, dommage que ça soit probablement la dernière. J'ai laissé tombé le livre que je lisais en Guadeloupe: The Days of Abandonment de Elena Ferrante, filé par une gars rencontré au nord de la Thaïlande, sur une femme qui se fait larguer par son mari, j'ai trouvé ça intéressant au début, d'avoir ce point de vu, et puis je me suis demandé pourquoi je m'infligeais ça. J'ai donc arrêté de le lire à la moitié, et je viens de commencer Vernon Subutex tome 3 de Virginie Despentes, l'après midi au parc, ça va déjà beaucoup mieux. J'ai toujours les oreilles un peu bouchées, comme si la pression était différente ici.

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome