vendredi, janvier 11, 2019

Paris is Burning ou Gilets Jaunes.


  J'ai toujours mal à mon poignet gauche, depuis avant Noel, ça ressemble à des rhumatismes (#Vieux), du coup je mets un bandana dessus, ça le tient chaud et la douleur est moins forte comme ça. J'allais sortir l'autre jour quand j'ai réalisé qu'il était rouge, et je me suis dis que ce n'était pas la période pour parader dans la rue avec un "foulard rouge" au poignet, sauf si je voulais finir roué de coups par des gilets jaunes, on se croirait dans un film de gangs à Los Angeles dans les années 90 #MenaceIISociety

Je ne sais pas trop quoi penser de ce mouvement, j'ai de base de la sympathie pour les gens qui se battent pour avoir une meilleure vie, je trouve aussi intéressant d'amener le "combat" dans les quartiers les plus chics, que le désespoir s'affiche sur les Champs Elysées, mais certains agissent comme si Macron était Ben Ali ou Maduro, comme si il s'accrochait au pouvoir depuis des décennies sans alternative démocratique, ce gouvernement, dont je n'aime pas la politique libérale, et ce président, qui sort de jolies phrases non suivi d'action (notamment sur l'écologie et le sociale), qui dirige la France comme une entreprise, avec un mépris de classe puant, est élu légitimement, et n'est là que depuis 2 ans. Alors oui, le capitalisme libéral est mourant, il est nécéssaire de trouver des alternatives, mais la voix démocratique est la seule solution vivable, pour éviter de tomber dans l'anarchie destructrice, qui emportera nos libertés avec le "vieux monde". Ce mouvement a créé un pond entre les populismes de l'extrême droite et de l'extrême gauche, et je ne vois rien de plus dangereux, la façon dont ce gouvernement, et la classe politique en général, va gérer cette colère est le dernier rempart à l'arrivé au pouvoir du FN, essayer de monter les français les un contre les autres, avec du tout répressif, restreindre encore un peu plus le droit de manifester, au lieu d'être inventif et de trouver de réelles solutions concrètes, au delà de l'aumône, n'est pas le bon chemin. Il y a eu plusieurs mises en garde ces dernières années, ce mouvement est la continuité de ceux des Indignés ou Nuit Debout, en plus désespéré et général, qui n'ont pas été pris au sérieux, ce qui se passe aujourd'hui est clairement la faute des gouvernements successifs, mais ce n'est pas une raison pour essayer de détruire le socle démocratique sur lequel repose notre société de droit. Nous ne sommes pas en dictature, il n'y a pas de tyran à renverser, il faut construire à partir de là où on en est dans notre histoire, en faisant évoluer le système, pas en y mettant le feu. Il suffit de sortir un peu de France, et d'occident, pour voir à quel point on est gâté ici, je ne dis pas qu'il ne faut pas exiger mieux, et surtout plus juste, mais il faut garder la tête sur les épaules, il n'y a aucune excuse pour tabasser les gens.

1 commentaire:

david cameron a dit…

Moi je sais parfaitement quoi en penser. Ce sont des gens dévorés par l'envie qui veulent faire payer aux autres leurs mauvais choix de vie individuels (études/professionnels/patrimoine/implantation géographique voire choix conjugaux pour certains). Qu'ils se remettent en question et changent ce qu'ils peuvent encore changer dans leur vie plutôt que d'en vouloir "au gouvernement", ce qui ne veut pas dire grand-chose même si tout n'est pas parfait dans notre pays.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari