dimanche, juillet 22, 2007

La Haine.

 Témoignage de Josiane (brutalisé par des policiers mardi soir dernier) recueillit par Karl Laske, journaliste à Libération, dans son article "Vous croyez que c’est normal de me tabasser ?" :

« Les policiers sont venus me demander mes papiers, m’a-t-elle raconté. Ils m’ont dit de ne pas bouger. La foule s’est rassemblée. Et puis un policier m’a tirée. J’ai dit “tu m’amènes où ?“ Il m’a dit “au commissariat“. Et il m’a tirée, alors j’ai dit “laissez moi marcher !“ Un policer m’a donné un coup de poing sur le nez et j’ai commencé à saigner. Il m’a poussée et je suis tombée. D’autres policiers m’ont tirée encore. J’étais couchée au milieu de la rue…
Après ils m’ont jetée dans la voiture. Je me suis retrouvée allongée dans la voiture à l’arrière. Le policier est monté sur mon dos, et il me tabassait, il me donnait des coups sur la tête de gauche à droite. Une femme de la police était devant avec le conducteur.
Au commissariat, ils m’ont annoncé que j’étais en garde à vue pour outrage. Après je me suis allongée par terre dans une cellule de la Goutte d’or. Deux dames étaient avec moi. Personne ne m’a dit un mot. J’ai pensé “je vais mourir dans ce commissariat“. Les pompiers sont arrivés, mais ils m’ont laissé. Ils sont partis.
Quand j’ai vu l’officier, je lui ai demandé : “Pourquoi me tabasser ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Je n’ai pas volé ! Vous croyez que c’est normal de me tabasser“. L’officier m’a dit “oui, c’est normal“.


Je suis choqué par les commentaires de certains dans l'article précédent qui trouvent cela normal de maltraiter quelqu'un parce qu'il ne respecte pas la loi, mais personne ne mérite de se faire tabasser par la police, sous aucun prétexte, même le pire meurtrier a droit à la dignité humaine, enfin c'est dans un pays avec des valeurs comme celles ci que j'ai été élevé, pas un état où les policiers causent des accidents pour conduite dangereuse sans raison, tabassent les femmes enceintes, et globalement engendrent par leur attitude le climat d'hostilité qu'ils se prétendent obligé de réprimer violemment par le suite. Grâce à sarkozy la police se croit tout permis et semble avoir oublié qu'elle est là pour nous servir et nous protéger. A 5 contre une femme africaine enceinte ou un grand père chinois, utiliser des gaz lacrymogènes en présence d'enfants, taper des gens dans la rue sans raisons apparentes, terroriser des gamins qui se cachent dans un transfo et meurent électrocuté, penser à empêcher les gens de filmer ou de prendre des photos plutôt que d'être irréprochables, et ils essayent ensuite de passer pour les victimes ? Je suis choqué qu'il n'y ait pas plus de personnes choqués.


Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome