mardi, février 01, 2011

Justin Bieber.

 Choisir entre puer de sous les bras ou chopper Alzheimer, j'ai choisi, je recommence à utiliser des déos au sel d'aluminium.

C'est étrange, de voir une révolution se dérouler en direct, à la télé, un peuple qui décide de changer le cours de son Histoire, l'euphorie et l'appréhension de la liberté, de l'inconnu, frôler le chaos, voir tout ce désarroi se transformer en espoir, le pouvoir de dire stop, de rejeter la peur, j'étais trop jeune pour vraiment comprendre la chute de l'URSS, mais je me souviens d'un sentiment de joie en voyant tomber le mur de Berlin, cette joie communicative qui redonne une impression d'appartenance, je suis heureux de ce "printemps arabe", de ce vent de changement, des odeurs de jasmin et de sang, de vivre un moment de l'histoire de l'humanité, mon cœur et mon esprit sont avec eux. Le froid est de retour, j'ai marché dans Paris aujourd'hui, au alentour de la Place des Vosges, j'ai décidé de ne plus trop fréquenter Facebook, et de moins allumer ma télé, je lis La Guerre et la Paix de Tolstoï, en mangeant des clémentines avec un mélange jus de citron/cranberry le matin, je rêve ma vie sans contrainte financière, allant de pays en pays, je m'enferme dans ma tête, être en couple ne fait même plus parti de mes aspirations, j'ai juste envie de flotter. Je ne sais pas si je suis nihiliste, ou juste en rejet de ce qu'on me propose comme mode de vie, comme valeurs, je suis clairement en décalage, pas concerné, ce n'est pas que je trouve que rien n'a de sens, plutôt qu'on en donne à n'importe quoi, c'est peut-être juste du snobisme, un recule analytique, une dépression, de l'aigreur, un retard intellectuel, de la fainéantise, une psychose, un trop plein d'informations, une approche ethnologique de l'existence, ou je suis sur la voie de Kanye West du Bouddha, qui sait, c'est un peu pareil tout ça, finalement.

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome