jeudi, août 20, 2015

High By The Beach.


 Ils me gonflent tous ces occidentaux qui te disent qu'ils ont passé "2 semaines dans un village reculé où ils n'avaient jamais vu de touriste, c'est plus intense de rencontrer de vrais gens, même si ils ne parlaient pas un mot d'anglais", genre je suis trop roots tu comprends, moi j'ai vécu une expérience unique vraiment vrai, j'ai dormi sur une paillasse dans une cabane comme un vrai pauvre du pays, chez des "locaux". Des gens qui n'iraient pas foutre un orteil dans un camp de Roms à côté de chez eux, mais exultent de fierté et d'autosuffisance parce qu'ils ont dormi dans l'équivalent à l'autre bout du monde, et que "les gens n'ont rien mais ils sont tellement humain", on dirait du Paolo Cuhelo tellement c'est niai. Je me dis toujours que c'est comme quand un américain te raconte qu'il a été dormir dans une ferme dans le Cantal, et que c'était tellement plus vrai et typique que Paris, super. Certains sont même fières d'avoir complètement évité le sublime volcan du coin, ou le site classé au patrimoine mondial, "trop touristique", y'a quand même une raison pour que les lieues touristiques soient visités à la base. Bah oui, fait 12000 kms pour passer 2 semaines avec des cul terreux dont tu ne comprends pas la langue, et avec qui tu échanges des sourires béats en te disant que tu as une vraie connexion humaine, au lieu de voir Angkor Wat ou le Louvre, ça me fait doucement rire. C'est le syndrome "En Terre Inconnue".

Les pauvres à l'autre bout du monde sont tellement plus photogéniques, c'est dingue. C'est tellement plus intéressant que tous ces gens corrompus par les touristes occidentaux, qui se sont éduqués, ont appris l'anglais, et sont venus à la "ville" pour améliorer leur vie. Ca me fait penser à la propagande communiste, il fallait rééduquer les élites en leur faisant faire les travaux de la terre, pour qu'ils redeviennent "vrai", ou beaucoup plus récemment, à boko haram, le groupe terroriste en Afrique de l'est, littéralement "l'éducation occidentale est un péché". Sinon tu peux aussi aller parler au bougnoule migrant gars qui a traversé la moitié du monde et réussi à survivre à l'enfer pour avoir la chance de venir écouter la musique du Wanderlust, il aura sans doute plus de choses "vrais" à te raconter que des gens qui n'ont jamais quitté le kilomètre carré autour de leur village au fin fond de l'Indonésie.

C'est sympa les gens, c'est utiles aussi, et quand je visite un pays j'aime leur parler, ou les prendre en photo aussi, comme un bon touriste, mais j'aime garder une distance respectueuse, dormir a l'hôtel, et ne pas avoir la condescendance de penser que les pauvres d'ici sont juste simplets et innocents. Enfin bon, j'ai fait mon caca, ça va mieux.

3 commentaires:

William Réjault a dit…

Mais toi, tu es bien au-dessus de tout ça, on est d'accord ;)

NeimaD. a dit…

Au dessus, je ne pense pas, un peu sur le côté, probablement...

Seb a dit…

Culs terreux ? Tu parles d'une distance respectueuse... On peut vivre sa vie dans sa province, choisir ou du moins ne pas tenter d'échapper à une vie simple, voire même ne pas aimer voyager (!), sans être stupide ou inculte, et même on peut lire, écouter de la musique, etc. Tes nombreuses fautes d'orthographe montrent bien que les voyages ne suffisent pas à former la jeunesse.

Après sur le syndrome "Voyage en terre inconnue", je suis d'accord, c'est d'une stupidité - et d'une hypocrisie - sans nom.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome