dimanche, mai 27, 2007

Ocean of Noise.

 Aux législatives je pensais voter Verts, comme d'hab, mais je me rends compte que je déteste les arbres et leur pollen à la con donc je vais peut-être voter à droite histoire qu'on nous installe plein de parkings à la place, à ouais nan je n'ai pas de voiture, de toute façon cette année Pheel m'a piqué mon rhume des foins donc tout va bien. 15 bonnes minutes de tonnerre qui gronde non-stop, le ciel gris-vert inquiétant et la nuit qui tombe d'un coup sur Paris à 18h13, j'adore l'orage. J'ai oublié d'en parler mais faut donner des sous à Jay Brannan histoire qu'on ait un jour un vrai album, donc allez sur iTunes acheter son maxi (au passage vous pouvez aussi m'offrir des trucs de la wishlist hein). Je déteste ma nouvelle coupe de cheveux, merde une nouvelle excuse pour ne pas sortir de chez moi. Hier soir, sans aucune raison particulière, je me suis mangé un coup de spleen, une lame de fond énorme, d'un coup, cette sensation de vide qui est arrivée sans prévenir, pas comme d'habitude où j'apprécie la mélancolie du moment, c'était plutôt quelque chose d'incontrôlable et de terrifiant, et j'ai compris qu'on pouvait décider d'en finir en une fraction de seconde, froidement, sans avoir le temps de résonner ou de fuir, alors j'ai éteint l'ordinateur, la télé, je me suis fumé un stick de beue à la fenêtre en regardant les toits mouillés, puis me suis mis en position fœtale sur mon lit avec une casquette et mon sweet à capuche gris, emmitouflé, le iPod et Lou Reed qui me chantait Berlin suivi de Transformer tendrement aux oreilles, pour me calmer, me réfugier dans une bulle, et j'ai arrêté de penser.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome