lundi, mai 07, 2007

"Travail, autorité, morale"... Si je veux ?

 "Travail, autorité, morale" sont les nouvelles mamelles du pouvoir, j'espère juste que ça sera comme le slogan de ClubMed (et plus largement d'une démocratie): Si je veux.

Des hélicoptères, j'entends des hélicoptères, je n'ai pas allumé la télé, j'étais chez un pote à discuter musiques et films, on a regardé vite fait à 20h sur le net, juste pour avoir confirmation, j'ai l'impression d'être le jour où bush a été réélu, des jours comme celui là t'as envie de foutre des baffes à pleins de gens, mais je ne me fais pas de soucis, ils s'en prendrons bientôt une grosse dans la gueule.

Ma France n'est pas celle où on écoute Johnny Hallyday et Mireille Mathieu, où on trouve que Les Choristes c'est génial, où l'immigration est stigmatisée comme porteuse de tout les maux, celle où tu bosses comme un chien pour te payer 1 semaine au ski à 2milles par tête, ou un téléphone portable qui *shine* à 409euros, celle qui pense que bosser c'est tout ce qui compte comme les bourgeois des siècles passés qui jugeaient les artistes et les bohèmes comme des nuisibles, je ne suis ni productif ni utile et heureusement, mon but dans la vie est de voir le plus de chose possible avant de mourir, de voyager, lire, écouter des musiques et voir des films qui changent ta vie, bouffer des fraises, baiser, ne rien faire pendant des heures et laisser mon cerveau vagabonder où il veut, essayer de comprendre plutôt que de subir bêtement, remettre en question plutôt que d'idolâtrer parce qu'on me dit de le faire, je conspue la France des arrivistes, des gens qui pensent que le travail c'est tout, qu'une carrière et un gros compte en banque mérite le respect, ceux qui y aspirent, à consommer toujours plus, à rendre tout lisse et dans la norme, ils ont déjà réussi à me faire arrêter de fumer, culpabiliser de ne pas avoir d'ambition, et aller chez le coiffeur plus d'une fois par an, je suis un glandeur de première, un rien-foutiste professionnel, un partisan du moindre effort-qui-ne-me-donne-pas-de-plaisir, et franchement, je vous emmerde.

Dans la nuit de vendredi à samedi j'ai posé la bite à l'air pour Kaël pour son projet Gender Blender à la dernière Androgyny avant fermeture du Pulp, zut la photo est foirée, y'en avait une autre où je tirais la langue par le trou de mon t-shirt avec le jean sur les genoux mais elle est pas là, je ferai mieux la prochaine fois, mais bon je me suis tapé un petit mignon, c'était pas terrible, ça fait super longtemps que j'avais pas couché, je me suis laissé embarqué par la vague moralisatrice ambiante, ouais nan en faite c'est juste que j'en ai marre de rentrer le bide quand je me fais sucer. Dans la nuit de samedi à dimanche j'ai rêvé que j'étais en Corée du Nord et que je traversais le pays en train avec une mygale dans la poche, au début j'étais flippé mais petit à petit j'y faisais vachement gaffe parce que les animaux de compagnie étaient interdis par le régime et que c'était un symbole de résistance. Dans la nuit de dimanche à lundi j'ai rêvé que je sortais avec Lindsay Lohan qui était pote avec la seule fille à qui j'ai déjà pensé en me branlant (ça va c'était au collège hein) et c'était vachement bien on se roulait des pelles et tout et on était vachement heureux mais j'osais pas lui dire que j'étais pédé en faite.


Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome