jeudi, novembre 26, 2015

Route n°13.


 Il était tout mignon, avec son uniforme de footballeur aux couleurs de l'Argentine, et son casque de moto, un visage comme sculpté dans la terre glaise, et ce sourire qui illumine tout. Il avait 23 ans, mais aurait aussi bien pu en avoir 16. Il n'arrêtait pas de me dire combien ma bite était grosse, en jouant avec comme avec un joystick, la rendant encore plus dure, mais je n'ai eu aucune difficulté à entrer en lui. Je suis resté dans son petit corps ferme longtemps, changeant de position, de rythme, d'intensité, en regardant son visage passer du plaisir à la douleur. Il avait un tout petit sexe, et très peu de poils, une peau ambrée, très douce et incroyablement lisse, sans défaut. On a joué ensemble, dans la tiédeur agréable de la nuit de Vientiane. Il me demande quand je reviens, ce n'est pas prévu, mais j'aimerai bien encore maltraiter son corps musclé.


Dans les bus du sud Laos, qui roulent à toute berzingue, les gens entassés sur des sacs de riz dans le couloir, fenêtres ouvertes et rideaux au vent, en écoutant les Stage Whisper(s) de Charlotte Gainsbourg. Il va falloir que je trouve un moyen de mettre de nouveaux albums, et séries, sur mes iTrucs, j'ai besoin de nouveautés.

J'ai continué à descendre la route nationale 13, en m'arrêtant à Tah Khek, 2 nuits, et ensuite à Pakse. 2 anciens postes coloniaux français, chaleur étouffante et bâtiments délabrés, au côté de la mondialisation au béton, qui rend les villes aussi moches les une que les autres, mais j'ai bien aimé ces deux endroits, au bord du Mékong, encore plus large et serein à Tah Khek, avec la Thaïlande juste sur l'autre rive. Et j'y ai rencontré des voyageurs bien sympa, avec qui j'ai bu des BeerLao, raconté ma vie, et surtout loué une moto, pour faire 4 jours sur le magnifique Plateau des Bolovens, mais ça sera pour un prochain post.


Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Safari