mercredi, mai 18, 2016

Ojingeo-sundae.


 J'ai pris un bus de Séoul à Sokcho, sur la côte Est (3h - ₩18100), je pensais n'y passer qu'une nuit, vu que je n'avais pas le courage d'aller faire des kilomètres de marche dans le parc de Seoraksan, mais finalement j'y suis allé doucement, faire un petit treck assez pentu de 4 heures environs, en haut du Uslanbawi rock, ce qui était plutôt chouette, malgré le pollen, même si une fois en bas j'ai décidé de rentrer en ville, et de me reposer le reste de la journée. Le soir j'ai diné avec un Néo-zélandais qui vit ici, il m'a fait goûter plein de plats locaux végétariens, et je n'ai pratiquement rien aimé (à mort le tofu).


La veille j'ai essayé le Ojingeo-sundae, un plat typique d'ici, ils décrivent ça comme un twist sur la saucisse traditionnelle coréenne (sundae) en remplaçant l'intestin de porc par un calamar entier, qui est fourré de carottes, oignons, algues et épices, coupé en rondelles, et frit dans du jaune d'oeuf, c'est juste délicieux, mais un peu chère, ₩10,000/7€50 le squid. J'ai mangé ça au Abai Village, une petite communauté de réfugiées Nord-coréens, en bord de mer, juste en face du centre ville, où il faut prendre un petit ferry par cable pour traverser la rivière. En rentrant je suis passer au marché aux poissons, je crois que j'ai une passion pour les poissons morts, je trouve cela juste super beau, je ne sais pas pourquoi. C'est une ville plutôt chouette Sokcho, pas spécialement grand chose à voir, mais je suis content d'y être passé.

2 commentaires:

Fibredeglace a dit…

Salut,
J'adore tes photos de poissons morts et du poulpe : très graphiques. On en veut encore !

Damien a dit…

Fibredeglace, Neimad perpétue cette thématique artistique qui peut s'enorgueillir d'une filiation artistique avec certaines toiles de Chardin ou Plein Soleil de René Clément.

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome